Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Actualités -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Oiseau poids plume


Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2010
Messages: 113
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 19 Juil - 16:38 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant

Qui est Krishnamurti ?

Dans la dernière période de sa vie, Krishnamurti a eu de nombreuses discussions approfondies et informelles avec ses proches au sujet de lui-même, de la source des enseignements, de l’oeuvre de sa vie, et des perceptions que les autres ont de lui et de ses enseignements. Selon ses biographes et d’autres, Krishnamurti était aussi « impatient » que n’importe qui de « faire la découverte » de la source des enseignements et avait lui-même des questions pertinentes ;[62] cependant, ces discussions, bien que d’un registre fort étendu, n’ont pas permis d’obtenir des réponses définitives qui seraient complètement satisfaisantes pour Krishnamurti lui-même ou pour les autres participants. Il incita ses amis et ses associés à continuer d’explorer le développement de sa vie et de ses enseignements en vue de possibles réponses.

Pupul Jayakar décrit une telle discussion privée datant de 1974, où la question, « qu’est-ce que l’enseignement ? » fut posée à Krishnamurti.

...Krishnaji fut pris par surprise ; il était calme, laissant la question se déployer. Finalement, il dit, « Je ne sais pas. Je ne peux pas le dire en peu de mots, n’est-ce pas ? Je pense que l’idée de l’enseignement et de l’enseigné est fausse à la base. Tout au moins pour moi. Je crois que la question est de partager plutôt que de recevoir un enseignement, de participer plutôt que de donner ou recevoir. »... « Vous demandiez, « qu’est-ce que l’enseignement ? » N’est-ce pas ? Je dis, l’enseignement dit, "Où vous êtes, l’autre n’est pas ».[63]

Les Thèmes récurrents

Le savoir

Krishnamurti mit constamment l’accent sur la juste place de la pensée dans la vie quotidienne. Mais il montra aussi les dangers de la pensée en tant que savoir et images mentales quand elle opère dans le champ des relations. Quelques extraits :

Comment l’esprit qui fonctionne à partir du savoir - comment le cerveau qui enregistre tout le temps - va-t-il arriver à son terme et voir l’importance de ce constant enregistrement pour ne plus le laisser aller dans n’importe quelle autre direction ? Très simplement : vous m’insultez, vous me blessez, par des mots, des gestes, par un acte réel ; cela laisse une trace dans le cerveau qui est mémoire. Cette mémoire est savoir, ce savoir va interférer lors de notre prochaine rencontre - De toute évidence… Le savoir est nécessaire pour agir lorsqu’ il me faut rentrer à la maison depuis cet endroit ; je dois avoir du savoir pour faire ceci. Il me faut du savoir pour parler Anglais ; il me faut du savoir pour écrire une lettre et ainsi de suite. Le savoir en tant que fonction, fonction mécanique, est nécessaire.

Maintenant si j’utilise ce savoir dans ma relation avec vous, un autre être humain, je mets en place une barrière, une division entre vous et moi, c’est-à-dire l’observateur. Ceci veut dire que le savoir, dans la relation, dans la relation humaine, est destructeur. Ce savoir qui est la tradition, la mémoire, l’image, que l’esprit a construite de vous, ce savoir est séparateur et par conséquent, crée du conflit dans notre relation, [66]

Le cerveau a été entraîné à enregistrer parce que dans cet enregistrement il y a de la sûreté, de la sécurité, un sens de vitalité ; dans cet enregistrement l’esprit crée une image au sujet de soi-même. Et cette image sera constamment blessée. Est-il possible de vivre sans une seule image au sujet de vous-même, ou de votre mari, femme, enfants, ou au sujet des politiciens, des prêtres, ou d’un idéal ? C’est possible, et si vous ne le découvrez pas vous serez toujours blessé, vous vivrez toujours selon un modèle dans lequel il n’y a pas de liberté. Lorsque vous êtes totalement attentif il n’y a pas d’enregistrement. C’est seulement lorsqu’il y a inattention que vous enregistrez. C’est-à-dire : vous me flattez ; j’aime cela ; le fait d’aimer à ce moment-là est de l’inattention et par conséquent l’enregistrement a lieu. Mais si lorsque vous me flattez je l’écoute complètement sans aucune réaction, alors il n’y a pas de centre qui enregistre. [67]

Le cerveau est la source de la pensée. Le cerveau est matière et la pensée est matière. Le cerveau peut-il - avec toutes ses réactions et ses réponses immédiates à chaque défi et chaque exigence - le cerveau peut-il être très calme ? La question n’est pas de mettre fin à la pensée mais de savoir si le cerveau peut être complètement immobile. Cette immobilité n’est pas une mort physique. Regardez ce qui arrive lorsque le cerveau est complètement immobile. [68]

La peur et le plaisir

Peur et plaisir ont été des thèmes tout au long de sa vie lors de ses discussions publiques. Ce qui suit est un extrait de son intervention à San Diego en 1970 :

