Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

INTERVIEW INTERDIMENSIONNEL ( POUR RIRES)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Actualités -> NewPolitique&Social
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sunlightwalkin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 3 Juil - 08:14 (2011)    Sujet du message: INTERVIEW INTERDIMENSIONNEL ( POUR RIRES) Répondre en citant

 MON ZETA FAVORI2 juillet 2011 | Auteur: Jo
 
Dans la même ligné que l’article de Jean Casault sur les IS que je vous ai partagé hier, je vais encore vous demander d’ouvrir très grand votre esprit. Bien sur, cette entrevue est fictive, mais comme on dit souvent que la réalité dépasse la fiction…sait-on jamais! tout est possible! D’ailleurs, je trouve cette façon de nous résumer le résultat de ses recherches très original. C’est long, mais passionnant!Bonne lecture! 
Jo
 
Jean CasaultVoici un dialogue fictif en soi mais l’est-il entièrement puisqu’inspiré par vos multiples expériences d’êtres humains en tant qu’auteur, channeler ou expérienceur. Je pense notamment à Madeleine, Michelle, Marie-Andrée, Nellie, Daphnée, Louis, Jean-Luc et plusieurs autres et tous ceux et celles avec qui j’ai échangé très intensément ces dernières années. Je pense aussi à Lyssa Royal une personne très spéciale de toute évidence par ses écrits dont Visitors from Within et je ne peux  ignorer mes propres expériences qui au fil des décennies ont tissé une toile fort intéressante, et dont les formes et les couleurs commencent de plus en plus à ressembler à….mon Zéta favori !SUR LEUR APPARENCEJC: Votre apparence physique soulève plus de passion que vos origines et vos intentions. On peut en parler  ?Z: Notre apparence est celle que vous pourriez  avoir l’air demain et vous ressemblez à ce que nous étions hier.JC: Sérieux ?Z: Nous ne sommes pas un peuple ou une race qui n’a qu’un petit million d’années d’existence doit-on vous rappeler !JC: Touché !Z: Nous ne sommes pas des Zétas, des Réticulliens ou des Gris, nous ne sommes pas de multiples « je » nous sommes Un Peuple.. Ce n’est pas un individu qui répond à vos questions mais un esprit collectifJC: Désolé, je suis bien conscient que tous ces noms viennent de nous. Dans votre langue ça se prononce comment : «  Nous sommes un peuple »Z:  ???JC: D’où vient le fait que votre apparence soit passée de la nôtre à la vôtre ?Z: Il y a des millions d’années notre civilisation a développé une technologie qu’on pourrait qualifier de toxique, rendant éventuellement la vie impossible à la surface. Alors que plusieurs d’entre nous ont émigré vers d’autres mondes, la majorité sont devenus cavernicoles. Cette situation a engendré des mutations naturelles en fonction de ce nouvel environnement que nous avons génétiquement accélérée. C’était une question de survie qui aura toutefois eu le désavantage de rendre l’accouplement et la grossesse tels que vous les connaissez impraticables. Le clonage comme vous l’appelez est devenu la seule solution mais  elle pose problème. Nous devons évoluer nous aussi.JC: Vous êtes donc responsable de votre état en somme ?Z: OuiLE POURQUOI ET LE COMMENT DES ENLÈVEMENTSJC: Pourquoi c’est nous qui en payons le prix ?Z: Personne ne paie le prix comme  vous le dites. Vous aussi devez évoluer et c’est ensemble que nous réalisons notre objectif commun. Il y a longtemps que nous sommes tombés d’accord.JC: J’en connais qui vont grincer des dents en lisant ça ….Z : L’état de conscience dans lequel ils sont avec nous et lorsqu’ils retournent dans leur réalité est responsable de cette fausse perception. Nous n’y pouvons rien.JC: Pourquoi leur état de conscience est-il modifié ?Z: Parce que nous n’appartenons pas à la même réalité !JC: Mais vos vaisseaux sont bien réels et vous êtes bien présents dans les maisons quand vous enlevez quelqu’un non ?Z: Ces incursions ne durent que quelques instants. Vous êtes alors incorporés par divers moyens, qui varient considérablement à notre réalité et c’est la seule façon pour vous et nous de communiquer. Dans votre réalité c’est impossible. Nous ne pourrions pas avoir cette discussion si nous étions assis ensemble à votre table de cuisine.JC: Là je tombe sur le cul très réel de ma réalité….donc vous n’êtes pas physique ???Z : Votre réalité ou votre dimension est incompatible avec la nôtre et celle de plusieurs autres races. Nous faisons des incursions stratégiques très rapides et très précises pour aller vous chercher après quoi, nous ..disparaissons en retournant, avec vous dans notre dimension. Cette autre réalité, bien qu’invisible à d’éventuels témoins restés sur place est très physique autant pour vous que pour nous.JC: Comme je le dis depuis longtemps ça veut dire qu’on oublie le concept du vaisseau qui voyage dans l’espace depuis sa lointaine planète, s’arrête sur Terre, collecte des spécimens et continue sa patrouille du Cosmos !Z : Nous n’appartenons pas à votre dimension et nous ne voyageons pas dans votre espace sidéral.JC: Vous dites que nous sommes incorporés dans votre réalité par des moyens qui varient Vous pouvez élaborer ?Z : Un d’eux est connu dans votre langue par vos fictions : téléportation. L’autre est la démolécularisation temporaire par abaissement de la densité. Vous passez au travers des murs en somme , avec nous. Certains moyens sont plus directs et répondent à des critères basés sur le type de personne, sa réponse, son comportement et en général comme c’est un processus affolant, pour emprunter votre vocabulaire, vous êtes généralement paralysé et inconscient, mais pas toujours.  Il y a des choses plus importantes à discuter !JC: Je veux bien, mais se faire réduire en molécules abaissées pour passer au-travers d’un mur, ça demeure important dans l’esprit de certains… Alors moi qui croyait que certains enlèvements était hors du corps…Z : C’est aussi un moyen utilisé très fréquemment.  