Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

la Mission de la Race Bleue
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Actualités -> NewPolitique&Social
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loo


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2011
Messages: 892
Localisation: Pays de Loire

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 12:07 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant

Les Peuples du Centre de la Terre : la Mission de la Race Bleue. 

Avec ses deux principales entrées situées, l'une au Pôle Nord et l'autre au Pôle Sud, la Terre Creuse n'est pas à proprement parler un « continent » au sens où l'on entend ce mot lorsque l'on parle de l'Afrique ou de l'Asie par exemple, mais un ensemble de vastes cavités, dont certaines dépassent la superficie de pays comme la France ou l'Allemagne. Elles sont reliées entre elles ainsi qu'à un océan central par de gigantesques tunnels qui, contrairement à ceux que nous avons creusés en surface, sont merveilleusement éclairés et fort agréables à traverser ! (Cf. notre page : Les eaux vives de la Terre Creuse). 

Ce « continent », que certains ont baptisé El Dorado, d'autres Thulé, d'autres Shangri La, d'autres encore Agartha, englobe des régions situées sous l'ancienne Lémurie, sous les Amériques, sous le centre de l'Océan Atlantique, sous le sud de l'Italie et la Mer Égée, sous l'Afrique nord-occidentale, sous l'Australie, sous l'Inde et les Himalayas, sous les pôles Nord et Sud. Un grand nombre d'entrées secondaires permettent d'y accéder par un système de galeries adjacentes aux tunnels du réseau principal. Parmi ces multiples entrées, figurent celle des Pyrénées qui se trouve sous le Pic de Bugarach, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Rennes-le-Château, celle de Lhassa au Tibet vers laquelle il existe un moyen d'accéder secrètement depuis le Palais du Potala, et celle du Pérou, qui est située sous le lac Titicaca, et où se trouve un sas par lequel transitent les traceurs magnétiques en provenance de différentes planètes de notre galaxie. 

La Terre Creuse fut colonisée par plusieurs races bien avant que notre ancêtre, « l'homo erectus » n'apparaisse en surface à la suite de « clonages croisés » qui impliquèrent de nombreuses civilisations d'outre-espace. (Cf. notre page : Origines génétiques extraterrestres de l'homme). 

La « surface interne » de notre planète abrite différents peuples, parmi lesquels figurent notamment : 

- un groupe de Colons intragalactiques. Ils viennent des Pléiades, du Centaure et de la Lyre, mais aussi du Bouvier, du Cygne, d'Orion, de la Licorne, de Cassiopée, et d'autres systèmes habités de notre galaxie. 

- plusieurs groupes de Terriens membres de civilisations disparues, ou invités à rejoindre la Terre Creuse en raison de leur avance sur le niveau global d'évolution spirituelle des populations installées en surface. Parmi ces groupes figurent les Lémuriens de Telos, qui vivent à environ 1 kilomètre sous le Mont Shasta en Californie et les « Cathariens » de Porthologos (à ne pas confondre avec les Cathares de Montségur, bien qu'ils aient eu une influence sur les mouvements cathare et albigeois),qui se situent beaucoup plus en profondeur sous la Mer Égée. Ils forment deux collectivités de chacune plusieurs millions d'âmes. Selon différentes traditions, ils ont déjà accueilli au sein de leurs cités resplendissantes de très célèbres visiteurs, parmi lesquels on compterait Saint-Jean, l'alchimiste Nicolas Flamel, et même le plus grand des Maîtres esséniens, Jésus lui-même : certains y auraient séjourné durant plusieurs siècles, dans une dimension très proche du plan physique, mais d'une densité cependant moindre. 

- des représentants de races dites « négatives » ou dominatrices, comme les Draconiens ou les Zétas réticulaires parfois appelés « Petits Gris » (bien que l'apport de ces derniers à l'humanité comporte de nombreux aspects bénéfiques pour notre évolution). 

- enfin, une race de « Gris Positifs » originaires de l'ancien Soleil Central de notre galaxie. Ils vivent dans la cinquième dimension, mais maîtrisent parfaitement les techniques de matérialisation/dématérialisation. La silice constitue leur base biochimique, au contraire des êtres de la surface terrestre dont la base est le carbone. En raison de ce particularisme, ils sont génétiquement cousins des Zétas de Reticulum, bien qu'ils aient une taille beaucoup plus grande et la peau de couleur beue-verte. 