La peur est toujours en relation avec quelque chose ; elle n’existe pas par elle-même. Il y a la peur de ce qui est arrivé hier en relation avec sa possible répétition demain ; il y a toujours un point fixe à partir duquel la relation a lieu. Comment la peur intervient-elle là-dedans ? J’ai eu une douleur hier ; il y a la mémoire de celle-ci et je ne veux pas d’elle demain à nouveau. Penser au sujet de la douleur d’hier, pensée qui implique la mémoire de cette douleur d’hier, projette la peur d’avoir à nouveau une douleur demain. C’est donc la pensée qui cause la peur. La pensée engendre la peur ; la pensée cultive aussi le plaisir. Pour comprendre la peur vous devez comprendre aussi le plaisir - ils sont reliés ; sans comprendre l’un vous ne pouvez comprendre l’autre. Ceci signifie que l’on ne peut dire « je dois seulement avoir du plaisir et pas de peur » ; la peur est l’autre face de cette pièce que l’on appelle plaisir.

En pensant avec les images du plaisir d’hier, la pensée imagine que vous pourriez ne pas avoir ce plaisir demain ; ainsi la pensée engendre la peur. La pensée essaye de renforcer le plaisir et ce faisant nourrit la peur.

La pensée s’est séparée elle-même en celui qui analyse et la chose à analyser. Ce sont tous deux des parties de la pensée qui se joue des tours à elle-même. En faisant tout ceci elle refuse d’examiner les peurs inconscientes ; cela offre à ce moment comme un moyen d’échapper à la peur et cependant dans le même temps celui de l’entretenir. [69]

La méditation

Krishnamurti utilise le mot méditation pour désigner quelque chose d’entièrement différent de la pratique d’un système quelconque ou d’une méthode particulière pour contrôler l’esprit. Lors d’une intervention publique à Bombay en 1971, il parla longuement de la méditation et de ses implications.

Un esprit qui est en méditation ne s’intéresse qu’à la méditation, non pas à celui qui médite. Le méditant est l’observateur, le censeur, le penseur, l’expérimentateur, et quand celui qui expérimente, le penseur, est présent, alors il est préoccupé de réussite, de gain, d’accomplissement, d’expérience. Et cette chose qui est intemporelle ne peut être expérimentée. Il n’y a pas d’expérience du tout. Il y a seulement ce qui ne peut pas être nommé. « Vous savez, dans tout ceci il y a différents pouvoirs comme la clairvoyance, le fait de lire les pensées d’un autre - ce qui est chose des plus écœurantes : c’est comme lire des lettres qui sont privées. Il y a différents pouvoirs. Vous savez ce dont je parle, n’est-ce pas ? Vous les appelez « siddhis » * n’est-ce pas ? Savez-vous que toutes ces choses sont comme des bougies au soleil ? Quand il n’y a pas de soleil il y a l’obscurité, et alors la bougie et la lumière de la bougie deviennent très importantes.

Mais lorsqu’il y a le soleil, la lumière, la beauté, la clarté, alors tous ces pouvoirs, ces siddhis - qui développent divers centres, chakras, kundalini, vous connaissez toute cette affaire - sont comme la lumière d’une bougie ; ils n’ont aucune valeur du tout. Et lorsque vous avez cette lumière, vous ne voulez rien d’autre. »[70]

La méditation est l’un des plus grands arts dans la vie - peut-être le plus grand, et il n’est possible de l’apprendre de personne, c’est là que réside sa beauté. Cela ne dépend d’aucune technique donc d’aucune autorité. Quand vous apprenez au sujet de vous-même, quand vous vous regardez vous-même, la manière dont vous marchez, comment vous mangez, ce que vous dites, les bavardages, la haine, la jalousie. Si vous êtes conscient de tout cela en vous-même, sans aucun choix, cela fait partie de la méditation.[71]

L’homme, afin d’échapper à ses conflits, a inventé de nombreuses formes de méditation. Celles-ci ont été basées sur le désir, la volonté, et le besoin impérieux de s’accomplir et elles impliquent le conflit et un combat pour arriver. Cet effort conscient, délibéré est toujours à l’intérieur des limites d’un esprit conditionné, et dans ceci il n’y a pas de liberté. Tout effort pour méditer est un déni de la méditation. La méditation est la fin de la pensée. C’est alors seulement qu’il y a une dimension différente qui est au-delà du temps. [72]

« La méditation est le fait pour l’esprit de se vider de toute la pensée, car la pensée et l’émotion dissipent l’énergie. Elles sont répétitives, produisent des activités mécaniques qui sont une part nécessaire de l’existence. Mais elles sont seulement une part, et il n’est pas possible à la pensée et à l’émotion de pénétrer dans l’immensité de la vie. Une approche tout-à-fait différente est nécessaire, pas le chemin de l’habitude, de l’association d’idées et du connu ; on doit être libre de ceux-ci. La méditation est le fait pour l’esprit de se vider du connu. Cela ne peut être fait par la pensée, ou par les motivations cachées de la pensée, ni par le désir sous forme de prière, ou par l’hypnose d’auto-effacement des mots, des images, des espoirs, et des vanités. Tous ceux-ci doivent arriver à leur terme, facilement, sans effort et sans choix, dans la flamme de la conscience ».[73]

http://www.krishnamurti-france.org/Biographie-detaillee-de-Jiddu#themes


_________________
Observe la fleur qui elle, te ramène à ce que tu es. Observe le soleil qui lui, te raconte que tu es une Merveille. Tout est là, devant toi, pour toi. Alors accepte ce que tu vois, car c'est ce que tu ES.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 19 Juil - 16:38 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2011
Messages: 7 953
Localisation: Is-Er Dauphiné