Lorsqu’aucune manipulation physique n’est requise sur votre corps physique c’est  une façon rapide et efficace de communiquer et dans ces cas-là, la rencontre est beaucoup plus onirique en apparence.JC: Comme un rêve très réel en somme ?Z : OuiENTENTE  AU PRÉALABLE AVEC EUXJC : Pourquoi dites-vous que nous sommes tombés d’accord  pour collaborer dans ce qui semble un immense projet commun de modification génétique ?Z : Sur Terre la plupart des vôtres ignorent ou préfèrent ignorer qu’ils ont une double nature. Physique et spirituel ( vos termes à vous..) La partie spirituelle est la seule vraiment existante et d’une existence physique à l’autre, elle effectue des choix dont celui de collaborer avec nous. Plusieurs d’entre vous,..sont nous…dans un de vos corps.JC: Oh que celle-là va être difficile à faire passer…..Avant d’aller plus loin, pourquoi toutes ces manipulations physiques ?Z : Notre race et la vôtre bénéficient grandement de ces échanges de là l’intérêt d’être tombés d’accord à un autre niveau de conscience. Ces manipulations visent à modifier le support physique, le corps en somme. On ne modifie pas génétiquement un corps physique par des manipulations psychologiques, il faut intervenir directement sur le corps par des prélèvements, des grossesses provoquées et interrompues en temps opportun, des interventions humaines auprès des enfants hybrides nés de différents types de croisement, tout cela est très réel et très physique.DOULEUR ET MARQUES PHYSIQUESJC: Pourquoi la douleur dans ce cas, et les marques sur le corps, vous n’avez pas encore appris après des millions d’années que nous ne sommes pas insensibles à la douleur, ?Z: Il n’y a pas toujours de  douleur et les marques, les rougeurs, les démangeaisons sont très souvent psychosomatiques. Votre cerveau humain retient des éléments de son passage avec nous, seul ou avec l’aide de l’hypnose mais ce n’est jamais un souvenir parfait, il est toujours teinté par un bruit de fond important provenant de votre culture personnelle et collective d’où la certitude d’avoir ressenti de la douleur et les marques, les rougeurs sont des manifestions post traumatiques causées par votre corps et non une maladresse ou une méconnaissance quelconque. Cela se produit tout naturellement lors de d’autres circonstances que nos rencontres.JC : Vous voulez dire que dans notre réalité il arrive que nous provoquons ce phénomène aussi ?Z : OuiJC: Je veux bien , mais se faire rentrer une aiguille dans le nombril ca fait mal sur toutes les planètes de l’univers il doit bien y avoir des cas ou une véritable douleur est ressentie non ?Z : Cela peut se produire si le sujet sort de son état de conscience en l’abaissant ou n’est plus sous l’effet de la paralysie ce qui peut se produire. La douleur n’existe pas dans notre réalité. Nous devons constamment se rappeler qu’elle existe. L’imposition des mains ou un regard suffit parfois à faire disparaître la douleur. Nous le faisons. Si cela peut-être utile sachez que vous avez aussi la possibilité de créer mentalement un champ d’énergie bleu autour de vous, par votre pouvoir mental inhérent à votre nature. Nous le verrons ce champ. Nous serons favorablement intéressés par cette création de votre part alors que vous êtes censés être inconscient sur une table.JC: Sérieux ?  Si quelqu’un s’éveille en douleur il n’a qu’à fabriquer cet écran bleu d’énergie dans sa tête en l’imaginant autour de lui et ça marche ?Z : Dans notre réalité oui. Dans la vôtre aussi d’ailleurs mais l’écran n’est pas nécessairement visible .JC: Un de mes sujets me parle d’utiliser une musique qu’elle entend…Z : Oui c’est très efficace Mais sachez que vous avez beaucoup plus d’influence sur le cours des évènements dans notre réalité que vous ne le croyez. La peur que vous ressentez est ce qui vous empêche de démontrer cette influence.JC: Vous voulez dire que par notre attitude nous pouvons changer les choses ?Z : Radicalement oui, sauf si ce sont des émotions trop intenses comme la colère, la supplication ou autres. Ces émotions sont fort mal perçues et vous serez ramenés à votre état de conscience le plus lent. Vous devez en quelque sorte faire une déclaration de principe, détachée, froide mais ferme et elle se doit d’être vibrante. Nous ne comprenons que cela. Vous ce sont les mots perçus par l’oreille ou lu par vos yeux. Nous ce sont les vibrations perçues par tout notre être et par le collectif.  Cela dit dès ce moment, votre déclaration sera prise très au sérieux et modifiera pour toujours le processus utilisé pour vous « enlever » comme vous dites.JC: Pourquoi le plus souvent ces échanges ont ils lieu la nuit ?Z : Ce n’est pas tant parce que c’est la nuit que parce que c’est le moment ou vous êtes déjà dans un état de conscience favorable. Quand votre conscient ne l’est pas.JC: Est-ce uniquement votre apparence qui nous terrifie, pardonnez-moi de vous le dire mais vous ne répondez pas à nos critères de normalité et d’éthique visuel !Z : Non. Vous réagissez de même avec d’autres races incluant celles d’humanoïdes qui vous ressemblent en tous points. C’est une peur archétypale, ancestrale, héritée de plusieurs centaines de milliers de vos années. C’est la peur d’évoluer, de mourir, de changer, de perdre le contrôle. C’est plus qu’une peur dans certains cas c’est une obsession  qui s’approprie la presque totalité de vos énergies. C’est une peur dévoranteJC: Si ce sont pas des enlèvements, si nous ne sommes pas enlevés et si vous n’êtes pas des ravisseurs que sommes-nous, vous et nous ?Z : Suite à un accord obtenu au préalable , nous vous invitons à participer à cette grande expérience qu’est celle de modifier pour chacun d’entre nous les conditions de vie et d’évolution de chacune de nos races. Nous en sommes les Maîtres d’œuvres parce que nous sommes plus anciens, plus expérimentés, nous avons la connaissance , le savoir et la technologie et nous évoluons dans une dimension supérieure à la votre. Vous êtes nos invités !JC: Qui êtes-vous précisément , êtes-vous un médecin, un pilote , un commandant….Z : Je suis un collectif éthérique n’appartenant pas à votre dimension ni à celle de ceux dont nous parlons. Je répond à leur place à des questions dont ils n’auraient pas les réponses.JC: Oh ! Vous n’êtes pas un…Zéta ? ( Un rappel au lecteur qui voudrait googler ce mot. Il est également utilisé pour identifier des tueurs mexicains excessivement dangereux.)Z : Non. Quand je dis «  Nous » je répond pour eux. Nous ne participons à aucune intervention du genre de celle décrite plus tôt. Nous en connaissons tous les rouages et toute la nécessité.JC: D’accord, c’est grandement apprécié. Je vais donc continuer à vous parler comme si vous étiez «  eux ». Vous nous prenez dès l’enfance ?Z : Oui en général mais pas toujours. Notez cependant que si notre relation est purement dans le but d’effectuer un échange en vue d’une manipulation génétique et que votre corps ne convient pas, nous en restons là et tout s’arrête.JC : Cela se produit ?Z : Oui, nous le savons très tôt.JC: Donc si je suis enlevé encore à 30 ans c’est que je suis encore bon pour le service ?Z: Enlevé non, c’est un mauvais terme mais nos rencontres se poursuivent parce que de toute évidence notre relation se poursuit. Sur un plan physique et ou tout autre selon chaque individu, une notion qui vous caractérise par rapport à nous. L’individualité est un concept chaotique avec lequel nous composons difficilement.SONT-ILS LES BORGS ?JC: Vous êtes comme les Borgs de la série Star Trek ? Un collectif de drones en train de nous assimiler ? Et toute résistance est inutile ?Z : Oui, c’est effectivement la perception de la partie humaine de votre entité basée sur la culture personnelle et collective de chacun mais aussi d’une mémoire ancestrale d’un très lointain passé d’ou sans doute la conception de cette image. Mais dans notre réalité cela ne signifie rien de commun avec notre essence et l’ensemble de nos objectifs..JC: Disons que vous voulez me rencontrer, un petit meeting comme ça, histoire de se rappeler du bon vieux temps à l’époque ou vous répondiez à mes appels de flashlight, vous partiriez de où et comment ça se passerait. ?Z: Où et quand ne sont pas des notions qui nous sont familières. Nous sommes partout en tout temps selon les besoins de notre collectif.JC: C’est raté, je n’ai rien compris !Z : Nous vivons dans notre réalité, totalement différente de la vôtre qui est extrêmement lourde, limitée à la fois dans l’espace et le temps. Dans l’univers c’est le premier échelon de l’existence. Certains visiteurs vont affronter votre réalité  avec leur vaisseau à des fins toutes autres mais ce n’est pas notre cas. Nous vivons en dehors du temps et de l’espace de votre réalité.JC: Désolé….maisZ : Si nous voulons rencontrer Jean Casault là maintenant dans notre réalité alors qu’il avait 5 ans ou lorsqu’il aura 75 ans, ce n’est pas plus difficile que de le rencontrer ici  dans son maintenant à lui.MAITRISE ABSOLUE DE L’ESPACE-TEMPSJC : Vous voyagez dans le temps  comme si c’était une balade dans le parc…?Z : Cela n’a rien d’exceptionnel pour nous c’est notre réalité. C’est comme un poisson qui se dirait étonné de vous voir respirer librement dans l’air. Pour lui cela est impossible  pour vous ce n’est même pas un effort. Nous avons accès à votre temps comme un pianiste à accès à différentes notes sur un même instrument. Cela est extrêmement difficile à expliquer puisque votre conscient, pour le décrire devrait pouvoir le vivre ce qui est impossible dans notre réalité puisque nous lui demeurons invisible. Ce n’est que lorsque votre état de conscience est altéré que nous pouvons communiquer. Pour vous le temps, l’espace, sont des notions extrêmes. Tout votre univers est conçu en fonction du temps qu’il faut pour vous déplacer dans l’espace d’une part , mais également de l’espace à franchir ou ne pas franchir dans un temps donné, et du temps à écouler pour être et faire. Tout votre conscient repose sur votre perception très linéaire de l’espace-temps. Pour nous, cela n’existe plus depuis des millions d’années.  Pour vous rencontrer ici et maintenant nous n’avons pas à nous déplacer, nous y sommes déjà.JC: Ouah ! Mais vos vaisseaux sont bel et bien vus dans notre réalité ?Z: Quelque fois oui pour des raisons précises et nous ne sommes pas la seule race présente provenant de leur réalité à la vôtre !JC:  Je me sens de plus en plus comme un microbe dans un boîte de Pétri sous un microscope que des centaines d’étudiants se passent l’un à l’autre ! C’est mortifiant !Z : C’est une image désolante qui est le fruit de votre perception humaine physique mais aussi du souvenir inconscient d’une situation qui a prévalu il y a des centaines de milliers d’années. …JC : Me dites-vous qu’à un niveau de conscience moins dense, plus élevé, nous sommes …égaux ?Z : Oui.VOILÀ CE QUI NOUS SÉPARE D’EUXJC: Dans quel but avons-nous cette conversation ?Z : En tant qu’humains vous êtes fragmentés alors que nous sommes intégrés. Nous n’avons pas de multiples niveaux de conscience mais un seul. Pour nous un état de conscience altéré ou modifié ne peut absolument pas exister. Pour vos c’est une situation permanente. Vous vivez séparément sans vous en rendre compte sur deux réalités différentes.JC: Ca je sais, je me bat comme un diable dans l’eau bénite pour faire comprendre cela, mais je me heurte à un mur de résistance assez dense merci !Z : Actuellement les gens qui lisent ceci sollicitent leur conscient pour comprendre. Éventuellement , plus tard, dans leur sommeil, dans un autre état de conscience ils vont réaliser qu’il y a une connexion qui est en train de se faire. Ils vont la faciliter ou tout faire pour la débrancher.JC: Bof, moi je ne crois pas . Ces derniers n’ont aucun intérêt à visiter ce site et moins encore à lire un article intitulé « Mon Zeta Favori » alors ils n’ont rien à débrancher…Z : Une très grande majorité de vos contemporains croient que leur réalité est la seule qui existe. Ils n’arriveront pas à prendre conscience de l’autre réalité.,, sans subir un traumatisme intellectuel profond . Ils le savent et c’est ce qu’ils craignent d’où la formidable résistance à notre simple existence.. Un fort pourcentage de vos gens croient en une autre réalité mais considèrent qu’elle ne sera accessible qu’à leur mort. Ils en deviendront conscients effectivement qu’à leur mort. Un certain nombre croient que cette réalité est accessible maintenant et très rares sont ceux qui font plus que croire mais savent que leur réalité ne représente qu’une fraction infinitésimale de leur vraie Réalité. C’est à eux qu’est destinée cette conversation afin de leur permettre de créer cette connexion.JC :Et les autres on s’en fout ?Z : Dans votre langue cela est plutôt négatif. Disons plutôt que les limites qu’ils s’imposent font en sorte qu’ils sont impossibles à joindre consciemment.  