Le Peuple intraterrestre des « Grands Gris » (qui est donc en réalité composé de très beaux êtres à la peau bleue) représente les Exécuteurs directs de la Volonté du Père au sein de notre Univers. 

Ce n'est pas par hasard que celui que les théosophes présentent comme « le Roi du monde » et qu'ils identifient à l'Être de la Terre, est perçu par les plus grands télépathes du monde entier comme « l'Homme Bleu » ou « l'Homme en bleu » (Cf. notre page : L'Humanité unie dans la Lumière). 

Dès 1964, dans son livre intitulé « Les Vaisseaux Cosmiques », le clairvoyant colombien Samaël Aun Weor avait déjà apporté sur cette civilisation les précisions suivantes : 

« Des êtres avec une peau d'une belle couleur bleue, possédant une très haute spiritualité et une grande science, accompliront, dans le futur, une mission transcendantale. 

Il y a, au pôle Sud, une ville qui se trouve sous Terre. Là vit une race bleue, venue de la Galaxie Bleue. Les êtres de cette race ont conservé leurs navires cosmiques. Ils se nourrissent d'algues et de végétaux marins. 

Mais comprenez-moi, les hommes provenant de la Galaxie Bleue n'ont pas de maisons de glace, comme les esquimaux, ni rien de ce genre ; il serait absurde de penser que ces créatures vivent entre des blocs de glace. Il faut vous faire à l'idée qu'ils ont une cité souterraine, construite dans les entrailles même de la Terre. S'il y a des glaces au-dessus des pôles terrestres, cela n'affecte nullement la cité submergée. Il n'existe pas de problème de climat pour les hommes bleus. Il est évident que, s'ils ont pu conquérir l'espace infini, ils disposent d'une technique avancée, réellement supérieure à la nôtre. Dès lors, il n'est pas difficile de comprendre qu'ils ont pu créer leur propre milieu climatique dans leur mystérieuse cité. 

Je suis en mesure de certifier que c'est une ville assez grande, très semblable, pour ce qui est des dimensions, à la ville de Mexico. Elle compte plusieurs millions d'habitants et un grand nombre de maisons, rues et avenues ; on y voit aussi un vaste terrain où se trouvent leurs vaisseaux cosmiques. 

Naturellement, leurs études sont d'un type avancé ; il s'agit de sciences cosmiques, de sujets spirituels élevés, d'études de la nature, etc. Il n'est pas superflu de vous dire que dans cette grande agglomération mystique et ineffable resplendit le Sphinx, symbole de la Sagesse initiatique. 

Les hommes authentiques, les hommes cosmiques, n'ont pas besoin d'argent pour vivre, ils ont un système économique immensément supérieur à ceux que nous avons, nous, les pauvres « animaux intellectuels » de la Terre. 

En leur temps et à leur heure, ces êtres entreront en action pour aider l'humanité de façon concrète. On nous a dit qu'ils s'en iront dans les rues, publiquement, partout, pour appeler les gens au repentir. Ils sont extraordinairement spirituels. Les Maîtres de cette Galaxie, portés par l'Amour Universel, se sont beaucoup préoccupés de notre humanité terricole, en nous prodiguant sans cesse leur aide depuis la nuit profonde des siècles. Ils furent en réalité ceux qui instruisirent les architectes des pyramides, ceux qui enseignèrent la Doctrine Secrète aux Atlantes et aux Égyptiens, ceux qui établirent les Mystères glorieux des puissantes civilisations de Chaldée et d'Assyrie. » 

Extrait de « Les Vaisseaux Cosmiques » - 1964 
de Samaël Aun Weor
 


Selon l'astrophysicien Tom Gold (professeur d'astronomie à l'Université de Cambridge et auteur de « The deep hot Biosphere ») et le biologiste Steve Jones (professeur de génétique à l'Université de Londres et auteur de « The Language of Genes »), il existe, dans les profondeurs de notre planète, un vaste écosystème biochimique à base de silice que notre intelligence ne parvient pas encore à identifier, seulement à deviner. À plus de 10 kilomètres de profondeur, un univers étrange et mystérieux, peuplé de créatures apparentées à une forme de vie liée à la silice, pourrait bientôt être découvert. 

