Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

UN SEMBLANT D'UNITÉ POUR SERVIR L'EGO; UN CHRIST DE PLUS!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Actualités -> NewPolitique&Social
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sunlightwalkin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Juin - 09:10 (2011)    Sujet du message: UN SEMBLANT D'UNITÉ POUR SERVIR L'EGO; UN CHRIST DE PLUS! Répondre en citant





MAGNIFIQUE TEXTE MAIS
LA DERNIÈRE PHRASE GACHE TOUT!!! ENCORE UN QUI PARLE À MERVEILLE DE L'UNITÉ!!! MAIS SON ACTION EST UNE REVENDICATION DE L'EGO!!!!!! EGO SPIRITUEL ! LA PHRASE QUI TUE;"Je sollicite en toute humilité de participer au Conseil des Nations Unies en
septembre 2011 pour me présenter et m’adresser verbalement au monde. Très
sincèrement, votre serviteur, Géry de Coen"




Bonjour,

A l’attention de l’humanité et aux chefs de gouvernements


A envoyer partout dans le monde. Merci
La base de l’harmonie de la vie, c’est de garder l’unité, et la paix par la
charité. Sans elle toute vie s’égare, se perd, tombe dans l’aveuglement,
l’ignorance et la destruction.

Mais avant d’approfondir ce qu’est la charité et vous faire comprendre que
c’est plus que de donner une « pièce de monnaie », je vais commencez par un
préambule. Recherchez un lieu solitaire ou tranquille pour vous éloignez de
la multitude pour que vous ne soyez pas distrait (B.Gita 13:8 à 12): ce
message est « le plus important » car il représente l’attitude que vous
devez avoir pour vous « affranchir » de l’esclavage parce qu’ils « ignorent
» pourquoi ils sont dans l’erreur et non dans « la Vérité » depuis des
millénaires. L’erreur est ce qui amène « le déséquilibre » et comme dit le
ghandi ou celui qui est un père pour la majorité des hindous : 
« l’erreur n’est pas une vérité parce qu’elle est partagée par beaucoup de
gens (depuis des siècles et des siècles), tout comme une vérité n’est pas
fausse parce qu’elle est émise par un seul individu ».
Ci-dessous, en fin du texte, url pour consulter la Bible, le Coran, le Tao
et la Baghava Gita
D’abord vous dire que le but est d’enlever les voiles de devant vos yeux qui
ne voient pas et d’arrêter de vous voilez la face pleine d’aveuglement et de
béatitude pour la majorité ou la grande voie facile de ceux qui ne cherchent
pas. C’est nous qui créons les prédateurs en restant la bouche béante et en
suivant le chef du troupeau sans réfléchir. Le prédateur profite des
aveugles pour s’enrichir le ventre. Dans la nature vous avez deux chefs,
celui qui conduit son troupeau et trouve son pâturage d’herbes ou celui qui
suit le troupeau et se nourrit de sa chair. Si vous observez ou contemplez
(B.Gita 18:51-53) la nature, voyez l’exemple entre le lion et le buffle. Le
mâle dominant, exemplaire par sa force, sa douceur et sa sagesse, conduit
son « troupeau » de buffle vers les bonnes herbes et tous lui font confiance
car il agit dans leur intégrité mais le lion, qui est un « prédateur » a
besoin de viande pour vivre et quand il a « faim » il commence à s’inquiéter
et il lui faut trouver une « victime », alors il commence à forniquer des
plans,  des stratégies avec son propre troupeau ou ses convives pour
attraper leur victime. Ils se mettent alors en guerre et sont prêt à rompre
la paix des buffles qui broutent paisiblement. Devant le danger le troupeau
de buffles fonce droit devant pendant que leur chef veille à les protéger et
est prêt à sacrifier sa vie. Le chef des buffles est prêt à affronter le
lion et fera face au lion mais les aveugles qui ne font pas face au lion,
l’un d’eux sera leur victime et celle-ci mourra comme une aveugle pour
n’avoir pas compris que l’on ne tourne pas le dos à l’ennemi. Le chef ne
tourne pas le dos à sa responsabilité envers chacun de son troupeau, il fait
face à la mort pour le défendre, il ne se ferme pas les yeux mais fait face
à la vérité de la vie. C’est la loi de la nature ou de la vie. Le rôle du
prédateur est d’éliminer les faibles ou les aveugles qui ne voient pas et il
est sans pitié et sans scrupule car il a faim et tant pis pour ceux qui
demeurent dans leur peur et leur  béatification, c’est sa bénédiction, sa
manne. Le lion ne va pas s’attaquer au plus fort du troupeau qui lui fait
face, prêt à l’encorner quoiqu’il advienne mais aux plus faibles. Si vous ne
voulez plus vous faire croquer comme un aveugle par le prédateur, prenez
garde et faites-lui face alors le prédateur y regardera à 2 fois et
cherchera une proie plus facile. Les loups ne se mangent pas entre eux.
C’est la loi naturelle du règne animal, éliminer le faible, l’ignorant  et
ainsi un équilibre ou sélection s’établit pour l’harmonie de la Terre. Mais
si les buffles feraient face aux prédateurs, voyant leurs déterminations
(B.Gita 16:1à 3), ils disparaîtraient mais ce ne sont que des animaux sans
raisons tandis que les humains ont un esprit pour corriger cet instinct
animal. Le prédateur serait obligé de s’adapter et de s’aligner à la raison
de ceux qui ne veulent plus être ses victimes car ils ont fait face à leurs
responsabilités et pris leur vie en main. Et à ce moment, ils n’ont plus
besoin de chef car ils sont tous chefs de leur vie et ils ne se plaignent
plus comme des victimes qui n’arrêtent pas de se plaindre de l’injustice
alors qu’ils en sont la cause puisqu’il ne font que suivre la grande voie du
troupeau aveugle qui ne peut que beugler ou gémir sans savoir pourquoi ils
subissent cet injustice : c’est parce qu’ils n’ont pas pris garde ou pas
pris leurs responsabilités ou pas veillés. « Le Père » a dit multipliez-vous
et répandez-vous sur la Terre. Mais Il n’a pas dit de se répandre sans
réflexion mais « avec une prudence de serpent » pour ne pas créer la
disharmonie par l’égoïsme qui ferme ses yeux à ce qui l’entoure. C’est ainsi
que naît le prédateur qui veut survivre et ainsi on pollue l’équilibre.
Estomac qui a faim, ne cherche pas à comprendre. Nous avons reçu « un esprit
» pour la réflexion afin d’établir des règles de vie pour évoluer à travers
les lois que nous impose la nature et de respecter ses lois pour le maintien
de l’harmonie car ce n’est pas la nature qui doit s’adapter à nous mais nous
qui devons nous adapter à elle. Le problème, c’est que personne n’a pris le
temps de la réflexion et d’agir car sinon pourquoi le monde se porte si mal
et qui dans le désespoir finit par se révolter de plus en plus. Le Père nous
a envoyé périodiquement des prophètes pour nous rappeler le respect et
l’amour d’autrui pour ne pas nous conduire comme des animaux. Le prédateur
est un régulateur qui s’en prend à ceux qui ne voient pas, peu importe son
âge car il ne cherche qu’à s’assouvir sa faim ou son désir animal. Si
l’équilibre ou la prise de conscience est parfaite, il n’y aura plus de
prédateur ou autrement dit : c’est le déséquilibre ou le manque de
conscience qui crée le prédateur. Mais pour qu’il n’aient plus de prédateur,
il faut que chacun fasse face à ses responsabilités et soit prêt à faire
face à la mort, donc ne pas être lâche, et ne soit plus aveugle et endormi
dans sa béatification pour paniquer au moment du danger qui surgit. Au lieu
de paniquer sans comprendre, dans ce monde de fornication, qu’il cherche à
comprendre pourquoi surgit ce danger ? A quel estomac cela pourrait profiter
? Ne vous laissez plus conduire comme des aveugles puisque vous savez que
l’homme est le pire des prédateurs car il a un cerveau pour engranger des
richesses sur le compte de ceux qui ne veillent pas et il se croit très
malin, ce diable qui est en nous ! C’est pourquoi, les lâches ou les
irresponsables et les endormis qui ne veulent pas voir la vérité en face
n’auront pas accès au royaume car ils n’ont pas compris leur devoir. Arrêtez
de vous conduire comme des lâches ou des autruches qui se mettent la tête
dans le sable pour ne pas voir ? Vous croyez que la Terre est un lieu de
béatification ou un jeux de société ? Que l’on vous acquittera de vos fautes
alors que vous n’avez rien compris sur la bonne attitude à appliquer envers
la vie et l’humanité ? Croyez-vous qu’il est permis d’avoir confiance
aveuglément ? Tout le nie sur la Terre. Dieu nous montre par les hommes, les
plantes et les animaux un tas de vérités qui doivent vous enrichir l’esprit
et le corps. Ceux qui vivent dans les lieux reculés ont appris les
techniques de chasse à se guérir par les bienfaits des plantes médicinales
et appris à vivre en communauté. L’union fait la force et la science
facilite la vie. Si l’équilibre ou la prise de conscience existe, il n’est
plus besoin de chef puisque tous sont devenus égaux par prise de conscience
et prennent chacun leur responsabilité et ils se feront respecter, de même
si l’un d’eux est plus faible, ou n’est pas en âge de se défendre, ils le
protégeront des prédateurs comme des chefs. Le chef des buffles connaît la
loi du plus fort mais il ne la retourne pas contre les siens mais pour
protéger les siens. Il est « humble devant la mort et la vérité de la vie »
et il ne se nourrit pas de son troupeau mais le lion ne veut pas sacrifier
sa vie car il pense d’abord à se faire des réserves afin de bailler et se
reposer en tout confort à l’ombre des arbres sur le compte de sa victime qui
n’a rien compris à ce qui lui est arrivé. Le buffle et le lion, je les ai
pris que comme des symboles, à titre d’exemple, afin de représenter deux
exemples de vie. Ce sont des animaux mais nous, nous sommes un peu plus que
des animaux car nous avons reçus un esprit pour raisonner, pour franchir des
étapes de vie et d’évolution, pour ne plus agir comme des animaux ou des
barbares mais pour agir selon la sagesse. Et qu’est-ce la sagesse : la
charité (B.Gita 16:1) qui est un gage de paix et d’unité, elle est la Vérité
pour le maintien de l’harmonie. Elle ne s’impose pas par la violence mais
par le dialogue, la patience infinie ( Tao 8) et l’exemple au proche et à
l’ensemble du monde.

Citation de Paul, Nouveau Testament, dans 1Corinthiens, chapitre 13, verset
4 à 7 : « La charité (Coran 2:83) est patiente (pour sauver), elle n'est
point envieuse (puisque qu’elle veut sauver le perdu); elle ne se vante
point (car elle agit dans le secret et avec l’intelligence du coeur), elle
ne s'enfle point d'orgueil (car elle est humble pour sauver), elle excuse
tout (pour le salut du perdu), elle croit tout (pour ne pas créer la
division entre eux), elle supporte tout (parce qu’elle espère le sauver),
elle ne fait rien de malhonnête (puisqu’elle ne pense pas à elle mais à
celui qui est égaré ou insensé), elle ne cherche point son intérêt
(puisqu’elle veut sauver le perdu), elle ne s'irrite point (car elle veut le
sauver), elle ne soupçonne point le mal (pour sauver l’apparence), elle ne
se réjouit point de l'injustice (qui pèse sur l’indigent parce qu’il ne voit
pas la sagesse), mais elle se réjouit de la vérité (si celui qui était
indigent applique à son tour la charité qui sauve).