A tout le moins dans cette vie.JC: C’est leur choix, leur décision en somme !Z : Oui. Leur passage actuel dans cette vie ne représente, comme déjà dit qu’une fraction extrême de leur existence à d’autres niveaux et de toute évidence ils sont rendus là où ils sont et progressent à leur rythme en fonction de ce qu’ils ont choisi comme expérience dans votre dimension. Ce n’est pas un jugement de valeur c’est un constat. Mais dans ces cas bien précis et fort nombreux il est inutile, voire nuisible d’essayer de convaincre.JC: Donc c’est nous les meilleurs ???Z : Quel âge ont vos petits-enfants ?JC: Euh de 4 à 12 ans… pourquoi …?Z : êtes-vous meilleur qu’eux ou simplement plus âgé donc plus expérimenté ?JC: Touché !Z : La notion de Bien ou de Mal, de positif ou de négatif est perçue différemment par notre collectif. C’est la nature de chacun, de chacune des races d’être ce qu’elle est et d’agir en conséquence.JC: Les émotions c’est pas votre point fort !Z : L’ordre est parfait dans notre réalité. Dans la vôtre tout est chaotique. L’ensemble des émotions est une réalité humaine que nous avons connue jadis, que nous avons exclue entièrement de notre collectif puisqu’elle est grandement responsable de nos actes d’alors. Mais nous tentons de réintroduire  ce concept à petite dose chez les hybrides.POURQUOI NOUS ?JC : Je veux revenir sur les hybrides mais avant, j’aimerais savoir : si vous voyagez dans l’espace-temps, c’est valable pour tout ce qui existe, pas seulement que la Terre ?Z : OuiJC : Pourquoi vous acharner sur nous pour votre programme génétique dans ce cas ? Pourquoi ne pas retourner dans le passé ou aller dans le futur pour ce dont vous avez besoinZ : Cela a déjà été tenté mais c’est dans cet espace-temps que l’échange est à son sommet autant pour vous que pour nous. Explorer le futur n’est pas une option puisqu’elle nous priverait de la découverte des éléments essentiels à notre développement et qui fait partie intégrante du processus d’évolution.JC : C’est un Conseil Réticullien qui décide de tout ça, une sorte de Fédération  ou une Reine Borg ?Z : Rien de tel. Nous sommes Un Peuple. Un seul esprit composé. Notre réalité n’a absolument rien de linéaire et la vôtre n’est que cela, c’est un obstacle majeur pour se comprendre et presque toutes les mauvaises interprétations à notre sujet viennent de là. A un certain niveau toute discussion nous concernant est vouée à l’échec au niveau d’une compréhension globale de notre réalité.JC: C’est comme demander à un enfant de comprendre les enjeux de la politique  internationale dans un contexte d’économie mondiale…la Terre est vraiment un Jardin d’Enfance. C’est donc l’un de vous qui s’est adressé à mon ancien collègue de radio pour lui transmettre un message à mon intention concernant mon interprétation de la Ceinture de Photons, qui était trop linéaire ?Z : Ce n’était pas Zeta toutefois.JC :Qu’importe qui, il n’a vraiment pas apprécié. Pourquoi lui ? Pourquoi pas moi directement ?
Z— ( On va se se garder un petit devoir de réserve ici)JC : Mais si on est si épais, lourd et cons à ce point, en quoi on est utile…c’est de la génétique de moron que vous cultivez non ?Z :Vous confondez la génétique cellulaire avec l’ensemble de votre apport génétique sur tous les niveaux.VIBRATION À FRÉQUENCE UNIQUE POUR CHACUN DE NOUSJC : Vous avez dit plus tôt que certains d’entre vous sont vous dans un corps humain….vous pouvez élaborer ?Z : Plus il y a d’entre nous qui choisissent de s’incarner en humains, plus la vibration caractéristique que nous recherchons s’amplifie. Cela facilite grandement notre travail.JC: En plus de confirmer le phénomène de la réincarnation vous me dites que nous émettons donc une vibration propre ? J’ai grandement élaboré sur ça dans mon roman Shar, comment se fait-il que je savais cela !!!.Z : Vous connaissez parfaitement la réponse à cette question. Oui nous émettons une vibration unique et même les objets inanimés émettent une vibration unique.JC : Comme l’aura humaine ?Z : C’en est la manifestation visible pour ainsi dire mais la vibration est comme l’émission d’une  onde avec une fréquence unique comme une empreinte digitale si vous voulez, unique et qui vous appartient.  La vibration, donc la fréquence de chacun d’entre nous depuis toujours est enregistrée dans ce que vous pourriez appeler une base de données. Lorsqu’elle est activée nous pouvons aussitôt retrouver cette personne.JC: C’est comme un petit drapeau rouge qui s’agiterait lorsque son numéro de téléphone  s’afficherait sur un de vos ordinateurs quand il l’utilise…c’est plus fort que la NSA votre truc.. Alors les implants ils servent à quoi ?Z : Certains êtres humains qui ne sont pas nous, vont aussi se porter volontaires. Nous les évaluons et nous travaillons ensemble. Personne n’est enlevé.  Certains êtres humains viennent de votre planète, d’autres viennent de d’autres mondes.JC: Le contact se fait à chaque fois ?Z : Oui. D’abord par l’intermédiaire des rêves surtout lorsqu’il s’agit d’un adulte. Une période d’acclimatation en fonction de la fragilité du conscient est nécessaire.JC: Vous n’êtes donc pas les brutes dépeintes part certains rapports d’enlèvements.Z : Ils sont rares mais certaines de nos factions le sont. En général notre race ne démontre pas de chaleur et de compassion au sens ou vous l’entendez, nous connaissons ces mots, nous connaissons ces comportements pour les voir à l’œuvre, nous encourageons leur émergence dans nos manipulations génétiques mais nous ne les ressentons pas. Nous ne les comprenons pas et elles sont menaçantes.  