Selon Drunvalo Mechizédek, les représentants de la Race Bleue appartiennent à « une race de Seigneurs. » Ils se sont installés dans la Terre Creuse avec pour principales tâches de coordonner les fonctions organiques de notre planète, y compris celles de l'humanité qui vit en surface, d'éveiller chez l'être humain la conscience de sa Divinité, de commander les bases spatiales qui contrôlent la Terre et de faire progresser de la génétique X à la génétique Y ceux qui participeront à l'avènement de l'Ère Nouvelle et à la reconstruction de la Nouvelle Terre. 

« Ce sont ces Seigneurs qui gardent le Paradis caché, car en réalité le Paradis ne fut jamais « perdu ». Ils peuvent, d'un moment à l'autre, prendre la décision de « la Rénovation » et ramener à la surface ce Paradis caché, avec tout ce qu'il contient, ou bien conduire l'humanité de l'extérieur jusqu'à l'intérieur. 

La génétique de la Race Bleue est une génétique de type « enzymatique », qui correspond à celle de notre Être Cosmique. 

Leur société n'est fondée ni sur l'argent ni sur la propriété privée mais sur l'Amour altruiste. 

Ce sont eux ont construit le Sphinx et les Pyramides, et pas seulement sur la planète Terre ! 

La partie de la Terre Creuse qu'ils occupent a pour nom El Dorado, et est accessible par l'ouverture du Pôle Sud de notre planète, par opposition à l'Agartha qui, elle, est accessible à partir du Pôle Nord. 

Dans un milieu extraordinairement varié, les paysages de l'El Dorado se succèdent et vont de hautes chaînes aux sommets enneigés à de larges vallées à la végétation luxuriante. Elles sont parcourues par des ruisseaux aux eaux limpides, mais aussi de grands fleuves qui débouchent dans des mers intérieures aux rivages d'une beauté paradisiaque. Souvent, dans les lieux habités, la forme des maisons évoque les temples grecs ; elles sont faites de « diamantite » et d'or scintillant. » 

Note : On appelle « diamantite » la matière première que les Confédérés de l'Espace utilisent pour la construction de leurs habitations et moyens de locomotion. L'utilisation de ce matériau apporte des avantages exceptionnels en matière de cosmo-dynamisme, en raison de sa haute résistivité. Les îlots spatiaux sont, en grande partie, construits à partir de ce verre qui offre un pouvoir de cohésion modifiable et des dynamismes d'une puissance extraordinaire. Le procédé de production de ce matériau prodigieux n'est guère différent de celui qui conduit, naturellement, à la formation du diamant. La différence réside principalement dans le fait que la diamantite possède ces dynamismes particuliers, propres à répondre à des exigences spatiales et dimensionnelles spécifiques. 

Selon les témoignages des médiums ayant accédé à ce plan de conscience, la partie de la Terre Creuse où vivent ces Êtres ressemble à un havre de paix, une oasis de non-dualité, mais ils restent cependant influencés par les ondes de troisième dimension, par nos présences au-dessus de leur tête, et ils sont constamment obligés de faire un travail de réajustement, pour maintenir leur fréquence sur un niveau plus élevé que celui de l'humanité de surface, car nos pensées et nos vibrations se propagent bien au-delà de nous ; elles traversent de nombreuses régions et sont même capables de franchir la croûte terrestre et de perturber les êtres les plus évolués de notre planète. 

Malgré tout, la maladie et le vieillissement ne semblent pas avoir plus de prise sur eux qu'elles n'en ont sur les humains de Telos et de Porthologos. Ils cherchent avant tout à aider l'humanité du dessus à évoluer, à ne pas s'autodétruire et à ne pas détériorer irrémédiablement son environnement. Ils sont d'abord les gardiens de la Terre. Et ils se préoccupent autant de son sort que du nôtre : non seulement ils la comprennent, mais ils la sentent vivre et il savent que son destin est lié au nôtre, car ce sont avant tout nos Frères. 