La charité, c’est de ne pas culpabilisez votre prochain, de ne pas provoquez
le violent afin qu’il ne se voie pas plus mauvais et plus petit en lui-même
mais oeuvrez pour qu’il s’améliorent en lui-même et convertissez-le en
silence afin qu’il se repente et corrige sa mauvaise attitude par votre
exemple et face ce qui est bien en son âme et conscience car toute âme a un
cœur et ne demande qu’à devenir humaine et charitable et à grandir si elle
découvre que l’humanité que vous inspiré est plus fort que l’indifférence,
c’est pourquoi n’insultez ou ne menacez  jamais votre frère mais
grandissez-le en son cœur par de bonnes paroles (Coran 2:83) pour qu’il aime
de ce que vous l’avez aimé et ainsi arrêter les transgressions qui
assombrissent son cœur (Coran 17:60). Evitez le procès en vous armant de
patience (1Corinthiens 6:7 – Tao 8), supportez quelques injustices, soyez
souple comme l’eau (Tao 8) et s’il tarde, cédez-lui l’objet de la disgrâce
(1Corinthiens 6:7) par miséricorde pour garder l’unité (1Corinthiens 6:8)
car ce n’est pas ce qui est matériel mais les âmes qui doivent être sauvées
(Coran 34:31). Pensez à ceux qui sont pauvres en pardon (B.Gita 16:1à 3), en
indulgence (B.Gita 10:4) en miséricorde, en compassion (B.Gita 16:1à 3) et
en charité pour les sauver d’eux-mêmes (1Corinthiens 10:24). La charité
pardonne dans le silence l’offense et ne refusera pas le don fait de bon
coeur car elle sait qu’elle n’ai qu’un allègement de sa miséricorde et elle
n’en fera donc pas un juste retour afin de ne pas enfoncer l’espérance de
celui qui l’a offensé (Coran 2:178). Ce n’est pas en provoquant l’ignorant
par des paroles qui l’enfoncent dans son défaut ou en le laissant au stade
de l’animal que vous vous grandirez (Esaïe 5:18) et qui pensent comme des «
égoïstes » en disant que le Seigneur accélère son œuvre afin que nous Le
voyons (Esaïe 5:19) car cela est détestable aux yeux du Seigneur car nous
n’avons pas à hâter les événements, que du contraire, nous avons à agir
selon Sa sagesse qui est de ne pas nuire ou altérer à la vie (Coran 4:119).
C’est l’indifférence et l’égoïsme qui tuent notre humanité et qui rend à
leur tour, par frustration de bonté et de générosité, les gens méchants,
égoïstes, cruels et violents et un tas d’autres défauts qui sèment la
division, c’est pourquoi nous sommes tous responsables du résultat de notre
monde. La charité ou miséricorde, c’est donc celle qui œuvre par l’exemple,
par la patience infinie, par l’intelligence du coeur pour ramener l’égaré ou
le misérable d’esprit qui ne comprend pas son erreur ou le dépourvu de
charité. Elle veut sauver celui qui a difficile à se maîtriser (B.Gita 10:4
– 16:1) ou le violent (B.Gita 16 :1:3), pour ouvrir les yeux de l’indigent,
de l’endormi pour qu’il veille, du haineux, du colérique et pour redonner
l’espoir au désespéré. La charité n’a pas pour but de condamner mais de
relever (Psaume 30:1) l’indigent qui ne voit pas et qui se retrouve dans
l’indignité, elle ne renonce jamais pour le salut du monde, là où elle
surabonde, règne l’unité. Sans charité où serait notre humanité et la vie ?
Appliquez la charité car c’est elle qui règne dans le royaume. Le contraire
de la charité ou de la miséricorde c’est celui qui les laisse s’enfoncer ou
qui les enfoncent un peu plus dans leur pauvreté spirituelle ou de
conscience. Comme dit la bible, si quelqu’un coule n’avez-vous pas le
réflexe de le sauver de l’accident ou de le laisser s’enfoncer dans son
sinistre sort ? Ni a-t-il pas un soupçon d’humanité en chaque homme qui ne
demande qu’à être solidaire avec autrui ? La charité fait table rase de tout
ce qui divise, de tout orgueil, pour se mettre à nu afin de se rendre
humble, d’ouvrir le dialogue avec sincérité ou sans hypocrisie pour sauver
l’égalité, l’unité, la paix ou la quiétude (B.Gita 10:4), l’harmonie et la
vie et vaincre la colère, la haine, l’égoïsme et la peur. Son but est de
rétablir le partage de la vie et des bienfaits de Dieu équitablement sans
faire naître l’exclusion nulle par dans le monde pour éviter l’erreur et
l’injustice. Elle recherche l’égalité car elle refuse la hiérarchie car
cette hiérarchie n’est pas la justice. Elle cherche à responsabiliser chacun
dans l’importance vitale de sa charité. Elle partage ses expériences ou
connaissances, elle défend la vie et se sacrifie pour autrui car elle ne
craint pas de se priver et elle est prête à affronter la mort car elle voit
au-delà de la mort, l’âme est immortelle, mais elle comprend le non sens de
se détruire mutuellement au nom de l’orgueil et de l’argent, son but est la
paix éternelle, elle est miséricordieuse, elle est une science, elle est un
art, elle n’est qu’amour et bonté, elle est un baume sur les plaies de celui
qui la reçoit, elle ne cherche pas à nuire à la vie, elle se repose sur
l’esprit et non la chair pour aider, elle cherche à comprendre l’erreur ou
la nuisance qui fait la disharmonie dans le monde car elle cherche
l’harmonie par ce qui unifie et amène la paix afin qu’ils voient « la vie en
partage » dans l’égalité, l’unité, la paix et l’harmonie. Soyez charitable,
soyez humain. La charité qui n’est que bonté justifie donc l’esprit « car il
faut de l’intelligence, de la réflexion et de l’observation pour sauver ».
La charité dépasse la colère, la haine, la jalousie, les disputes
(1Corinthiens 3:2), les luttes, les accrochages (Tao 8) et la peur car elle
en connaît les profondeurs de ces maux qui empêchent de réfléchir sainement
et qui ne sont que destructions, divisions et guerres, elle s’affranchit
donc de la colère, de la haine, de la jalousie, de la peur et de la mort.
Elle est équanimité (B.Gita 10:4) car elle se détache des convoitises
(B.Gita 16:1à 3), qu’elle cherche la paix ou la sérénité et qu’elle accepte
la différence. Elle ne supporte pas de voir l’injustice de l’exclusion et du
racisme des orgueilleux qui décident de la mort d’autrui au lieu de les
relever de l’ignorance, qui spéculent, exploitent et « massacrent ceux qui
sont endormis » dans leur béatitude ou qui ne servent pas leurs intérêts et
qui amènent la haine, la jalousie, l’inégalité, la division et les guerres
car le but de la charité est de relever et non d’enfoncer les humains. Elle
espère surmonter tout, elle donne à manger, à boire, elle accueille
l’inconnu, le désespéré, elle protège la vie, la veuve et l’orphelin,
l’opprimé, l’exclus, l’étranger, le petit, l’aveugle, l’ignorant. Elle œuvre
sur la conscience de l’indigent ou l’égaré en le relevant ou le redressant
avec son cœur (Coran 2:177), elle revêtira de la charité la conscience
d’autrui par son exemple, elle supporte l’incompréhension, elle est
perfection dans son humanité, elle ne juge pas (B.Gita 16:1à 3) car elle
espère guérir et rétablir la loyauté aux vrais valeurs de la charité dans la
conscience du perdu, de l’isolé car elle n’est pas médisante, elle n’est pas
prétentieuse, elle est modeste (B.Gita 13:8 à12), elle est humaine, elle est
notre vraie nature, elle est royale, elle donne sans compter, elle grandit
celui qui la pratique car elle est « la sagesse » qui édifie, elle se sait
responsable de la vie car elle ne veut s’égarer (Tao 8) ou fuir et fait face
à la peur (B.Gita 16:1) et la mort, dans sa perfection elle reconnaît ses
tors, ses non-sens, ses aberrations et ses stupidités, elle ne condamne pas,
elle est compatissante, elle pardonne, elle est majesté, elle est noblesse,
elle est fraternité, elle n’insulte pas, elle n’est pas barbare car elle ne
s’irrite pas et connaît la patience pour sauver la paix. L’orgueil n’a pas
de patience, elle s’énerve, elle veut tout de suite, perd toute civilité et
elle tombe dans la barbarie et la curée. La charité redresse ce qui est vide
de sens car elle n’est que bon sens, elle ne cherche pas à avoir raison ou à
avoir le dernier mot dans de vaines querelles d’amour propre (2Timothée
2:23), elle ne cherche pas la victoire ou la défaite, elle ne fait que son
devoir. Elle ne pollue pas le corps, la vie et l’esprit par l’erreur comme
font les hypocrites, les spéculateurs, les aveugles ou les ignorants de la
charité, elle s’en défend. Elle ne pense qu’à sauver l’harmonie, elle
partage son savoir par le dialogue car elle n’est pas pressée et qu’elle
pense d’abord à préserver la vie de tous et ne s’impose ou ne triomphe donc
pas par la force, la violence (1Samuel 2:9 – B.Gita 16:1à 3), ou la force
d’impact des publicités ou paroles trompeuses qui nuisent à la vie car le
but premier des spéculateurs sur les endormis, ceux qui ne veillent pas, est
d’acquérir le profit égoïste immédiatement sans concertation mais elle, la
charité, se fait reconnaître par sa réflexion et son bon sens qu’elle
partage avec tous. La charité est une prière qui par sa pratique (Coran
2:110) sanctifie le cœur du Seigneur au plus profond de Lui-même et Il vous
en sanctifiera (Coran 2:110). La charité c’est pardonnez l’offense pour que
ne demeure que la bonté (voir le film-image sur l’acte de l’orgueil qui
s’efface dans le sable avec le vent qui pardonne et l’acte de bonté qui
s’imprime pour la vie). La charité, c’est donc guérir les autres de leur
froideur, de leur égoïsme, de leur indifférence, de « leur violence à
s’imposer » (B.Gita 10:4 – 16:1à 3) pour qu’ils retrouvent le partage et ne
nuisent plus. Elle ne s’accroche pas aux biens terrestres car son but est de
partager et de ne pas être prisonnier de son opposé qui est l’égoïsme, cet
égoïsme qui nous prive de s’ouvrir aux autres et nous prive de notre
émancipation par son besoin de possession et d’engranger, ce qui a toujours
été le piège depuis des siècles et des siècles ou la source de notre
disharmonie ou déséquilibre dans le monde. « Elle est prudente comme le
serpent pour ne pas blesser inutilement mais elle est douce comme la femme
qui panse la plaie (Tao 28) tel une colombe qui cherche l’unité », car en
devant un, ils auront retrouvé le cœur ou le bonheur. Voyez le film-image de
l’url  « le manque de vie de l’humanité ou prendre le temps de s’aimer » :
http://www.youtube.com/embed/AhSHPkoj6Ig