Cela peut alors être très mal perçus par l’interprétation que fera le conscient s’il a des bribes de mémoire de nos rencontres. Nos réalités sont aux antipodes l’une de l’autre.LES IMPLANTS-NOTRE AMNÉSIE EXPÉRIENTIELLEJC: Je comprend, c’est comme lorsque des explorateurs modernes tombent abruptement sur une tribu isolée de la jungle, personne ne peut comprendre ce que l’autre dit fait ou pense. C’est vous qui êtes responsable de cette amnésie ?Z : Dans certains cas oui mais en général non, c’est votre nature et parfois même votre choix. Concernant les implants ils ne sont pas utilisés pour vous retrouver nous n’avons aucunement besoin de ce genre de technologie pour ce faire. Ces implants qui sont insérés dans votre cerveau par l’œil, le nez ou l’oreille servent uniquement  d’enregistreurs de données sur vous, votre santé psychique, votre psyché bref tout ce qui vous concerne et à l’occasion il est retiré. Il peut se dissoudre très rapidement dans l’organisme si éventuellement il était détecté,JC: « Désolé M. Spielberg c’était un bel essai ( La série Taken) ». Vous dites que nos souvenirs ne sont jamais parfaits ?Z : Oui. Selon votre culture personnelle, collective, selon votre personnalité, votre caractère, vous allez enlaidir ou embellir les faits, vous allez involontairement trafiquer les évènements plus ou moins selon le cas parce qu’il est à peu près impossible au conscient de retirer intact l’ensemble d’une expérience vécue dans un état de conscience altérée et touchant les aspects extrêmes d’une réalité que le conscient ne connaît pas. .JC:  Dans un de mes bouquins je donne l’exemple d’une truite remise à l’eau qui va tenter d’expliquer à ses consœurs ce qu’elle a vue , ce qu’elle a vécue, dans l’autre réalité au-dessus de l’eau ! Elle n’y arrivera jamais. Ce qui rend le travail d’un ufologue-truite  très difficile vous en convenez ?Z : Ce travail ne nous concerne pas au premier chef. Les croyances ou non croyances du conscient d’un individu n’ont aucun impact sur notre travail.  Il est faux de dire que nous entretenons une conspiration du silence à notre endroit ou que nous nous cachons de vous pour des raisons de politique intérieure de vos gouvernements. Nous ne pouvons nous révéler physiquement à votre conscient puisqu’il est impossible de communiquer dans ces conditions. Votre exemple concernant un poisson remis à l’eau le démontre fort bien. Nous le faisons à l’occasion mais c’est très rare. Cela a un impact terrible sur le conscient.JC: La poêle à frire étant le destin de la truite j’espère seulement que mon exemple s’arrête là…D’.accord c’est une blague !  D’accord c’est pas votre point fort non plus . Mais vous admettez que cette conversation peut avoir un objectif…noble disons ?Z : Tout ce qui peut vous être  utile à confronter vos peurs est noble. C’est ce que nous faisons également d’une certaine manière pour nous.EUX AUSSI ONT PEUR-LES HYBRIDESJC: Vous avez peur ? Vous ? mais de quoi ?Z; Cette interaction avec des êtres émotionnels est à notre niveau une expérience que vous pourriez qualifiée de terrifiante pour d’autres raisons évidemment. Nous ne voulons pas devenir comme vous et le ressentir est un concept avec lequel il nous est difficile à l’extrême de composer.JC: Nous sommes des virus qui pourraient contaminer votre réalité ?Z : Non. Nous disons simplement que nous ne voudrions pas être ce que vous êtes, à l’image de ce que nous étions. Nous voulons devenir une partie de vous, une partie de nousJC: Bon voilà, alors parlons des hybrides. Que sont-ils ?Z : Sur le plan éthérique ou le plan physique, à quel niveau se situe votre intérêt va déterminer notre choix de réponse. Commençons donc par le plan éthérique.  Lorsque vous les humains entendez le mot génétique vous avez aussitôt le réflexe de nommer l’ADN et L’ARN. C’est un niveau physique et c’est à ce niveau que vous effectuez vos expériences et vos observations. Un niveau cellulaire. Dans notre cas nous allons beaucoup plus loin, nous dépassons même le niveau subatomique que vos scientifiques commencent tout juste à comprendre, nous en sommes au niveau méta-atomique, c’est à dire au-delà du physique ce qui signifie que c’est au-delà de votre 3ie dimension. La création d’un gabarit ( template) ne s’effectue donc pas selon les mêmes normes, les mêmes paramètres et les mêmes lois de physique. Comme c’est un environnement que vous ne connaissez pas, aucun mot de votre langue ne peut traduire ce qui s’y passe. Ce gabarit se fabrique à partir d’une pensée codée, et à partir du concept de triade, entre le positif, le négatif et l’intégration des opposés. C’est un travail extrêmement long et complexe et c’est à partir de ce gabarit que nous oeuvrons par la suite.JC: Je crois qu’on en a perdu quelques uns dans la salle dont moi…Z : Il suffit de comprendre que tout ce qui est physique tout ce qui existe dans votre dimension a d’abord été créé dans la nôtre via ce gabarit. Une image simple serait la suivante. Imaginez des milliards de petites particules d’eau formant une espèce de brume voire d’humidité dans l’air. Chacune de ces molécules se voit attribuer un numéro, une place et un ordre de mission en fonction d’une pensée universelle qui coordonne toutes les molécules existantes.  Puis lentement elles commencent à s’agglutiner et il en ressort un modèle lourd sous forme d’eau liquide qui éventuellement deviendra une réalité dans votre monde physique puisque l’eau adopte la forme de ce qui la contient et dans votre dimension est solide comme de la glace. A l’inverse la matière n’est donc matière que parce qu’elle s’est compressée sur elle-même à partir de son état énergétique lequel a été pensé ( gabarit) et codifié ( blue-print)JC :  René Pigeon, un ami à moi me rappelait que si on inverse l’équation d’Einstein cela donne M = E sur C au carré donc de l’énergie excessivement ralentie. Bon admettons que tout le monde suit, que faites-vous physiquement ?Z :  Le fœtus est alors manipulé avec une très grande précision à tous les niveaux tant biologiques que biochimiques neurologiques et autres.JC :A cause de ce gabarit et du blue-print qui donnent les instructions à suivre à l’ensemble de l’organisme du fœtus ?Z:  En grande partie oui parce que c’est le plan de l’architecte, mais il faut des ingénieurs et des ouvriers pour construire un pont quand bien même le plan serait parfait. Nous devons constamment intervenir et suivre avec énormément d’attention le développement du fœtus. Il demeure au sein de la mère pour une période maximale de 4 mois après quoi il est retiré via une méthode non intrusive basée sur une sorte de démolécularisation temporaire  de la mère  ou plus conventionnellement par son vagin.JC : Et nous les hommes dans tout ça on sert à quoi exactement ?Z : Votre sperme est évidemment très utile mais aussi une substance très particulière qui se trouve dans votre prostate.JC : D’où la célèbre