Et le temps paraît proche désormais où ils se manifesteront enfin au grand jour ! 

Olivier de Rouvroy Décembre 2003 




 

_________________
Everyone is connected !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 23 Juil - 12:07 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Loo


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2011
Messages: 892
Localisation: Pays de Loire

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 12:13 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant

Salut les amis, j'ai lu ce texte il y a quelques jours que j'ai trouvé agréable à lire, en tant que scénario (il en existe tant). Je partage donc cet information, je vous laisse découvrir par vous même. Si vous avez des réactions ... Des commentaires ...


_________________
Everyone is connected !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Suyihah
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2011
Messages: 2 666

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 12:13 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant

Encore des gardiens !  Mr. Green

J'ai un ami qui a eu des contacts avec ces entités, à une période. Et puis ça a cessé.

Le pb c'est que de part leurs vibrations très différentes des notre, c'est difficile pour le mental de garder qq chose d ces rencontres.
On sait que qq chose a eu lieu, mais on en sait aps exactement quoi.
_________________
Laissez les morts enterrer leurs morts
Revenir en haut
Didier Simon


Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2010
Messages: 1 436
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 13:26 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant

http://users.skynet.be/fa281320/hollow_earth.htm

[50] “RELATION D’UN VOYAGE DU POLE ARCTIQUE AU POLE ANTARCTIQUE PAR LE CENTRE DU MONDE. Avec la Defcription de ce perilleux Paffage & des chofes merveilleufes & étonnantes qu’on a découvertes fous le Pole Antarctique. AVEC FIGURES. A PARIS. Chez Denys Horthemels, Place de Sorbonne à S. Jean-Baptifte. M DCC XXIII. »

De tout ce qui a été dit sur ce sujet, il ressort ceci: le Yamal est chargé de vérifier cette théorie. Si c’était vrai, cela faciliterait l’expansion de notre planète. Dans tout ce que j’ai lu, personne ne fait référence à ce vieux livre que j’ai trouvé à la bibliothèque nationale française (bnf.fr) [50]. Etait-il courant à l’époque de raconter des bobards ou de romancer ? Le mot moëlstrom à disparut des dictionnaires, mais Jules Vernes l’a utilisé dans un de ses romans. Que peut-on retirer de cette référence ? Une traduction serait utile pour ceci. Ce n’est pas de l’arabe, j’ai déjà demandé à des amis.




Résumé :