La charité n’est pas naïve car c’est en connaissant le mal de l’égoïsme
qu’elle se défend en veillant en permanence pour le vaincre en faisant ce
qui est bien ou en redressant ce mal pour revenir à l’harmonie ou l’unité.
La charité n’est pas naïve car elle connaît son adversaire, qu’est
l’égoïsme, celui qui s’engraisse des autres, grâce à ses plans démoniaques
(B.Gita 16:13 à 15), c’est sa force, à la charité, pour comprendre les
blessures provoquées par l’égoïsme qu’elle veut guérir. Elle hésite, elle
chute même, mais elle se relève car elle ne renonce jamais et que tant qu’il
y a de la vie il y a de l’espoir pour sauver. Cette charité éprouvée ne
dépend pas de la justice des hommes qui vit de l’ignorance pour imposer sa
loi de fonds qui est l’orgueil et d’où naît l’égoïsme, le pouvoir, la
possession, la propriété et l’oppression envers les ignorants mais cette
noble charité dépend de la justice du Père qui est à acquitter » (Coran
2:83), ou la vérité de notre vraie nature, ou la perfection (Tao 8) qui se
rit d’elle-même car elle est humaine, qui a « plus de bonheur à donner »
qu’à recevoir (Actes des Apôtres 20:35), vous affranchira ou vous libèrera
de l’égoïsme, de l’aveuglement et de l’ignorance (Jean 8:32 – B.Gita 13:8 à
12). « La charité vous libèrera de l’esclavage qui se traduit par l’angoisse
qu’on appelle le stress de perdre son pouvoir d’achat car l’égoïsme du
pouvoir agit contre la santé de notre vraie nature humaine, qui se nourrit
de la bonté ». Cet esclavage, né de l’orgueil , que la Baghava Gita appelle
le « faux ego » (13:8 à 12) ou cette personne égoïste qui s’écarte de la loi
divine qu’est la charité. Le fondement, où la charité s’édifie, a besoin ou
se repose sur l’humilité (Tao 8 – B.Gita 13:8 à12). Donc la charité « naît »
ou « est fondée » à partir de l’humilité, c’est pourquoi le plus grand dans
le royaume est le plus humble et c’est pourquoi elle est humble. Comme il
est dit : celui qui se fait le plus petit sur la Terre, tel un enfant qui
écoute dans l’humilité ou a su s’effacer, sans désirs pour lui-même, en
s’oubliant pour autrui, sera le plus grand (Tao 7) dans le monde qui est
au-delà de nous (Matthieu 18:4 - Luc 9:48). Cela démontre que ceux du
Royaume ou de l’autre Monde marque le plus d’honneur (B.Gita 16:1à 3) à se
faire le plus petit pour grandir ceux qui le sont moins car il faut demeurer
à l’écoute d’autrui. C’est pourquoi que celui qui refusera de se laisser
laver les pieds (Jean 13:8 – Coran 2:43), signe d’humilité, par celui qui se
propose à le faire, c’est qu’il refuse en lui-même l’humilité, la paix, la
douceur (B.Gita 16:1à 3), la bonté et ainsi il se ferme les portes du
royaume (Jean 13:8) parce qu’il reconnaît ainsi qu’il ne peut ouvrir son
cœur et « mettre son âme à nu » (Jean 13:4). C’est ainsi que Jésus, qui est
notre Maître (B.Gita 9:18) et Seigneur (Jean 13:13), fît la veille de son
arrestation quand il prit, « lui-même », un bassin, et sans Se faire servir,
Il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec un linge
dont Il s’était ceint (Jean 13:5). Je vous invite donc à appliquer le
lavement des pieds comme « un devoir » et « un exemple » (Jean 13:15), vous
« mettant ainsi à nu », et à ne pas refuser la personne qui vous le propose
afin de vous justifier pour votre salut devant notre Seigneur. Voilà la
charité ou le vêtement des enfants ou chevaliers-servants du Père, le
Miséricordieux (Coran 2:129), Celui qui relève  (1Samuel 2:8)qui Il veut
pour le guider, voilà votre bouclier de miséricorde en qui vous pouvez avoir
foi (Ephésiens 6:16) car tel est notre Père, un Rocher de miséricorde
(Psaumes 18:2), pour le maintient de l’harmonie et de l’unité : Faire de la
charité son devoir, avec honneur, c’est cela être des femmes et des hommes
d’honneur suivant la charité qui est la volonté de notre Seigneur pour vivre
dans ce monde de lumière et de paix qui est dans une dimension au-delà de
nous. Soyez humble devant la vérité de la charité car elle est le garant de
notre humanité et de notre salut.

Citation de Mohandas Karamchand (1869-1948), chef politique de l’Inde,
dénommé « gandhi » ou père : « Cultiver l'humilité revient à cultiver
l'hypocrisie et l'humble n'a pas conscience de son humilité ». Cette
citation est une fausse sagesse, car l’hypocrite, c’est celui qui dit qu’il
pratique la sagesse des valeurs humaines alors qu’elle ne sont pour lui que
du vent ou un faux semblant pour obtenir un intérêt personnel. Mais celui
qui pratique l’humilité en s’abaissant volontairement pour vaincre son
orgueil, sa colère, son agressivité, sa haine n’est pas un hypocrite, il se
combat lui-même pour ne pas être une source de conflit mais pour montrer le
chemin de l’humilité, de la paix, de la douceur et de l’amour. L’humble,
c’est celui qui « prend conscience » de ses torts afin de ne plus blasphémer
mais l’orgueilleux ne les reconnaît pas et continue à blasphémer ses frères
et la Terre. Cultiver l’humilité est donc cultiver la sincérité mais
cultiver l’orgueil, c’est cultiver le mensonge ou l’hypocrisie. L’humble a
donc « conscience » de sa faiblesse et que trop de certitude tue. Il faut
veiller à chaque instant pour être proche de l’harmonie et ne pas se reposer
sur ses lauriers comme un parvenu. En dehors de rétablir la vérité, j’estime
Mohandas Karamchand comme un homme d’exemple, de dialogue, de paix et de
sacrifice pour son peuple et personne n’est parfait sur Terre.

De  la citation qui précèdent retenez comme il est dit : « Le premier qui
parle dans sa cause paraît juste; vient sa partie adverse, et on l'examine
(Proverbe 18:17). Les cadeaux de l’Esprit ou d’un homme sage élargissent la
voie de l’homme humble à écouter et remercie celui qui lui apprend cette
sagesse plus précieuse que des perles car elle lui donnent accès auprès des
Grands (Proverbes 18:16).

En résumé, il y a deux donc 2 chemins, celui qui est animal ou celui qui est
« venu » de l’Esprit. Celui qui est animal a pour maître ou père, l’orgueil
qui n’est égoïsme et malice. Celui qui est esprit a pour maître ou père
l’humilité qui n’est que charité et bonté. L’humble cherche la vérité et
l’orgueilleux est celui qui la corrompt. L’orgueil a pour principal effet
l’égoïsme tandis que l’effet de l’humilité aboutit à la charité. L’objectif
ou le but de l’égoïsme et le « chacun pour soi » et celui de la charité est
le « don de soi » et que sa liberté où celle des autres commence mais
l’égoïste dépasse le but ou le cap de ce respect de limite de la liberté.
L’égoïste nuit à cette liberté envers les autres en parole et en acte et le
charitable ne nuit pas à cette limite ou cap. Pour ne pas nuire le
charitable, qui est la voie difficile et étroite qui semble être au début un
poison, cherche la vérité pour garder la vie et se remet en question, ne se
justifie en cataloguant mais redresse ou relève ce qui est défaillant car
elle cherche la perfection, aussi il veille pour ne pas nuire à la vie car
il n’est pas indifférent à la vie, il reconnaît simplement son erreur, il
pardonne, se sacrifie sans arrière pensée de retour et n’a pas peur
d’affronter la mort. Mais l’égoïste, qui est la grande voie facile est un
poison pour la vie, demeure animal ou ignorant : il ne cherche pas la vérité
de qui il est et quel est son but, il se justifie simplement en cataloguant
son monde pour justifier sa supériorité intellectuelle et sa force et blesse
ainsi son entourage volontairement ou involontairement, il ne veille qu’à sa
vie et a peu d’intérêt sur la souffrance des autres, il ne reconnaît pas son
erreur et s’enfonce dans l’erreur, ne pardonne pas mais seulement par
intérêt, il enfonce les autres, ne se sacrifie pas pour son prochain et à
peur de faire face à la mort car il se comporte en lâche, mais n’oublions
pas qu’en tout homme, il y a un fonds ou réflexe d’humanité qui le pousse à
sauver celui qui se noie. Le programme ou objectif de la charité est la vie
mais celui de l’égoïsme aboutit toujours à la mort. 

Comme j’ai dit, l’égoïsme, né de l’orgueilleux, le pousse par sa vanité
prétentieuse et arrogante à cataloguer son prochain, à diviser, à se mettre
au-dessus des autres, à prouver sa supériorité et crée ainsi le racisme. En
effet, il crée des castes sociales, se revendique des religions, juge en
cataloguant, dénigre, condamne, emprisonne, discrédite, déconsidère, aime à
discriminer, à critiquer dont les déviances de la norme, à créer la
différence, à créer les préjugés tel la barrière de la différence d’âge. Il
crée le soumis et le dominant. Par son comportement, il crée la misère
volontairement ou involontairement. Il a peur de la mort, du qu’en
dira-t-on, de sa réputation, des préjugés des âges, des couches sociales, ou
d’être jugé, d’être condamné, d’être emprisonné, de l’exclusion de la caste
et de sa religion, c’est-à-dire devenir anathème de sa religion, peur du
sacrifice, catalogue les gens suivant leur emploi et peur d’affirmer sa
minorité ou sa déviance de la normes. Il est celui de qui demeure dans la
barbarie ou le chaos, il est celui qui demeure dans l’esprit ou le royaume
des ténèbres ou de l’animalité ou de l’ignorance car elle refuse de
reconnaître ses erreurs et de se remettre en question. Son cœur s’est fermé
à la vie et aux autres et ses sentiments « se sont endurcis » devant la
souffrance des autres. Il est anathème de la charité et du bon sens car il
est un non-sens à la paix.

Et la charité, né de l’humilité, ne discrimine pas, elle cherche, elle
comprend, elle rassemble ou unifie car elle est perfection, elle cherche
l’égalité des âmes, car elle finit par « voir au-dessus de la matière »,
elle cherche le cœur de son frère et de sa sœur avant toute chose, elle ne
cherche pas à humilier ou à enfoncer la minorité, elle la défend, elle est
compréhensive, elle n’est pas barbare, elle est civilisée, elle est
évolution, elle est bon sens, elle est harmonie, elle est celle qui demeure
dans le royaume de la lumière. Elle est celle qui franchira les portes du
Royaume de la lumière, car elle est devenue humble devant cette vérité et a
reconnu ses fautes et ses erreurs. Son cœur s’est ouvert à  la vie et aux
autres et ses sentiments « se sont attendris » devant la souffrance et elle
ne lui est pas indifférente. Elle n’est pas anathème de la charité et du bon
sens pour vivre dans la paix et l’unité.