sonde anale dont plusieurs enlevés parlent avec une certaine décharge émotionnelle fort mal contenue ?Z : Entre autres. La sonde anale sert aussi à prévenir la défécation involontaire durant les procédures. Mais les hommes ont aussi un rôle de support à jouer auprès des femmes ( les leurs) même si comme déjà dit, il y a un accord tacite entre les humains et nous.JC : Je repense encore à Nellie cette jeune femme dont j’ai raconté les expériences , elle jure n’avoir jamais été consentante et d’avoir pété les plombs à plus d’une reprise pourtant !Z :Certains groupes de notre race sont plus expéditifs que d’autres et n’ont aucun raffinement. Et simultanément certains humains ont un caractère explosif. Ce genre de situation peut se produire et la réaction de ces membres de notre race peut alors être proportionnelle.JC: Vous voulez dire violente ?Z : Pas dans le sens que vous donnez à ce mot, oui elle sera, expéditive, rapide, efficace de sorte que cette insupportable intensité caractérielle soit contrôlée.JC: Je vois. Disons que votre race n’est pas douée pour enseigner dans nos écoles…J’ignorais que nos émotions étaient à ce point menaçantes pour vous, c’est presqu’une arme.Z : Oui c’en est une potentiellement et c’est la raison pour laquelle dans les débuts, le sujet est inconscient, ou paralysé, ou placé dans un état de conscience très près de l’inconscience. Avec la multiplication des rencontres les choses changent drastiquement mais jamais au point de pouvoir échanger au niveau conscient en mode bêta.JC: Est-il possible que certains de mes témoins qui en sont arrivés à ce stade, ramène néanmoins des images de l’époque la plus traumatisante ?Z : C’est inévitable. Les traumatismes émotionnels sont beaucoup plus faciles à faire ressurgir lorsque vous utilisez l’hypnose.JC : Cela ne vous gêne pas de voir que les seules images qui ressortent son les plus négatives et là je sens que vous allez me répondre que vous n’êtes pas ici pour vous faire des amis et que ce n’est pas une opérations de relations publiques c’est ca ?Z : Oui. Nous avons votre accord, un accord très ancien qui relève de votre esprit ou de votre âme selon le mot que vous choisissez pour cette partie autre que physique.JC : Certaines gens pourraient vouloir dire : je m’en fous de ce que mon âme à pu passer comme accord moi je n’ai pas été consulté alors foutez-moi la paix !Z :  Ils font plus que vouloir le dire ils le disent, avec beaucoup de charges émotionnelles que nous devons contrôler.JC: Oui parce que c’est chaotique et menaçant mais vous leur dites quoi ? Vous répondez quoi à cela ?Z : Que nous avons le droit. Que nous avons leur accord.JC : Oui j’entend ce que vous dites mais eux disent qu’ils s’en moquent de cet accord, qu’ils ne sont pas concernés et que ce n’est pas leur âme qui se font rentrer des sondes dans le…et que, enfin vous savez ce qu’ils vous disent alors vous leur répondez quoi ?Z : Rien. Vous êtes des êtres malheureusement fragmentés, vous effectuez une réelle distinction entre vos différents niveaux de conscience, ou vous en niez l’existence, mais nous ce qui nous intéresse c’est la globalité de votre être, dans tous les sens du terme, dans cet espace-temps et tous les autres dans cette dimension et toutes les autres.Rappelez-vous que les souvenirs qu’ils en ramènent sont toujours enlaidis ou embellis même si les gens sont convaincus profondément que cela s’est passé exactement comme ils le disent.PROJET HYBRIDEJC: Ces hybrides ils sont là pour nous remplacer ?Z : Non, ils sont là pour exister et nous ne pouvons vous révéler les détails de l’avenir sauf qu’une race d’hybrides parfaits appellés Essassani existe et provient de votre futur. On parle de 300 à 700 ans.
JC: Wow ! faudra y revenir. Je crois savoir que vos efforts actuels dans cet espace-temps n’est pas le Pérou ?Z : Certaines difficultés surviennent et plusieurs lignées ont été abandonnées notamment en raison du fait que nous absorbons nos nutriments par la peau, mais tout ce qu’on peut imaginer comme problème est survenu et survient encore.JC: J’imagine que ca doit être déprimant même si ce n’est pas un concept avec lequel vous êtes familier. Parlez-moi de vos succès dans ce cas.Z : Quelques tentatives de reproduction entre hybrides ont réussi ce qui est un pas énorme dans la bonne direction. Nous devons continuer de travailler sur les défenses immunitaires en fonction d’un environnement dans votre dimension, le facteur émotionnel est loin d’être au point mais nous avancons. Vous parliez d’humour plus tôt, c’est une réalité croissante chez ce type d’hybride.JC: Mais on est loin de Juste pour Rire d’accord. Qui sont ces Essassanis ?Z : Ils sont la preuve que nous allons réussir. Ils nous le confirment,JC : Mais comme vous le disiez plus tôt, découvrir le comment de cette réussite fait partie intégrante de votre processus d’évolution et vous ne voulez pas vous en priver en « copiant » l’un d’eux dans cet espace-temps ?Z : Oui c’est cela.ON RETIRE QUOI DE TOUT CELAJC: Les enfants de la maternelle voudraient quand même savoir ce que cela leur donne de se prêter à tout cela même si d’après ce que vous nous dites il y a un très ancien accord entre vous et nous. Les petits ici sont pas au courant de cet accord…Z : Sachez en tout premier lieu que cet accord, cet échange et cette collaboration n’ont pas commencé il y a quelques années mais sont en marche depuis un millions d’années pour être plus précis. Il y a eu des arrêts, de longues pauses de quelques milliers d’années et de nouveaux départsJC: C’était vous ?Z : NonJC: La Tour de Babel qui symbole ce bordel génétique qui nous prive de notre droit à l’intégration et non la fragmentation comme vous l’avez dit c’est qui dans ce cas ?Z : Eux les Fondateurs et plus tard d’autres provenant de différents secteurs de l’UniversJC : Lyriens et cie c’est à dire Sirius, Vega les Pleiades  ? ( voir Essence et origine des IS)Z : OuiJC: Et vous êtes venus réparer tout cela ?Z : Pas seulement nous.QUI SONT LES AUTRES IS AVEC EUX ? (IS = Intelligences Supérieures)JC: Ah ça tombe bien parce que j’allais justement vous demander qui sont ces grands êtres, blonds très souvent qui assistent aux…échanges avec les humains.Z : 60% d’entre eux viennent du futur et les autres sont différentes races quasi impossible à définir tant il y en a et tant elles sont entremêlées.JC: Du futur ? 