MessagePosté le: Mar 19 Juil - 16:40 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant

Mais lorsqu’il y a le soleil, la lumière, la beauté, la clarté, alors tous ces pouvoirs, ces siddhis - qui développent divers centres, chakras, kundalini, vous connaissez toute cette affaire - sont comme la lumière d’une bougie ; ils n’ont aucune valeur du tout. Et lorsque vous avez cette lumière, vous ne voulez rien d’autre. »[70]


_________________
« ...quand vous pénétrez réellement dans ce Cœur, il n’a plus ni centre ni circonférence ; il est partout. »
Revenir en haut
Loo


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2011
Messages: 892
Localisation: Pays de Loire

MessagePosté le: Mar 19 Juil - 19:49 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant

merci pour ces quelques précisions ...


"facilement, sans effort et sans choix, dans la flamme de la conscience".



 
 

_________________
Everyone is connected !


Dernière édition par Loo le Mer 20 Juil - 15:02 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
YoëL


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2011
Messages: 115
Localisation: ici et maintenant

MessagePosté le: Mer 20 Juil - 11:11 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant

moi aussi j' avais l' intuition que frère K était  KRISHNAMURTI
d' ailleurs écrivain que j' ai vraiment apprécié et qui m' a permis de comprendre pourquoi je me sentait perdu en ce monde
(perdu= du-Père)
_________________
Comme le Christ sur la croix, il a dit : « mais, pourquoi, m'as-tu abandonné ? ». Et puis, il s'aperçoit qu'il ne l'a pas abandonné, à partir du moment où, lui, s'abandonne
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sourire


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 7 049

MessagePosté le: Mer 27 Juil - 22:08 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant

Frère K était Jésus.
_________________
http://communionamouretpaix.xooit.fr/index.php
Revenir en haut
YoëL


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2011
Messages: 115
Localisation: ici et maintenant

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 13:02 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant

jésus était elie
_________________
Comme le Christ sur la croix, il a dit : « mais, pourquoi, m'as-tu abandonné ? ». Et puis, il s'aperçoit qu'il ne l'a pas abandonné, à partir du moment où, lui, s'abandonne
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sourire


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 7 049

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 13:03 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant

En vérité, ce n'est pas important
_________________
http://communionamouretpaix.xooit.fr/index.php
Revenir en haut
Sourire


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 7 049

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 13:04 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant



L'important reste et restera toujours la vibration profonde qui nous lie

Dans l'Amour la Paix et la Joie

Là ou nous sommes Un

_________________
http://communionamouretpaix.xooit.fr/index.php
Revenir en haut
YoëL


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2011
Messages: 115
Localisation: ici et maintenant

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 13:08 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant

BB a écrit:

En vérité, ce n'est pas important
en vérité c' est ce que revelai mon mess : "jesus was elie" good to U , very nice this song
_________________
Comme le Christ sur la croix, il a dit : « mais, pourquoi, m'as-tu abandonné ? ». Et puis, il s'aperçoit qu'il ne l'a pas abandonné, à partir du moment où, lui, s'abandonne
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sourire


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 7 049

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 13:14 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant



Babaji est un représentant de la Source Suprême

Il est celui qui lie ce qui est délié

Il est celui qui rassemble, Au Nom de l'Un

Il est la vibration prédominante de l'Amour et de la Totalité

De l'Existence

La Vérité


Alleluia

_________________
http://communionamouretpaix.xooit.fr/index.php
Revenir en haut
life


Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2011
Messages: 1 448

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 20:14 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant

il vibre pas en moi babaji, sa vibes ne passe pas à travers moi, est-ce moi qui bloque?

en fait je ne le "sens" pas et pourtant c'est apparemment un représentant de la source suprême....diantre, je renie la sourrrrrrce, que vais-je devenir?
Revenir en haut
Sourire


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 7 049

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 22:41 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant

 
Citation:
que vais-je devenir


Le Deux-veut-Nir, n'existe que pour l'égo
_________________
http://communionamouretpaix.xooit.fr/index.php
Revenir en haut
life


Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2011
Messages: 1 448

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 23:07 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant

je plaisantais 


"parle moi" de babaji, quelles seraient les éventuelles possibilités pour qu'il ne résonne pas du tout en moi?


Revenir en haut
Suyihah
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2011
Messages: 2 666

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 23:19 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant

Ne renie pas tes sensations Life. Elles sont de précieux indicateurs pour toi.
_________________
Laissez les morts enterrer leurs morts
Revenir en haut
life


Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2011
Messages: 1 448

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 23:34 (2011)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI Répondre en citant

lesquelles de sensations? 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:00 (2017)    Sujet du message: FRERE K, ALIAS KRISHNAMURTI

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Actualités -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com