La conséquence de l’égoïsme, comme elle ne suit que son intérêt, ils
s’unissent dans la passion non contenue en s’engageant par un beau contrat
plein d’intérêts mais sans amour ou sans sentiments réciproques véritables,
pleins de préjugés et de souillure elle finit par « la banalité » ou le
divorce qui vient de « l’ignorance » par la pauvreté de sentiments partagés.
La conséquence, ce sont les conflits, le combat comme des chiffonniers pour
la possession des biens, ils ont passer le cap de la souillure dont la
finalité n’est souffrance et mort.

La conséquence de la charité, comme elle ne suit pas son intérêt mais son
cœur et ses sentiments, ils s’unissent dans le plus profond du puit de leur
cœur dans le véritable amour en ayant rien à faire des préjugés qui
condamnent, du qu’en dira- t-on, de la différence d’âge, de la religion de
l’un ou de l’autre, de la caste sociale, du métier, de l’exclusion des
ignorants et ainsi ils s’unissent « vraiment » dans « le bonheur » et la
joie pour le meilleur et pour le pire dans une fraternité universelle, prêt
à affronter la mort et à souffrir au nom de l’amour et du don de soi. 
Vous avez donc le choix entre être prisonnier de l’amour qui vient de la
charité ou être prisonnier de la haine qui vient de l’égoïsme. L’une
contraint à « la charité » et l’autre à « l’égoïsme ». C’est un choix entre
ces 2 contrats. Le véritable contrat est dans votre cœur, votre vraie
nature.

Celui qui recherche ce bonheur qui semble si difficile à acquérir par manque
de « patience » car elle est un combat, qui semble un poison au début pour
obtenir cette unité, s’obtient par « la charité » qui nous demande de nous
tenir la main pour former un seul cœur par de vrais sentiments. Le bonheur
de « la passion » ou de la chair n’est que le temps d’une jouissance qui
devient banale et finit en un poison amer. Quant aux relations basées sur
l’arrangement d’intérêts égoïstes qui ne tiennent pas compte des sentiments
dans la relation du couple mais de l’habitude, de la caste, de la fonction,
du racisme, de la réputation, de titres honorifiques, de la caste, de la
coalition n’est que désoeuvrement, une illusion du bonheur né de «
l’ignorance » (B.Gita 18:36 à 39) dont l’aboutissement est la banalité ou le
divorce. Donc l’esprit de chacun est régie par le choix entre 3 directions
de vie : l’ignorance, la passion ou la charité (B.Gita 18:40).

Maintenant que vous connaissez ce qu’est la véritable charité, je vous
invite en  toute humilité à agir selon elle pour ne pas vous enfoncer plus
dans l’erreur et la division (Coran 2:211) et à dépenser votre énergie à
être charitable autours de vous car c’est un devoir de la rétablir et d’agir
selon elle envers vos parents, les proches, les orphelins, les veuves, les
égarés, les pauvres, les étrangers, les voisins, le pays, le monde (Coran
2:215) même si cela vous semble désagréable à priori (Coran 2:216) et que
notre vraie famille c’est celle qui intègrera le chemin ou la voie intègre
de la charité qui est la vie et la paix éternelle. Ceux qui se seront battu
jusqu’au bout pour agir selon la charité, à eux l’espérance de la
miséricorde et le pardon de leurs offenses (Coran 2:218) ou de l’erreur né
de l’ignorance de la sagesse. Ceux qui comprennent la charité et la
miséricorde, à eux les péchés ne seront pas retenus (Jean 20:23) puisqu’ils
ont compris le sens humain et le bon sens pour arriver à l’harmonie. A
l’inverse, ceux qui n’auront pas compris et demeure ou retourne dans le
mauvais sens, leurs erreurs seront retenues puisqu’ils vivent toujours dans
l’erreur. Au début de notre cycle de vie, les humains vivaient en paix, puis
la division à commencer à régner, et alors le Père a envoyé des prophètes,
des annonciateurs et avertisseurs, pour « rappeler » qu’il faut vivre dans
la charité mais la vanité des humains les rend disputeurs et ils ne
s’écoutent qu’eux-mêmes au point qu’ils ont fondés des religions avec des
dogmes qui correspondaient à leurs intérêts égoïstes et qu’ils ont même
falsifiés la Vérité. C’est pourquoi le Seigneur, par sa miséricorde envers
ceux qui ne voient pas, guide ceux qui ont cherchés et croient en sa Vérité
sur l’amour envers l’humanité et le don de soi (B.Gita 16:1à 3) pour
enseigner Sa vérité qu’est la charité et Dieu guide qui Il veut sur le droit
chemin (Coran 2:213). Le Recueil du Seigneur amène le Salut ou l’Espérance à
ceux qui écoutent (Ecclésiaste 12:11) et celui qui ne craint pas de
s’écarter des clous plantés par le Sage a un jugement qui se retournera
contre lui (Ecclésiaste 12:14). Alors mes frères et sœurs par le cœur,
accrochez-vous car il est dit que l’iniquité se sera tellement accrue, que
la charité du plus grand nombre se refroidira (Matthieu 24:12), persévérez
jusqu’à la fin et vous trouverez le salut (Matthieu 24:13) et vraie Vie du
Dieu vivant qui n’est pas de notre monde de misère mais qui est d’un monde
d’humilité et de charité pour l’éternité, qui sera notre vraie richesse ou
trésor ou butin (Proverbes 16:19) et même plus (Proverbes 16:16) qu’un butin
ou une perle que nous partageront avec les grands du Royaume (1Samuel 2:8).

La justice des hommes est basée sur l’orgueil du pouvoir, la propriété, le
chacun pour soi et toujours prêt à sacrifier autrui pour retrouver
l’équilibre et à spéculer sur l’ignorance des endormis. Son fondement est la
monnaie et le reflet de cette image autogénère un monde de déséquilibre, de
guerres cycliques, d’injustices, d’égoïsme, de fermeture sur soi, de procès,
de jugement mais la vérité, qui est la charité née de l’expérience et de la
reconnaissance humble de notre nature perverse, vous libèrera de leurs
contraintes et vous libèrera de ce mensonge né de l’égoïsme, fondée sur
l’orgueil, et qui règne en vous et autours de vous » (Jean 8:32). La charité
est sans compromis pour garder l’unité et l’harmonie du monde. Ceux qui
comprennent cette charité ou sagesse et y veille en un « principe permanent
» pour le salut du monde, c’est eux qui connaîtront le Royaume. Votre esprit
est une bougie qui doit veiller « constamment » à garder l’harmonie et
l’unité partout afin de ne pas être surpris et de paraître irréprochable
devant Dieu. La charité est le pain de la vie, la parole de sagesse venue
sur la Terre, la lumière que personne n’a vue et qui a pris la forme d’un
corps, Jésus. Elle est la seule chose que nous emmènerons  (1Corinthiens
13:8) avec nous puisqu’elle est l’authentique sagesse, de condamnations, de
prisons, de prisonniers, d’exclus. Cela est tellement plus facile car cela
demande moins d’intelligence et de sens humain pour améliorer le monde mais
par contre on consacre beaucoup d’ingéniosité pour s’enrichir sur le compte
d’autrui. Cette monnaie qui n’est que du vent que l’on secoue devant
l’ignorant qui y plonge la tête en l’air comme un âne devant une carotte et
ainsi il ne voit pas où il met les pieds et tombe dans le piège. Par contre
la justice du Père est basée sur l’humilité, la charité, le don de soi
(B.Gita 16 :1à 3), prêt à se sacrifier pour autrui pour que règne l’harmonie
et partage sans spéculer pour redresser l’ignorant, l’endormis, le désoeuvré
ou l’aveugle et dont l’image reflète un monde d’équilibre, de paix, de
justice, de générosité, de dialogue, d’ouverture, de rémission de l’erreur
ou du péché et de liberté car elle base son ingéniosité sur la réflexion
commune, le sens humain, le bon sens, l’observation et l’expérience pour
garder l’unité et l’harmonie. Voilà les deux écoles entre lesquelles nous
devons choisir. Il n’y que deux voies : L’école de l’esprit de l’argent pour
soi qui ne donne pas une paix durable « ou » l’école de l’esprit qui agit
pour le bien de tous en amenant une paix éternelle. Soit une école de la
mort qui est la voie facile ou l’école de la vie qui est la voie étroite et
difficile qui mène à l’émancipation à l’esclavage et à l’aveuglement. La
voie de la charité se sacrifie pour sauver son prochain mais la voie de
l’égoïste sacrifie les autres pour se sauver. Dans la finalité la différence
est minime car tous les deux arrivent à un équilibre : la charité sauve pour
l’éternité toute l’humanité mais l’égoïsme sauve pour un temps temporaire
ceux qui leurs ressemblent mais leur destinée sera de disparaître totalement
de la surface de la Terre car ils n’ont pas cru en la parole de charité qui
est la parole du Père. Il y a une voie qui nous abaisse par son orgueil et
une autre qui nous élève par son humilité mais il n’y a donc qu’un seul
chemin vers le Royaume : celui de l’humilité qui permet la charité. Dieu n’a
que faire des bellâtres naïfs qui refusent de prendre leurs responsabilités
et de « voir le mal » qui détruit notre humanité et notre charité et il n’a
que faire de ces naïfs qui planes au 7e ciel dans leur petit nuage et qui
refusent de « voir la vérité en face » sur le mal de ceux qui nous
submergent et empoisonnent avec une violence cachée, notre esprit, notre
santé et notre environnement et ces naïfs qui disent tout le monde il est
gentil, tout le monde il bon alors qu’ils se font avoir ou piéger par les
spéculateurs et à ce point crédule qu’ils croient tout ce que l’ont dit sans
vérifier. Le Seigneur, nous a dit d’être « prudent comme le serpent », cela
veut aussi dire que dans un tel monde qui ne pense qu’à soi nous devons être
des « paranoïaques », car il vaut mieux prévenir que guérir le mal, pour ne
pas se faire avoir par les fornicateurs, les prédateurs et les
falsificateurs qui oeuvrent dans le secret et échafaudent des plans, sur
cette Terre parsemée d’égoïstes et manoeuvrent pour vous piéger et ensuite
qui aiment pavaner et s’asseoir sur leur trône d’égoïsme et se trouve
toujours de bonnes raisons pour donner raison à la fatalité qui est à leur
porte, le pauvre, tel Lazare du Nouveau Testament, pleins de plaies ouvertes
par leur indifférence et qui se meurt parce qu’ils ne peuvent pas
reconnaître ceux qu’ils bafouent comme leurs égaux, au contraire ils
voudraient bien les voir disparaître de leur vue car ils leurs donnent une
mauvaise conscience : misérable, médiocre, petit qu’ils sont, ces parvenus
sur le compte des ignorants de leurs droits. Il faut des antennes bien à
l’écoute, être « aware », comme dit Jean-Claude Vandamme, pour surveiller
les spéculateurs, les meurtriers de l’humanité, de la vie minérale, végétale
et animale. Comme il est dit : soyez froid, indifférent, ou bouillant, non
indifférent à la vie, mais pas tiède, car ces derniers qui sont accrochés à
leur petit foyer et leurs petits conforts et ne peuvent s’en détacher
(B.Gita 13:8 à 12) et subissent ainsi sans broncher des tors, comme des
lâches qui préfèrent dire après moi les mouches, qui préfèrent subir et se
plaindrent de l’injustice en sachant que les spéculateurs ou les criminels
de l’équilibre ou de la justice imposent leur loi violente et hypocrite. Il
vaut mieux connaître son ennemi qu’un ami sans convictions. Vous connaissez
la citation d’Einstein qui dit : « Le froid est l’absence de chaleur et
l’obscurité est l’absence de lumière et aussi que le mal est l’absence du
bien ou l’absence de Dieu dans le cœur de l’homme » ? On peut dire
qu’Einstein était pourvu de sciences et de spiritualité.