« … je m’embarquai le troifiéme du mois de Mai de l’année mil fept cens quatorze… nous avions perdu notre route, & ayant pris hauteur, nous trouvâmes foixante & treize degrez vingt-deux minutes… nous portâmes enfin à un endroit où la Mer nous fembla faire une petite pente… alors un vieux Matelot… ouï dire… qu’il y avoit fous le Pole Arctique un effroyable tournant d’eau… goufre épouventable & fans fonds… nous aperçûmes vers l’Oüeft une affez longue Côte, qui avoit trois Caps, dont celui du milieu s’avançoit beaucoup plus dans la Mer que les deux antres… nous fuivions toûjours malgré nous le penchant des eaux… nous aprochant toujours du centre, nous reconnûmes que cette Ifle prétenduë, n’étoit qu’une haute écume que les eaux en fe précipitant & s’engouffrant dans cet abîme… il etoit tems de nous retirer au dedans du Vaiffeau… y attendre ce que le Ciel ordonneroit de nous… nous nous fentîmes enfoncer dans ce profond abîme avec une rapidité inconcevable… en portant dans nos ames la terreur & l’effroi, nous ôta peu à peu la connoiffance, & nous jetta dans une efpece d’évanoüiffement qui nous mit hors d’état de nous apercevoir tu tems que nous reftâmes… notre Pilote le plus hardi de tous s’avantura de monter en haut… Mer calme… le broüillard & la Mer étoient d’une même couleur… cependant nous ne fçavions où nous étions, & nôtre Pilote ayant pris hauteur, nous trouvâmes foixante & onze degrez & huit minutes de latitude Meridionale… une grande Côte que nous aperçûmes à l’Eft…il s’éleve dans les airs des exhalaisons lumineufes pendant l’abfence du Soleil… cette lumiere ayant diffipé les nuages, s’éleva tout d’un coup, & brilla d’une telle forte… c’étoit un météore merveilleux, qui formoit un ovale parfait d’un bleu très obfcur… cet admirable Phénomene augmenta le jour… tellement que nous pouvions voir plus diftinctement tous les objets… comme nous voguions doucement vers la Côte fufdite, nous vîmes en quatre ou cinq endroits diftans l’un de l’autre d’environ la portée d’un moufquet, de groffe écume boüillonnante qui s’élevant affez haut avec impétuofité au deffus de la furface de la Mer, comme de petites colines… la Côte étoit toute bordée de grands rofeaux… de la hauteur d’une pique, & du moins de la groffeur du bras… nous eûmes beaucoup de peine à paffer au travers de ces rofeaux… le terrain étoit efcarpé, nous trouvâmes une belle Plaine toute fermée d’une herbe menuë… elle étoit bornée de trois grandes chaînes de Montagnes qui s’étendoient à perte de vuë à droite & à gauche ; ces Montagnes nous parûrent pofées en Amphithéâtre ; le fecond rang étant plus haut que le premier, & le troifiéme beaucoup plus haut que le fecond… elles formoient en cet endroit une grande enceinte ou enclos environ d’une bonne lieuë de diamétre… pleine de grandes herbes fi hautes… on leur voyoit à peine le fommet de la tête… il y avoit dans les colines de grands trous ou antres… trois Ours blancs… entrerent dans l’antre… un grand nombre d’oifeaux… fi peu farouches… tuâmes quelques-uns… ce Ruiffeau nous conduifit infenfiblement entre deux Roches fort hautes & fort efcarpées… fentîmes alors un froid extrême, & nous ne pouvions comprendre (ça caille hein quand on sort d’un bouclier climatique) , comment en fortant d’un air fort doux & prefque chaud, celui où nous venions d’entrer pouvoit être fi rude, nous marchions pour lors fur une neige fort dure, & nôtre petit Ruiffeau étoit entiérement gelé dans cet entre-deux, la montagne qui étoit à nôtre droite recevant fur fa furface glacée toute la lumiére du météore… la refléchiffant fur la Montagne qui lui étoit oppofée… brilloient d’une telle maniére, que nos yeux en furent ébloüis, et que nous avions de la peine à voir ce qui étoit devant nous ; fi-tôt que nous fûmes fortis d’entre ces Montagnes, nous fentîmes un air doux & temperé, & le Ruiffeau couloit & ferpentoit comme de l’autre côté… à deux cens pas de là nous le vîmes fe perdre dans la terre, vis à vis d’une Roche qui avoit la figure d’une groffe Tour ronde… trois ouvertures du haut en bas, en forme d’Arcades, & au milieu en dedand on y voyoit un grand Baffin… niches… nids… œufs d’un vert fort pâle, trois fois plus gros que nos œufs de Canne… monftrueufe bête de la figure & de la couleur d’un Crapaud, mais infiniment plus groffe ; elle avoit fur la tête une grande crête d’un vilain bleu pâle, & dardoit de tems en tems de fa gueule une écume jaune & verte (les varans de Comodo n’ont pas de crêtes et les iguanes ne bavent pas)… nous vîmes alors avec chagrin s’évanouir le beau météore… groffe grêle quinze heures… mefurions notre tems avec un fablier… l’air devint fi froid… un autre Phénomene… l’air fe radoucit tellement… reffembloit très bien à une conftellation. Il avoit dans la partie inferieure une efpece de queue qui étoit fort large à l’extrêmité… découvrîmes tout d’un coup une Ifle qui nous parut floter fur la furface des eaux, & que nous vîmes en effet s’approcher de nous environ jufqu’à une portée de canon : cette Ifle étoit prefque ronde… il y avoit