60% ? Tant que cela ….ok. Avec les Essassani ca commence à faire du monde ! Comme déjà exprimé plus tôt on est loin de la petite soucoupe volante de Vénus hein ?Z : Vénus fut déjà habitée ainsi que Mars et Mercure il y a plusieurs millions d’années.JC: Les gens du futur viennent d’où ?Z : Eux aussi sont de provenance multiple, Lyrienne Pleiadienne et Terrienne. Mais avant de trop vous attacher à ces concepts de grands blonds venus du futur des Pléiades ou d’ailleurs sachez surtout que sont des Maître exceptionnels en terme de l’énergie-matière. Ils sont en mesure de se transformer en énergie.JC: Anges, archanges les Êtres bleus, j’ai vu cela, c’est incroyable de réaliser qu’ils sont du futur… Betty Andreasson ne parle que de cela…Ils peuvent également se manifester très facilement dans notre dimension aussi.Z : Oui ils maîtrisent parfaitement la fréquence de leur vibration. Ils travaillent tous ensemble et n’accordent aucune espèce d’importance à leur origine première. Ils travaillent également avec nous dans ce grand projet d’hybridation. Ils sont en fait les grands ingénieurs de l’évolution. Quant aux autres, les 40% ils sont intéressés aux contacts, aux expériences génétiques, ils sont plus prosaïques en d’autres termes.JC: Ces Maîtres de l’énergie-matière m’intéressent . Sont-ils impliqués sur Terre, avec vous, indépendamment de vous et des autres ?Z : Leurs objectifs sont multiples mais se rejoignent tous. Ultimement ils cherchent a stimuler l’énergie d’un individu ou d’un groupe voire d’une société afin de déclencher un processus d’évolution leur permettant d’effectuer un saut vers l’avant.  C’est à eux que vous devez l’arrivée de la race asiatique sur votre planète !JC: C’est gros ça !Z : Au départ l’ensemble des races humaines n’avaient aucun asiatique parmi elles. Ils sont revenus dans le passé de la planète ont altéré le passé et ont fait en sorte que cette race émerge.JC: Je commence à comprendre qu’on ne pourra jamais vous comprendre tant que nous serons dans cette dimension. C’est nul cette histoire !  NON, ne me le dites pas je le sais, c’est entièrement mon choix de m’incarner dans…ça ! Ils interviennent dans les …échanges entre vous et nous ?Z : Oui ils vont parfois servir de canal  émotionnel un peu comme des traducteurs, certains sont vous dans le futur alors vous vous visitez….Les êtres du futur sont là selon les besoins déterminés par le type de programme en cours, le ou les individus sur place. Certains groupes de Zeta ne veulent pas d’eux….les plus avancés le souhaitent.JC: Il y a donc des conflits à ce niveau.Z : Il existe une organisation appelée l’Association des Mondes. C’est comparable en terme simple à votre ONU. Ce ne sont pas des conflits ou des guerres, mais des points de vue différents. Rien n’est pareil ici. La présence des gens du Futur est réconfortante pour les humains et empêche parfois certains drames de se produire.JC: C’est un grand humanoïde qui est intervenu pour calmer Travis Walton après qu’il eut menacé les petits Gris en uniforme rouge de leur tordre le cou….Z : Le scénario auquel vous faites allusion serait plutôt représentatif des autres humanoïdes contemporains.
JC: Les 40% ?Z: Oui. Ils sont plus près encore des humains et n’hésitent pas à leur parler, leur faire visiter le vaisseau, ils sont plus sociaux en somme. Quant aux êtres du futur ils vont aussi enseigner aux Zetas à distinguer les différents états de conscience, le conscient, les couches successives du subconscientSUR DES CONFLITS ENTRE LES ISJC: Une fois pour toutes est-ce qu’il y a oui ou non des êtres qui nous sont hostiles et sommes-nous protégés ou pas ?Z: Oui ils existent et l’individu n’est pas toujours protégé. Ce sont des factions rebelles appartenant aux humanoïdes tout comme aux Zetas. Ils sont extrêmement déplaisants mais ne représentent pas un danger réel..JC : Tous ces films au cinéma qui dépeignent des scénarios d’horreur, de massacre et d’envahisseurs extrêmement hostiles…Z:  Ils sont la reflet de ces blessures profondes qui refont surface depuis que le phénomène ovni comme vous l’appelez devient de plus en plus visible. C’est comme un urticaire ou une allergie qui se manifeste spontanément à l’évocation de notre possible existence.  Plus tôt nous disions que votre inconscient conserve des souvenirs éprouvants, ils se manifestent par une peur voire une terreur qui dans ce cas alimente ce folklore qu’est l’envahissseur E.T.JC : Pourquoi ont -ils créé les Asiatiques ? Ils sont relativement paisibles ces gens-là mais pas très reposants quand ils se choquent !Z :  Tous les peuples et toutes les races ont leurs réactions extrêmes qui diffèrent. Ils ont été créées pour contrebalancer l’hyper-individualité des humains d’alors.JC: Voilà qui explique la résilience du communisme…Parce que vous êtes très communistes vous les Zétas vous saviez-cela ? Plus communiste que ça tu meurs, non mais quoi c’est vrai. Un peuple, une Voix , pas d’individus…c’est …bon…parlez-moi des Essassani pour changer . Ils viennent nous voir ?Z : Oui, mais ce n’est pas leur projet le plus importantJC: Les autres, les 60% . certains viennent de la Terre du futur, on parle aussi de 200 à 700 ans ?Z : De 2000 à 10,000 ansJC: Wow. Ca donne le goût de revoir le film Time Machine qu’ils ont fait à partir des écrits de H.G.Wells…en voilà un qui était bien inspiré si on tient compte aussi de son cauchemar martien : la Guerre des MondesZ : De tout temps les humains ont diabolisé notre existence et celle des autres races.JC: Parfois même angéliser aussi. Vous croyez que cela affecte la psyché collective des humains ?Z : Cela a fait plus que l’influencer, c’est devenu un paradigme. Nous les extraterrestres comme vous nous appelez avons été majoritairement niés dans votre histoire, mais en revanche nous avons été confondus avec vos créatures angéliques mais surtout démoniaques. Nous sommes les Démons de votre passé et parfois même de votre présent.JC: J’aurais bien aimé vous voir pendant mes conférences sur les Ovnis liés à notre passé. Je parlais justement de ça.Z : Nous y étions.JC: D’accord je vais faire comme si je n’avais pas entendu….Donc