Nous sommes des diamants bruts, venu de la barbarie, dont il a fallu polir
les angles de l’esprit durant notre évolution et dont l’objectif est d’en
faire un joyaux de charité et d’humanité par l’humilité et qui en finale ne
cherche qu’en définitive qu’à s’approcher du joyaux qu’est la bonté en ayant
vu ce qu’est le mal ou l’erreur dont les fruits de ces disputes et complots
incessants alimentent la division, la colère, les conflits, la souffrance,
la dégénérescence, l’amertume, la haine, la destruction et la mort (B.Gita
17:8 à 10). Les sages maharadjahs de Bénarès disait : « Il n’y a pas de
religion supérieure à la vérité » ou de Vivekamanda, philosophe : « La
Vérité ne doit pas s’incliner devant la société, c’est la société qui doit
s’incliner ou périr ». Cette dernière est très prophétique !

Il ne faut pas se fermer les yeux sur votre perversité d’esprit, qui vous
détruit, vous et autrui, si vous ne prenez pas garde, et ne pas lui tourner
le dos mais au contraire lui faire face et la comprendre pour ne pas tomber
dans son piège. Et la raison du salut nous oblige à être humble et à nous
ouvrir aux autres et non de fermer la porte du dialogue pour ne pas se
condamner mutuellement. Il faut tendre vers l’égalité de toute la planète
pour éviter la spéculation de l’individualisme ou de l’égoïsme. Le Seigneur
de la vie, c’est-à-dire, Celui qui aime la vie et son prochain et la créée,
est, selon la charité, intègre de tout esprit de domination, nous conduit,
pour ceux qui lisent sa paroles avec le coeur, dans la vie et toujours Il
veille à l’harmonie de son Univers. Il enseigne avec patience les vertus de
la charité et de l’humilité pour que les perdus, les ignorants et les
désespérés se relèvent dans l’égalité ou la justice. Tandis que les gardiens
de la parole ou messagers de Dieu, doivent avoir la confiance de tous car il
parle au nom de l’Esprit Saint en toute humilité. Il indique le chemin de la
Vie éternelle. Si sa parole ne pénètre pas dans votre conscience, vous ne
pourrez vous émanciper de l’esclavage et vous demeurerez l’esclave de vos
démons et de ceux des autres. Il émancipe ceux qui éprouvent par la pratique
la charité dans l’humilité  qui reconnaît que l’orgueil est son plus
terrible adversaire et est là en permanence pour vous écarter de la charité
et ainsi vous gagner à sa cause pour vous faire perdre votre dignité et
votre honneur à faire votre devoir.
Voici une vidéo du chanteur : combat pour tes idées
http://www.paroles-chanson.org/Nom.Chanteur/Mike.Brant.Bat.Toi.htm
Bats-toi, Serre les dents et bats-toi, 
Contre ceux qui veulent d’empêcher d’être heureux et tu seras libre ;
Quoi qu’il arrive, ne baisse pas les bras contre ceux qui pensent qu’ils
sont plus fort que toi ;
La vie de chaque jour est un combat ;
Et si l’on te fait tomber quelques fois, même si tu as très mal, relève-toi
;
Il faut te battre pour « la vérité », te battre pour défendre tes idées,
alors tu finiras par gagner.

Comme il est dit : il sera plus dur à un riche de rentrer dans le Royaume
qu’à un chameau de passer à travers le trou d’une aiguille car ils n’ont que
faire de cette pauvreté dont ils sont la cause par leur indifférence et leur
égoïsme : des parvenus sans cœur, des racistes de la classe sociale, des
créateurs de castes tel le gouvernement britannique qui a inventé
l’apartheid, tel l’Inde qui a inventé la caste des intouchables et qui se
sont fait des choux gras sur leur compte. Ces pavaneurs qui s’habillent à
quatre épingles ne connaissez-vous l’expression qui dit que l’apparence ou
l’habit ne fait pas le moine ou plus précisément un homme de devoir et
d’exemple. Il vous  faut grandir, sortir de votre médiocrité, vous dépasser,
partager « vos greniers » ou « vos réserves » et rappelez-vous qu’il est dit
que la Terre et ses richesses en réalité n’appartiennent à personne mais à
tous (1Corinthiens 3:21-22)  car nous sommes tous une part de Dieu et que
donc les gros terriens et les accumulateurs de richesses n’ont pas de raison
d’exister. S’ils étaient des croyants selon la parole les plus grandes
fortunes que les médias vantes n’existeraient pas . Si tu entre dans un
domaine tu pourras cueillir et manger pour te rassasier mais tu ne fera «
pas de réserves » afin de ne pas nuire à ton prochain (Deutéronome
23:24-25).

Pour le propriétaire d’un confort apparent, sa richesse est une muraille
(Proverbes 18:11) pour ses vieux jours mais son égoïsme le rattrapera au
détour du chemin puisqu’il n’a rien fait pour redresser ce qui était
défaillant. Le citoyen réclame la justice mais celui qui le conduit répond
avec suffisance et dureté (Proverbes 18:23). Mieux vaut un citoyen infirme
de son droit qui marche dans son intégrité avec une béquille pour arriver à
la fin de son mois qu’un conducteur aux paroles perverses qui mènent à la
déconfiture (Proverbe 19:1). Par contre, c’est par des paroles d’unité et de
bon sens que l’humanité vivra dans l’harmonie et la santé (Proverbe 18:20)
car l’harmonie et la destruction dépendent de l’expression des paroles qui
sortent de votre bouche et de vos actes (Proverbes 18:21 – B.Gita 18 :51à
53).

Agissez selon la charité au nom de l’Esprit, qui est lumière, de qui nous
venons et retournerons. Celui qui ne reconnaît pas notre Seigneur et les
valeurs humaines qui lui sont attachées, sachez que c’est par elles que vous
serez jugés pour votre accès au Royaume au dernier jour (Jean 12:48), c’est
la seule voie droite pour garder l’unité et l’harmonie (Coran 45:18) ou
autrement dit ne pas nuire à la vie ou à autrui en acte ou en parole. Le
Père aime tous ses enfants mais chacun choisira son prochain royaume : un
lieu de convoitise, d’égoïsme et de haine ou un lieu de charité, de partage
et de soutien d’autrui. Dieu est perfection, Il nous propose la sagesse de
la charité qui n’est que miséricorde et bonté d’une main ou la fausse
sagesse du gros malin de l’autre main. Soit un monde sans souillure et sans
mélange ou soit un monde de souillure et de mélange, c’est-à-dire le choix
entre un monde d’ordre ou de désordre (Coran 2:220) ou entre un esprit de
lumière ou de ténèbres (Coran 45:20) ou un monde de clairvoyants ou
d’aveugles (Coran 45:19) ou un monde de responsables ou d’irresponsables ou
un monde d’esclaves ou d’émancipés ou un monde d’éveillés ou d’endormis. Je
n’y peux rien c’est la vie, comme dit le chanteur belge Salvador Adamo : 
http://www.youtube.com/watch?v=3G2YWmqEdqw
Là où nous sommes ce n’est pas vraiment l’enfer, ce n’est pas vraiment le
paradis, nous sommes la dimension du milieu,  et il faut si peu pour
s’enfoncer dans la mauvaise voie et faire fausse route. Aujourd’hui, nous
aurons à choisir entre l’esclave des aveugles ou la liberté de ceux qui
s’assument, mais pour ceux qui ne comprennent pas tout de suite et qui sont
dur d’oreilles, cela sera plus tard car vous ne comprenez toujours pas que
le monde est malade et va à sa destruction par votre indifférence ou votre
manque de conscience ou de responsabilité. 
Je ne suis qu’un humain, rien qu’un humain avec ses défauts et ses qualités,
ni trop bon, ni trop mauvais mais si l’argent mène mes sentiments par le
bout du nez comment puis-je appliquer la sagesse des valeurs humaines si mes
sentiments ne sont qu’hypocrisie ? Ainsi mon cœur se meurt, la convoitise et
la malice s’installent ainsi que l’orgueil de soi. Tous les jours, il faut
veiller et s’appliquer à maintenir et entretenir le bien pour ne pas tomber
dans la médiocrité et dans l’oubli. Il ne sert à rien de condamner mais
d’être un exemple, de donner sans compter. Vous connaissez la parole de
Jésus qui dit : « Que celui qui n’a jamais commis de faute, lui jette la
première pierre à cette adultère ou pécheresse ». Et personne n’a eu la
prétention de lui jeter la pierre et ils se sont tous retirés. Alors faisons
simplement le bien et arrêtons de juger. Ne soyez pas tiède (incrédule sur
le changement de vie), mais froid (indifférent) ou bouillant (plein de force
pour changer de vie) (Apocalypse 3:16), autrement dit : soyez fermez ou
ouvert au changement de vie de notre société ainsi la situation sera claire.
Moi, qui ne prétends pas être meilleur qu’un autre, j’ai fait mon choix.
Vous ne voyez pas qu’en réalité vous vivez dans « une vie de médiocrité »
(Apocalypse 3:17), au point que vous ne pouvez dispenser vos biens que
contre monnaie trébuchante, tout est conditionné dans l’argent dans ce monde
de pauvreté morale qui vit dans sa sagesse folle. Que les gens sont si peu
insensibles, que d’autres doivent menacer pour obtenir un peu de générosité
ou d’humanité. Ayez un cœur sincère comme un enfant et profond comme un
puits (Tao 8) et vous formerez un avec l’Esprit (Tao 28). Vous qui avez
compris que ces biens sur la Terre ne sont qu’une aumône pour les aveugles
qui s’y accrochent avec avidités, sachez que le monde qui nous attend est un
monde de liberté, de générosité, où l’on ne donne pas selon ce que l’on
possède mais que l’on dispense suivant le plaisir de donner. Ce n’est pas un
monde de petitesse mais de grandeur, un monde de seigneurs et de simplicité
(B.Gita 16:1à 3) dans le cœur (Tao 28). Dans le monde qui nous est supérieur
on vous regarde, celui qui a le Seigneur avec lui, le signe de Dieu, vous
l’aurez et il vous grandira. On est une pauvre lumière, mais la lumière
grandira avec celui qui écoute et il verra et il comprendra. Le fruit ne
vient pas en un jour, mais avec persévérance, l’oiseau fait son nid,
l’esprit se forge et il deviendra à force de volonté, une personne d’honneur
et de devoir. Ne jamais renoncer, toujours persévérer et ne jamais croire
qu’on y est parvenu (1Corinthiens 10:12) comme des parvenus, toujours
veillé. Quand entendrez-vous votre cœur ? Vous lisez mais quand
saisirez-vous ? Quand votre cœur se guérira de son insensibilité à autrui ?
Votre cœur a t-il des yeux pour voir ? A t-il des oreilles pour entendre
ceux qui souffrent dans le silence de l’indifférence ? Quand ouvrirez-vous
les yeux pour voir ? Quand cesserez-vous de faire souffrir les autres ?
Jusqu’à quand supporterez-vous l’indifférence de votre conscience ou quand
prendrez-vous conscience de votre mal ? Ne prenez-vous pas conscience que
nous sommes sur cette Terre pour savoir ce qu’est l’erreur, la petitesse, le
manque de réflexion, de conscience et de sagesse pour ne plus y retomber ?