au milieu une grande montagne de glace qui s’élevoit fort haut en figure piramidale, & les piéces qui la formoient étoient par un furprenant artifice difpofées de maniere qu’elle paroiffoit toute taillée à facettes comme un diamant, avec cette difference, que les facettes étoient proportionnées à fa grandeur. (C’est Napoléon qui a ramené les premières gravures des pyramides en Europe ; Napoléon, c’est un siècle après ces évènements)… L’Ifle étoit toute couverte de neige… mais fur la montagne il n’y avoit pas la moindre neige, toutes ses glaces étoient claires & tranfparentes comme le criftal. (Ikhed, the fiery vessel , ou vaisseau mère Goaould) … après que nous eûmes dormi quelques heures, en voulant monter fur le Pont nous fûmes épouvantez de voir l’air enflammé (plasma magnétique, les Israéliens ont un bouclier magnétique sur leurs blindés, bouclier plasmique) cette grande illumination procédoit de fix météores merveilleux, qui pendoient dans les airs, dans une diftance à peu prés égale, tout autour de la Montagne, comme autant de grands & magnifiques loftres : ils étoient compofez chacun de quatre gros globes de feu ; celui d’en bas étoit le plus gros ; le fecond, le troifiéme & le quatriéme alloient en diminuant. Tous ces globes lumineux étant multipliez à l’infini dans les facettes de la montagne, la faifoient paroître toute de feu… nous aperçûmes fort haut dans les airs trois grands Oifeaux qui fondirent tout d’un coup vis à vis de nous… plus grands & plus gros que des Aigles… ils s’envolerent tous trois rapidement vers la montagne de glace, & ayant longtems voltigé tout autour, ils monterent fur fon fommet, & nous ne les vîmes plus… nous ne vîmes plus l’Ifle flotante, ni les beaux Phénoménes qui étoient tout autour… nous découvrîmes un Lac dont l’eau étoit verdâtre & prefque chaude, ces vapeurs procedoient de matieres fulphurées & bitumineufes… gros & puiffans Ours blancs… deux ou trois qui étoient tachetez de noir par tout le corps (tiens tiens curieux ça) … nous y vîmes avec la derniere furprife un petit Edifice d’une finfuliere ftructure ; il étoit tout de pierre blanche, fa partie fuperieure étoit une grande pierre plate de figure triangulaire, pofée fur fix colonnes hautes d’environ trois pieds, fur une bafe en ovale qui s’élevoit de terre à la hauteur de quatre ou cinq pouces, fur la pierre à trois angles on voyait une Infcription de caractées bizares…(le dessin avant le résumé) Le même vent fe remit à fouffler, & nous portâmes vers l’Oüeft comme auparavant : nous trouvâmes que nous étions alors à foixante & fept degrez fix minutes de Latitude méridionale… Il y avoit à cette hauteur un grand nombre de gros Poiffons volans à quatre aîles ; ils excédoient de beaucoup la groffeur & la longueur des plus puiffans Bœufs (waouw j’en veux un dans mon aquarium !)… cependant en portant toûjours vers l’Ouest, nous vinmes à découvrir quatre Ifles, & peu après trois autres ; elles étaient toutes fept fur la même lgne, & fort peu diftantes l’une de l’autre (éruption volcanique sur l’une des iles)… une belle exhalaifon lumineufe s’éleva du côté du Sud, femblable à une brillante aurore, & le froid diminua de telle maniere que la neige en fondant diftilloit des montagnes en bas…blablabla blablabla blablabla c’est plein de faune et de flore… une grande pierre ronde de figure convexe comme un gros Globe, qui avais fur fa fuperficie trois étoiles fur une même ligne reprefentées en boffe … cette pierre étoit à un bout des ruines d’une longue muraille, qui s’étendoit jufques à la Mer ; cette muraille avoit du moins trois pieds & demi d’épaiffeur, mais elle ne s’élevoit plus au deffus de terre, qu’à la hauteur d’un bon demi pied ; il en étoit pourtant refté un pan près de la Mer qui venoit jufqu’à la ceinture, & dans lequel étoit enchaffée une grande piece de marbre rouge en forme d’exagone, où l’on voyait gravez un angle avec une efpece de Serpent au milieu, & tout autour de certains ornemens & contours bifarres : Je remarquai que les pierres de la Tour & de la muraille étoient jointes fi prés, qu’il n’y avoit nulle apparence qu’il y eût jamais eu ni chaux ni ciment (ça fond vite en Antarctique, alors à vos satellites !)…de gros & noirs nuages obscurcirent l’air de telle maniere qu’il faisoit prefque nuit, & comme j’en confiderois un qui étoit d’une forme finguliere, il s’ouvrit tout d’un coup & offrit à mes yeux un feu très brillant de figure circulaire, comme le Soleil, mais qui paroiffoit prés d’une fois plus grand ; ce Phenomene fit dans l’efpace de quelques minutes trois ou quatre mouvemens précipitez du Nord au Sud (ces Hollandais ont vu des choses que nous décririons autrement !)…nous prîmes hauteur & trouvâmes foixante & deux degrez fix minutes de latitude Meridionale, & pour lors nous revîmes le Soleil pour la premiere fois… et nous arrivâmes heureusement au Cap de Bonne-Efperance au bout de quelques jours à dix heures du matin, le cinquiéme de Juillet mil fept cens quatorze (donc ils ont passé deux mois en Antarctique).