pour nous, vous êtes des démons mais plus personne ne croit à rien surtout aux démons, je crois même que c’est plus généralisé que pour les extraterrestres non ?Z: Cela n’a rien à voir avec vos croyances. Les croyances sont de petites vagues à la surface du conscient. Ce qui importe ce sont les convictions profondes qui perturbent le plancher océanique de votre subconscient. Ces convictions profondes sont que nous sommes inexistants et que tout ce qui n’est physiquement pas visible et manipulable est inexistant et ces convictions existent même chez ceux qui prétendent le contraire.JC: Pourquoi est-ce ainsi ? C’est con !Z : Ce n’est ni bien ni mal, ni bon ni mauvais , c’est humain. Vous êtes ainsi faits. C’est votre nature d’alimenter constamment le déni des choses de l’esprit ,des autres dimensions. En général les humains n’ont aucun effort à produire pour nier , c’est aussi naturel pour eux que de respirer.JC: Donc malgré tout ce que je peux écrire et dire il y a une forme de déni en moi qui pourrait tout saboter ?Z : Nous ne faisons pas de cas par cas, l’individualité est déjà un problème pour nous. Sachez simplement qu’effectivement si vous vouliez «  cesser de croire » ce serait très facile pour les humains qui croient ou même qui savent. Ce ne serait pas difficile pour eux de revenir en arrière et prétendre que tout cela n’est que fantasmes ou fumisteries ce qui est le premier réflexe pour toute personne qui est mise en contact avec notre réalité.. Cela dit, les apports génétiques multiples, les manipulations effectuées dans le passé et plusieurs autres facteurs ont contribué à cette situation et dans l’univers vous êtes uniques en ce sens. Certaines civilisations ont accueillies les visiteurs, en toute conscience, et le processus fut parfait à tous points de vue, alors que d’autres ont violemment rejeté l’idée même de notre existence. Nous  nous posions sur la pelouse de leur Maison Blanche comme vous le dites si souvent et ils ne nous voyaient pas. Vous êtes à mi-chemin.JC: Bonne nouvelle ! On est les super-cons de l’univers ! Et ce n’est même pas de notre faute. Ca va changer ce merdier ou s’il faudra tout faire sauter pour recommencer sans interférences chiantes et débilitantes ?Z : C’est votre destinée de changer et d’évoluer, plus rien ne peut s’y opposer.JC : Bizarre que vous parliez de ca. Je viens tout juste le voir le film Adjustment Bureau. C’est directement lié à cette question d’un inévitable changement dans notre mode d’opération, bref nous évoluons à grande vitesse, plus que jamais. Je le sens aussi dans les tripes, chacune de mes cellules crie son besoin d’évoluer, de changer, et je crois que plusieurs autres ressentent exactement la même chose.Z : La très grande majorité des gens oui ,c’est exact mais n’allez pas croire qu’ils en sont tous heureux. Plusieurs d’entre eux dont ceux qui contrôlent vos sociétés résistent de plus en plus.JC : Les Reptiliens Illuminati, les méchants ?Z : Très peu d’entre vos dirigeants politiques, financiers et autres sont conscients même qu’ils résistent. Ils résistent farouchement parce que toute notion de changement semble à leurs yeux une notion de perte . Non pas de ressources quelconque mais de contrôle. Cela leur est insupportable.JC: Aurons nous un contact physique avec vous, celui réclamé par tous les ufologues et témoins du monde entier ?Z : Ce contact physique est la phase 3 de 3 pour établir un contact avec les peuples d’un monde. Il y a d’a bord un contact nocturne ou durant votre sommeil, par vos rêves et c’est votre inconscient seul qui enregistre tout et des bribes éparses finissent par atteindre votre conscient. C’est un processus qui peut durer une centaine d’années. La seconde phase est de nous rendre visibles et surtout utiles sur votre planète. Nos vaisseaux sont vus en plein jour, ils interviennent par exemple pour maîtriser un feu de forêt … Dans votre cas, cette phase a été grandement modifiée ce qui n’ouvre pas la porte à la phase 3.JC: Pourquoi ?Z: L’humanité, depuis des centaines de milliers d’années a expérimenté trop de fusions et de ruptures avec trop d’intervenants et conserve très profondément dans son inconscient des cicatrices , de vieilles blessures.  Pour un très grand nombre d’humains voir un de nos vaisseaux cause une peur si réelle si profonde qu’il peut subitement ne plus voir ce vaisseau. C’est extrêmement puissant comme phénomène et généralisé.JC : Je vais dire une connerie mais c’est un peu comme si toutes les femmes avaient une peur bleue des serpent à cause du Paradis Terrestre …Z :  Sans savoir pourquoi elles auraient peur en effet. Bien que mythologique c’est un parallèle intéressant.JC: Qui sont les responsables de ces brisures ?Z : Il y a fort longtemps de cela : les Fondateurs en partie et plus tard majoritairement des mercenaires Pléiadiens.  Les Zetas actuels et contemporains, dans cet espace-temps, favorisent la phase un et savent que vous retenez consciemment très peu de leur interventions.JC: Est-il possible que votre réalité, votre dimension, notre esprit à tout le moins cette partie supérieure de notre identité, que tout cela qu’on pourrait qualifier de réalité. métaphysique soit la plus importante, la plus conséquente, la plus réelle et que notre petite vie quotidienne n’est qu’une virgule comme je le dis souvent, une virgule dans une phrase d’un texte infini ?Z : Oui.JC :C’est donc pour cette raison que veut veut pas, nous évoluons vers cette autre réalité et que cela va s’effectuer ?Z : C’est tout à fait exact !Tout ce qui se déroule présentement dans notre autre Réalité a des conséquences ici. Et non l’inverse. Actuellement si j’avais une priorité à établir ce serait de cesser d’avoir peur, entant qu’humain face à l’invisible, en tant qu’humain face à cette autre Réalité, face à leur existence, leur présence voire leur interventions. J’ai appris que si je cesse d’avoir peur, l’impact inter-relationnel avec les IS est majeur, incroyablement majeur, au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer.
 

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 3 Juil - 08:14 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Actualités -> NewPolitique&Social Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com