La pitié c’est bien car elle n’est pas indifférente, elle constate la
misère, la faim, l’handicap, le mal, le corps noué qui souffre mais la
misère n’a que faire de la pitié puisqu’elle se meurt ou qu’elle souffre.
Elle vit son mal constamment mais toi qui me regarde sans rien faire comme
une fatalité, tu es plus incompréhensible que ma misère et plus pitoyable
que moi car tu ne fais rien pour me sortir du mal qui m’entrave. Ne
connais-tu pas la miséricorde ? C’est elle, la miséricorde qui peut me
sauver, qui me tendra la main pour me relever de ma misère, elle seule
retroussera ses manches pour que je retrouve mon intégrité morale ou
physique. Moi, la misère, j’attends avec patience, je m’adapte à mon mal et
je meurt par manque d’amour, mais j’espère en cette main miséricordieuse car
je ne veux pas qu’on me regarde comme une victime fatale qui se contente de
la pitié, je veux retrouver ma dignité de vie, que l’on me relève ! Pourquoi
ces gens ne peuvent-il être miséricordieux que contre le saint argent ?
Quand ce monde agira comme le samaritain qui plein de  miséricorde (Luc
10:37) secouru le blessé, l’emmena, le soigna jusqu’à ce qu’il fût rétabli ?
Quand ces pays arrêteront de baser leur morale sur le saint argent pour
sortir les indigents de leurs misères morales et les handicapés pour qu’ils
retrouvent leurs dignités ? Beaucoup d’handicapés ne peuvent obtenir des
greffes d’organes par manque de moyens financiers. Si déjà quelques pays
comme ceux d’Afrique du Nord qui sont sortis du joug de l’esclave et ceux
qui vivent sous l’austérité imposé par les prêts du FMI tel la Grèce,
l’Irlande, la Finlande, le Portugal, l’Espagne et ceux qui vont suivre, si
tout ceux-là décidaient de changer leurs modèles de société pour se relever.
Comme je l’ai déjà dit, qu’ils apprennent à vivre en partageant les biens de
leur sol et de leurs connaissances sans esprit de spéculation et en
abrogeant les lois sur les brevets d’exploitation ou de spéculation, ils
comprendraient vite qu’ils n’ont pas besoin du saint argent. Mais si ceux
qui demeure dans le mensonge de l’égoïsme ont besoins de vos services ou
biens qu’ils vous paient avec leur saint argent et si vous avez besoin
qu’ils vous fournissent des biens essentiels remboursez-les avec leur saint
argent mais n’en faite pas usage dans votre propre communauté. Vous verrez
qui finira par mendier la main de l’autre pour manger, s’il est assez humble
pour oser demander et non s’imposer par la force, car tel est la sagesse de
la charité.

Si tu souffre, va voir quelqu’un qui cherche la fraternité, ne reste pas
enfermer dans ta souffrance ou ta solitude et mourir à petit feu ou dans un
coup de folie. Vas chercher la guérison : pense aux autres et tu guériras,
tu te relèveras et tu les relèveras.  Il t’apprendra et tu leurs apprendras.
Arrête de gémir sur ta misère sans faire l’effort de te relever. Celui qui a
compris la solidarité est un ami et il y en a une infinité pour peu que l’on
soit humble et courtois. C’est une minorité qui met le monde dans la fiente.
Si on pourrait relever cette minorité de gros tricheurs, pleins d’hypocrisie
et de grimaces pour s’enrichir, on serrait dans l’unité. S’ils pouvaient
comprendre mon message ! Je n’ai rien contre eux mais qu’ils se corrigent
pour s’aligner dans la charité. On ne peut revenir en arrière mais le futur
est libre si chacun décide de repartir à zéro pour relever le monde. La
fatalité et la misère c’est vous qui la créez en ne faisant rien pour
relever les indigents et vous-mêmes. 

Une porte qui se ferme au dialogue est un danger à l’équilibre. Tous doivent
l’aider à l’ouvrir au lieu de la laisser fermée.

Qu’est-ce que le suicide ? La perte de goût à la vie à cause de la peur de
souffrir, la perte de dignité ou l’indignité, la perte de sa fortune, de sa
puissance qui n’est qu’illusion, de sa force basée sur l’orgueil, de son
pouvoir, la perte de ce qui faisait son orgueil et exaltait son orgueil, la
perte de sa renommée, sa réputation et non son honneur à faire son devoir,
la perte de ses illusions ou de l’espoir sur elle et les autres, la perte de
ce qui la gâtait ou la flattait suivant l’apparence ou l’image qu’elle veut
se donner aux autres, que le lieu où elle vit lui fait nier sa raison de
vivre car elle est basée sur l’orgueil, sa vie n’a pas d’issue, elle est
comme un chien, « un animal », qui a perdu « son maître » ou « sa raison
unique de vivre » dans laquelle elle « s’est enfermée », elle n’a plus de
raison de s’accrocher à la vie et renonce donc à la vie car sa vie est
superficielle et pauvre de charité. Elle se croit riche mais elle est pauvre
en son cœur. Elle en arrive au point de se tuer car sa fondation ne repose
pas sur l’humilité qui accepte la souffrance mais l’orgueil qui a peur de
souffrir. Ce qu’elle a besoin, ce n’est pas de la pitié qui voit sa
souffrance mais c’est une raison de vivre, des raisons de se relever, de ne
plus souffrir de sa pauvreté humaine, de retrouver sa dignité, sa joie de
vivre, de partager sa vie, d’avoir de l’honneur (B.Gita 16 :1à 3) à faire
son devoir d’humanité en toute humilité, de l’espoir à partager et cette
raison de vivre ou de se réédifier dans la vie, non plus sur ses valeurs
anciennes de la barbarie de l’égoïsme qui l’emprisonnaient à son « seul »
maître dont elle s’était fait l’esclave en toute soumission sans le savoir
et qui l’a menait chaque fois à l’échec, mais sur la charité et le sens
humain qui pense à relever ou être miséricordieux avec autrui et partager
avec eux et de ne pas accepter son état comme une fatalité. Il ne sert à
rien de gémir comme une victime sur sa misère mais de faire table rase en
toute humilité de ce qui a étouffé sa vie d’égoïsme basée sur ses
prétentions, sa réputation, le qu’en dira-t-on, le jugement, la
condamnation, le catalogage, la discrimination, le mépris, soit tout ce qui
fait l’orgueil, et de se relever plus fort de ses échecs. 
Dans son état de faiblesse, de vulnérabilité, de désespoir, c’est vous qui
devez la sortir de sa solitude, la relever, lui montrer qu’elle n’est pas
seule, qu’il y a de l’espoir et qu’il y a de la joie d’exister. Que la
dignité, l’espoir, le droit à la vie et à l’intégrer dans la fraternité
humaine est un combat de chacun pour qu’elle retrouve l’équilibre, par
l’amour, la patience, le partage, la charité, l’intelligence du coeur, tout
doit y contribuer. Faire comprendre à la personne esseulée par la perte de
son maître, son orgueil, qu’elle n’est pas seule mais que vous êtes là, que
vous êtes solidaire, pour qu’elle se relève dans les valeurs humaines, né de
l’humilité et de la charité et de partage d’expression de vie.
L’être qui vivrait seul sur la Terre, sans rien à partager, n’a pas de
raison d’exister s’il n’a pas d’espoir d’avoir une rencontre, un salut.
C’est pourquoi Jésus nous a fait comprendre que nous devrions vivre en
partage pour connaître l’espoir, la vie et l’union mais non pas s’enfermer
dans sa tour d’ivoire pour combler son orgueil. Notre Seigneur a répandu «
son Esprit » sur la Terre en partage sur nous pour que nous trouvions par la
parole des prophètes, nos expériences et notre observation le chemin vers le
partage, la charité et la solidarité pour obtenir la rémission de nos
erreurs. Et cette parole éprouvée depuis l’éternité est cette charité  que
Jésus a rappelée à nouveau avec ses apôtres et qu’Il a rappelée en versant
son sang et donnant son corps en commémoration de l’Esprit Saint qui sera
versé sur nous et de la sagesse qui est la « charité ».