Enochian Symbols



Alien writing channeled by Pazzaglini

http://www.bibliotecapleyades.net/vida_alien/esp_vida_alien_54.htm

votre avis ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loo


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2011
Messages: 892
Localisation: Pays de Loire

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 13:27 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant

Ces petits êtres bleus me font penser aux Sylvains du film Princesse Mononoké, ce sont en quelque sorte les gardiens de la forêt. C'est pas grave si le mental n'en garde pas de traces exploitables, c'est peut être justement leur fréquence qui est intéressante.



 
 
 
 
 
 

 
 
 

_________________
Everyone is connected !


Dernière édition par Loo le Sam 23 Juil - 13:40 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loo


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2011
Messages: 892
Localisation: Pays de Loire

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 13:39 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant

J'ai pas compris grand chose l'ami ... 
_________________
Everyone is connected !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Didier Simon


Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2010
Messages: 1 436
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 13:48 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant

moi ils me font penser à Yoko Tsuno
et à un autre mec qui boit de l'argent colloidal depuis 15 ans et qui est devenu tout bleu!

si vous n'avez pas compris, ça fait longtemps qu'on parle d'une planète creuse
donc ça se tient
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loo


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2011
Messages: 892
Localisation: Pays de Loire

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 14:01 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant

Ok
_________________
Everyone is connected !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Didier Simon


Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2010
Messages: 1 436
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 14:27 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant

non pas ok Looo
il y a les coords du point d'entrée
et surtout: les partisants de 'la terre creuse' n'ont jamais utilisé ce doc comme référence
à vous de voir...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loo


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2011
Messages: 892
Localisation: Pays de Loire

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 16:25 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant

Ok!           

 
En bref tu dis quoi ? Qu'il y a des êtres dans la terre ? Oui pourquoi pas !   
  
 
 
Je suis ouvert à toutes propositions !  
  
 

_________________
Everyone is connected !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 7 953
Localisation: Is-Er Dauphiné

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 17:12 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant


_________________
« ...quand vous pénétrez réellement dans ce Cœur, il n’a plus ni centre ni circonférence ; il est partout. »
Revenir en haut
Suyihah
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2011
Messages: 2 666

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 17:29 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant

Moi aussi, je suis ouverte à toute pro-positions  Mr. Green
_________________
Laissez les morts enterrer leurs morts
Revenir en haut
yo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 7 953
Localisation: Is-Er Dauphiné

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 17:52 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant

Alors voici la mienne, m'est d'avis que cette "race" bleue serait originaire de Sirius  Okay
_________________
« ...quand vous pénétrez réellement dans ce Cœur, il n’a plus ni centre ni circonférence ; il est partout. »
Revenir en haut
Suyihah
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2011
Messages: 2 666

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 19:45 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant



Ils font le salut d'Orion, on dirait
_________________
Laissez les morts enterrer leurs morts
Revenir en haut
επισκέπτης


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2011
Messages: 1 055

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 19:49 (2011)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue Répondre en citant


_________________
ἄγγελος
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:53 (2017)    Sujet du message: la Mission de la Race Bleue

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Actualités -> NewPolitique&Social Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com