La guerre est « l’exemple » d’un suicide car elle est prête à tuer ses
enfants puisqu’elle ne comprend pas ce qui l’amène à l’impuissance, à la
détresse et à la solitude mais elle refuse de changer son « mode de vie »
car elle refuse d’admettre son erreur ou son échec à cause de l’orgueil et
elle pousse sur le bouton de la stupidité ou de la folie. Elle perd toute
crédibilité d’elle-même et des autres et elle devient de plus en plus fausse
et hypocrite pour s’en sortir et cherche ou crée un bouc émissaire pour
justifier son malheur pour justifier sa douleur ou sa position de victime.
Elle ne trouve plus d’issues ou de raisons de vivre et elle est donc prête à
tout détruire, elle-même, ses enfants et ses amis y compris car elle ne
compte que sur elle-même et ne veut pas partager puisqu’elle est trop
orgueilleuse pour changer de statut, c’est-à-dire devenir plus humble et
dire j’arrête d’être stupide, je reconnais mon erreur et je me relève dans
la bonne voie de l’humilité. Le « seul maître » qu’elle a connu c’est
l’orgueil ou l’argent, là elle a mis toute sa vanité ou ambition et si elle
le perd, elle a donc perdu sa raison de vivre. Elle se prend pour une
victime, une fatalité mais elle refuge toujours de changer, de se relever de
sa misère morale et persiste dans son mensonge et s’enfonce ainsi plusieurs
fois dans sa folie du conflit pour détruire et perd toute morale pour
pouvoir se sentir bien et si elle ne réussi pas alors que tout crève, elle,
ses enfants et ses amis. Alors chefs des nations si vous comprenez
l’importance et le salut de mon message, quand vous verrez le mal troubler
la paix faites-lui comprendre que son modèle de société basé sur l’orgueil
de soi ou le pouvoir ou la vanité ou la possession ou l’argent est basé sur
le signe de la bête orgueilleuse, l’erreur et que le vrai modèle de société
est le partage des bienfaits et des sentiments entre tous pour qu’il n’y aie
plus de frustrations, de jaloux, des hypocrites, des fornicateurs et des
voleurs. Vous les scientifiques, les philosophes et les psychologues cela ne
vous sidère pas de n’avoir pas compris, découvert et démontré le non-sens de
notre modèle de société basé sur le pouvoir de l’orgueil ! Et pourtant des
grosses têtes, il y en a et ils vous remplissent des tableaux noirs pour
démontrer leurs connaissances. Quand c’est que vous comprendrez l’humilité
et prendrez-vous le temps de la réflexion que de courir et réfléchir avant
de vous lancer dans des sciences imparfaites puisque votre base est faussée
par manque de charité, de patience et de concertation en toute humilité. Si
votre base aurait été parfaite nous serions déjà plus loin dans la
connaissance et les sciences. Quel gaspillage et en plus votre science à
créer la disharmonie, même si Zeitgeist a enfin trouver la solution pour
dans l’équilibre et de comprendre qu’il faut supprimer l’argent pour arrêter
ce qui crée les voleurs et les fornicateurs et les criminels  dont voici
l’url dont je vous invite à prendre comme modèle semblable de société :
Français :
http://coachspirituel.over-blog.com/pages/Zeitgeist_La_verite_cachee-4224893
.html
Français et anglais : http://vimeo.com/20375682
Français et anglais :
http://mouvement-zeitgeist.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=8
6&Itemid=128
Anglais : http://www.zeitgeistmovie.com/
Multilingue : http://www.thezeitgeistmovement.com/

C’est quoi cette prétention scientifique qui flattent les sciences alors
qu’ils sont la cause des centrales nucléaires qui polluent notre eau et
notre air par leur science sans sagesse qui suivent des spéculateurs
toujours pressés de faire du profit à cour terme sur l’ignorance d’autrui et
dont leur criminalité est directement proportionnelle à leur
irresponsabilité. Qu’ils se taisent et qu’ils partagent dans l’humilité au
lieu de se donner des médailles de leurs connaissances. Est-ce la nature qui
doit s’adapter à nous ou nous à nous adapter à elle ? Est-ce l’air et l’eau
à s’adapter à nous ou nous à nous adapter à elles si nous voulons vivre dans
un air non malsain et une eau non polluée ? Vous rendez la Terre malade par
votre manque de respect et polluez la vie. Celui qui précipite ses pas dans
la science tombe dans l’erreur (Proverbes 19:2). L’oreille charitable
cherche la science et l’acquiert (Proverbes 18:15) plus sûrement pour
l’éternité.

Le « racisme » religieux, ethnique et social n’entraîne que « la haine » et
les guerres religieuses, ethniques et sociales. Ils sont donc le fruit sec
de la haine. Ces aveugles qui font des signes de bénédiction dans leurs
églises, leurs mosquées ou synagogues mais qui ont la haine en eux et
l’inculquent à leurs enfants et en font des fruits de la haine. Le Royaume
n’est pas pour eux car le Père est miséricorde et Il est au-dessus de la
haine et de la colère mais vous, vous êtes en dessous de la haine et de la
colère. C’est comme les musulmans qui savent que le Coran est trafiqué mais
ils savent pourtant que le Père est miséricorde. Ils devraient normalement
comprendre que ce qui prêche la violence et les coups dans le Coran sont
contradictions avec la tolérance, le pardon et la miséricorde. Quand
regarderez-vous au-dessus de la haine et de la colère ? Tout est évolution :
de barbare nous devrions devenir plus humains. Et en Arabie Saoudite, c’est
quoi ce gouvernement qui empêche les femmes d’avoir leur permis  pour
conduire une auto ? Etes-vous raciste pour les dénigrer, les discréditer,
les déconsidérer et les placer comme des êtres inférieurs ? Ne savez-vous
pas que la femme est l’égal de l’homme devant le Père et qu’elle a raison
d’exiger son émancipation ?  Quand comprendrez-vous le sens des vraies
valeurs « humaines » qui sont la base de la charité qui s’édifie sur la
fondation solide de l’humilité de chacun pour vivre dans la paix, la justice
et l’unité. Quand vivrez-vous dans la miséricorde à l’exemple de notre
Seigneur ? Voyez votre misère et votre petitesse humaine, vous qui aboyez
comme des aveugles. Vous êtes loin d’être un exemple ou une gloire. Regardez
les serbes et les musulmans de l’ex-Yougoslavie qui ont créé des étendards
de leur haine et qui en ont fait des héros ! Quand apprendrez-vous à vous
entendre et à pardonner à l’ignorance et à la stupidité ?

Comme dirait Einstein : « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le
mal, mais par ceux qui regardent et laissent faire ». Ne rien faire devant
le mal, alors que vous le voyez, c’est pire que celui qui fait le mal, c’est
être responsable du déséquilibre de notre monde. Le tout est de savoir
jusqu’où vous pousserez sur le bouton de la stupidité, jusqu’où vous
supporter d’obéir à la stupidité et jusqu’où vous l’enfoncerez avant de vous
« délivrez-vous » de la stupidité qui est « le mal » qui détruit. Il ne sert
à rien de chercher une tête de turc ou une victime expiatoire car chacun est
responsable du résultat de la déconfiture d’un pays, d’un continent ou du
monde. L’équilibre se maintient chaque jour car chaque jour il faut «
veiller », si vous ne le faites pas les fornicateurs s’installent à vos
dépens. Ne faites pas comme la chanson de Georges Brassens qui dit : «
Mourir, oui, mais de mort lente » car ce n’est pas une vérité, c’est de la
sagesse ivre (1Corinthiens 3:19): 
http://www.dailymotion.com/playlist/xtgtc_elodie_766_georges-brassens#videoI
d=xn5d5

Ne mettez pas votre Salut dans la sagesse folle des aveugles qui vous
conditionnent car votre salut se trouve en vous-même (1Corinthiens 3:21) :
en votre propre cœur et en votre propre esprit par la réflexion et
l’observation. Vous êtes responsable de votre Salut et votre propre
conducteur. Pensez en vous-mêmes pour savoir qui dit la vérité et où est la
vérité. Est-ce moi qui suit un insensé à essayer de vous faire comprendre ce
qu’est la charité et l’humilité ou ceux qui méprisent et font souffrir le
monde ? L’équilibre se maintient chaque jour, car chaque jour il faut
veiller. Veillez à défendre « constamment » (B.Gita 13:8 à 12) ce qui se
rapporte aux valeurs humaines et aux bienfaits de la Terre que Georges
Brassens n’avait pas reconnues comme une sagesse primordiale ou une raison
de vivre pour demeurer dans l’unité et la paix. Tous d’ailleurs vivent dans
l’erreur et ainsi notre barque s’enfonce pendant que l’on flâne comme des
muses qui ne veillent pas. Nous sommes comme des enfants, si fragile, on
peut de bonne foi et si vite ils se trompent de chemin. Vous connaissez ces
versets de Luc, qui disent : « Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos
cœurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les
soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l’improviste (Luc
21:34) car il viendra comme un filet ou un piège sur tous ceux qui habitent
sur la surface de la Terre (Luc 21:35). Et il y aura des signes évident pour
ceux qui voient et réfléchissent (Coran 45:13) tels les cataclysmes, les
séismes, les tsunamis, les inondations, les tornades, les cyclones de plus
en plus puissants. Alors veillez afin que vous ayez « la force » d’échapper
à toutes ces choses qui arriveront par votre manque de veille et de paraître
debout devant le Fils de l’homme (Luc 21:36). Heureux ces serviteurs que le
maître, à son arrivée, trouvera veillant !!! Je vous le dis en vérité, il se
ceindra (Luc 12:37) !!! Où sont vos lampes allumées (Luc 12 :35), avez-vous
veillé sur ses biens qu’Il vous a confié au début pour garder ce monde en
harmonie grâce à ses préceptes sur les valeurs de la sagesse  (Luc 12:37) ?
A ne rien faire, voilà ce que devient un pays, un continent, notre air,
notre eau et notre Terre. Ils finissent dans la misère, l’indignité puis
surgissent les conflits entre peuples, nations et continents. Chacun jetant
la faute sur l’autre, chacun cherchant un bouc émissaire, une tête
expiatoire pour se justifier de sa misère ou serrer les rangs contre un
ennemi commun ainsi ils peuvent canaliser leur haine telle sur les
présidents Moubarak d’ Egypte, Ben Ali de Tunisie, Saleh du Yémen, … . Qui
est en faute ? ceux qui ont laissé faire ou ceux qui ont profités pendant
qu’ils buvaient, qu’ils mangeaient, pris par les soucis de la vie et
demeurant ainsi en léthargie ? Les deux évidemment sont responsables puisque
les uns profitaient des aveugles qui ne veillaient pas sur ceux qui
spéculaient sur leur ignorance. Vous qui jugez et chercher un coupable,
voilà le bilan: la médiocrité. Vous qui prônez la condamnation des
génocides, des crimes de l’humanité mais vous ne voyez pas vos propres
crimes, qui sont grosses comme des poutres à côté des délinquants que vous
poursuivez et mettez en prison avec une bonne conscience alors que c’est par
manque de conscience ou de pauvreté de conscience. C’est comme vous, qu’ils
commettent ces délits et forniquent car ils vivent selon votre exemple de
société. Vous vous prenez pour des exemples de moralité mais vous n’arrêtez
pas de forniquez sous de belles apparences. Pourquoi ne faudrait-il pas vous
faire un procès et vous condamner puisque vous n’écoutez pas votre peuple
quand ils manifestent leur opposition devant la spoliation de leur intégrité
et de leurs droits qu’ils subissent, les radiations nucléaires, la pollution
des mers et des eaux ? Qui êtes-vous pour imposer vos lois que vous ne
respectez pas vous-mêmes ? Ne mettez-vous pas la planète en danger mortel en
laissant faire ces multinationales leur loi du marché en privatisant aux
dépens des petits et en polluant l’air et l’eau et les corps du vivant ?
N’êtes-vous pas des chefs responsables au service de votre peuple qui
doivent protéger et servir votre peuple ? N’y a-t-il pas assistance aux
peuples en danger ? Arrêtez de juger et de condamner, pardonnez, soyez
miséricordieux et veillez chaque jour pour ne plus être piégé par les
cupides et demeurer dans la stupidité. Partager, demeurer humain,
intéressez-vous chaque jour à vos frères et soeurs, ne les excluez pas comme
des malpropres en les chassant ou les mettant en prison, ne vivez pas dans
l’indifférence et veillez pour que l’équilibre demeure et que vive l’unité.
Que chacun prenne ses responsabilités, partagez vos connaissances sans
spéculer sur l’ignorance, que la science et la technologie vous gratifient
et ne vous exclue pas de la société à cause des spéculateurs. La science est
faite pour le bien être de tous et non pour une minorité qui spécule sur
l’ignorance des endormis qui ne veillent pas. Comme la citation de Benjamin
Franklin (le pince sans rire) qui a dit parlant des endormis qui ne veillent
pas: « Un peuple qui vend sa liberté (ou ses droits)  en échange d’une
sécurité (un confort tout à fait apparent) ne mérite ni ses droits et ni sa
sécurité mais il perdra les deux ». Alors citoyens du monde quel est le
gouvernement qui n’est pas en déficit ? Quel est le gouvernement qui ne fait
pas appel au crédit ? Regardez le FMI qui prête contre des plans d’austérité
oppressant à la Grèce, la Finlande, l’Islande, l’Irlande, le Portugal,
l’Espagne, … pour privatiser. On en revient comme avant 1914 et avant 1936.
Les réserves de ceux qui ont cotisés pour leurs pensions sont vides et les
gouvernements reculent l’âge des pensions pour tenir le coup. Tout a été «
lapidé », quand comprendrez-vous ? Tous vivent du crédit, tous sont
désœuvrés. Tous vivent dans l’apparence de la richesse mais en réalité ils
sont tous pauvres.

Puis il y a les enfants qui sont le résultat ou la victimes ou le fruit de
la perversité sexuelle et de la décadence alimentaire de leurs ancêtres qui
influent sur leur génétique jusqu’à la 3e et la 4e génération de ceux qui
gémissent (Exode 20:5) au lieu d’aller au-delà de leur handicap, de se
dépasser et d’être un exemple. Voici un url montrant un exemple de volonté
de se dépasser : http://www.youtube.com/watch?v=BOkCD3vfbn0

Pourquoi condamnez-vous les homosexuels qui le sont par naissance ? Est-ce
leur faute si leurs envies sont influencées par l’hérédité de leurs gènes ?
Combien d’hommes ont des actes contre-nature avec leur femme ? Et ceux de
ces doctrines qui condamnent les homosexuels combien accomplissent des actes
innommables en cachette ? Vous avez à être tolérant et miséricordieux avec
vos frères et sœurs, fruit du péché de leurs aïeux. Même plus, reconnaissez
leur courage, ceux qui envers et contre tous se battent pour être reconnu à
part entière dans leur dignité humaine. Soyez miséricordieux comme le Père
est miséricordieux. Il y a aussi ceux qui sont victimes du manque de
prudence. Si la poule laisse allez un de ses poussins ne prend-elle pas un
risque qu’un prédateur passant par là l’attrape et en fasse son affaire. Et
ne dit-on pas que l’homme est le pire des prédateurs ? Alors si vous confiez
votre enfant ou lâchez votre enfant sans être prudent comme le serpent comme
dit la bible, vous devez assumer votre choix. Si vous laissez l’enfant à
lui-même, il y  a toujours un risque, une prise de décision,  un choix mais
chacun sait que les prédateurs attendent toujours l’occasion de la
défaillance. La proie crée le prédateur dans ce monde de convoitise et de
perversité créée par l’homme. Ensuite il y a aussi l’enfant qui n’a pas
d’exemple, laissez à lui-même, il suit des voies qui défient la sagesse des
valeurs humaines car personne ne lui a montré le chemin. Marc Dutroux en
Belgique et Michel Fourniret en France qui sont des exemples de médiocrité
sont des êtres sans morales qui ont suivi un parcours où aucune borne de
sagesse n’était accrochée dans leur esprit. Mais notre vie se construit
suivant ce que l’on voit et apprend et si ce que l’on voit et apprend est
médiocrité on suit cette grande voie facile (Matthieu 7:13). L’enfant livré
à lui-même ne commettra-t-il pas le mal ? Le chat ne joue-t-il pas avec la
souris en toute cruauté ? Croyez-vous que la vie sur cette Terre est une vie
de sainteté  et de générosité ? Etes-vous innocent pour croire cela ?
Pourquoi dit-on quand tout homme sommeille un meurtrier, un manipulateur ?
Pourquoi le Seigneur nous impose une sagesse de charité pour rentrer dans
son royaume ? C’est une voie difficile et étroite et il y en a peu qui la
surmonteront envers et contre tout (Matthieu 7:14) car combien résisteront à
se venger, à surmonter sa haine ou ne penseront qu’à eux ? Car il est dit
que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira
(Matthieu 24:12). Alors si vous comprenez l’importance de cette sagesse de
charité que vous n’avez pas appliquées mais dont j’espère que vous suivrez
alors vous regarderez au-dessus de la haine et de la colère, vous
pardonnerez aux aveugles et vous connaîtrez le chemin du salut sinon vous
n’êtes pas meilleurs. Ne croyez pas que le chemin de  la vertu est un chemin
facile mais une lutte sur soi-même. Vous chuterez sûrement mais
relevez-vous, rien n’est gagné, c’est un combat de tous les jours. C’est le
combat pour que règne l’humanité, la paix, la justice et la vie éternelle.
Ayez une force de cœur et un cœur vaillant (B.Gita 16 :1à 3) pour vaincre
votre adversaire (Tao 28), l’orgueil en vous et en autrui. Rappelez-vous que
personne n’a été trouvé juste, alors cessez de condamner et de juger autrui
mais combattez-vous pour que vos paroles et vos actes ne nuisent pas. Comme
Jésus a dit : « Que celui qui n’a jamais commis de faute jette la pierre sur
l’adultère ? » Et personne ne sait reconnu infaillible. Que celui qui se
juge infaillible, parfait et ne commettant jamais d’erreur se montre car
alors il est notre Seigneur, notre Guide, Celui qui nous enverra son
Saint-Esprit ! Qui est l’aveugle qui peut se prétendre être le « guide
suprême », qui dit qu’il a le signe de Dieu afin que nous recevions aussi le
Saint-Esprit, le signe de Dieu ? Connaît-il le chemin de la Vérité pour
recevoir le Saint-Esprit et le chemin de ceux qui verront le Royaume ? Qu’il
se repente, qu’il vende tous ses biens et les donnent aux pauvres (Luc
18:22) car tout appartient à tous puisque chacun est une part de Dieu
(1Corinthiens 3 :21-22) en âme et en esprit et que rien nous appartient
personnellement et qu’il apprenne l’humilité s’il veut franchir les portes
du Royaume.

Souffririez-vous d’autisme pour vivre ainsi dans votre bulle d’égoïsme en
beurrant votre tartine sur la misère d’autrui, comme nous l’a fait
comprendre l’abbé Pierre, et que votre intelligence du cœur s’amenuise par
votre manque d’ouverture, d’amour, de bonté, de générosité, vivant dans
votre mesquin petit monde intérieur de possession ? Ne comprenez-vous pas
que votre égoïsme amène à la dégradation de votre vie et de tout ce qui vit
? On est ici pour apprendre à ne pas détruire la vie et les sentiments, à
aimer la vie avec la vraie sagesse éprouvée de la charité et à fuir la vie
sans sagesse qui n’ait pas celle de notre Seigneur mais des hommes qui
transforment leurs vérités en des lois qui emprisonnent les hommes. Aimez la
vie selon la charité, c’est aussi aimer son prochain. Au lieu de le dénigrer
et le critiquer comme des racistes qui se croient meilleurs, apprendrez que
la vie, c’est la joie (B.Gita 10:4) de partager et que la violence (B.Gita
10:4 – 16:1à 3)) est donc absurde. Etre au-dessus de la haine et de la
colère, tout faire pour éviter que naisse chez autrui la colère, la haine ou
la dispute : faites cela et vous améliorerez votre statut de vie dans votre
famille, votre clan, votre tribut, votre peuple, votre nation et sur toute
la Terre.

Ce n’est pas le Seigneur, qui a inventé le vouvoiement mais l’homme afin de
garder la distance en se faisant un mur ou en se créant un rempart de
protection. Le Seigneur quand Il s’adressait à ses prophètes, Il tutoyait
mais Il n’était pas grossier ou proférait des insultes. Nous, par contre,
pour ne pas offenser la personne qui le demande, on vouvoie pour ne pas
provoquer mais le vouvoiement est une cause d’isolation et un manque de
fraternité. Si cela est demandé, c’est parce que certaines personnes sont
grossières et s’exprime avec l’injure à la bouche et ainsi pour garder la
distance, on demande le vouvoiement. Alors pour ne pas provoquer cette bulle
d’isolation restez respectueux. Si tu n’es pas « injurieux », « menaçant »
(Esaïe 58:9), si tu partage, si tu soutiens le cœur qui souffre alors ton
esprit sera éclairé (Esaïe 58:10), tu en aura du plaisir, l’Esprit te
guidera, nourrira ton cœur et tu marchera sur la voie de l’intégrité,
toujours tu grandira en ton cœur (Esaïe 58:11), le Seigneur sera avec toi,
tu te réédifiera par ta sagesse (Esaïe 58:12) qu’est la charité, car c’elle
qui fait le bien, au lieu de suivre ton esprit égoïste, disputeur, colérique
ou haineux, tu sanctifiera le Seigneur chaque jour de ta vie comme une vertu
ou un délice (Esaïe 58:13), alors le Seigneur, qui est en toi, prendra
plaisir en toi et te fera connaître le Royaume comme Il l’a déclaré (Esaïe
58:14). Ici sur Terre, celui qui a beaucoup d’amis les a pour son malheur,
mais si le Seigneur « vit » en toi, Il te sera plus attaché qu’un frère
(Proverbes 18:24).

D’abord c’était le vaccin H1N1 et maintenant c’est le E.Coli qui polluent
les hommes et qui a tués plusieurs dizaines de personnes. J’espère que les
multinationales pharmaceutiques ne vont pas nous imposer leurs produits
appauvris et « stériles » en remplacement de nos bons légumes sous prétexte
de gaspillage ? Nous savons qu’Einstein a dit que si les abeilles
disparaissent, il ne restera que 4 ans pour l’humanité. Si Dieu, nous a
donné des légumes et des pommes de terre non stériles ce n’est pour les
remplacer par des produits chimiques stériles pour ceux qui ne cherchent
qu’à se créer un marché et un monopole sur le compte de l’humanité comme le
vaccin H1N1. Comment peut-on faire confiance sur cette Terre alors que Dieu
nous a prévenu d’être prudent comme le serpent avec tous ces prédateurs qui
ne pensent qu’à s’enrichir sur la stupidité humaine. Qui a placé cette
saleté dans cette poubelle dans le but d’empoisonner l’humanité ? Qui veut
prendre le pouvoir ? Vous connaissez les Borgias de la papauté et d’autres
personnes qui empoisonnaient leur monde pour prendre le pouvoir ? Avec les
technologies qui existent aujourd’hui vous devez être encore plus prudent
qu’hier.
Pourquoi les entreprises fournissent des produits agricoles dans des pays
qui possèdent déjà ces produits en suffisance ? Qu’ils les écoulent là où il
n’y en pas. Cela permettrait de remonter la traçabilité des produits, une
meilleure transparence et éviterait de tel gaspillage de concombres,
tomates, et autres par millions de tonnes. Avec ces mélanges de légumes de
plusieurs pays dans un pays qui en possèdent déjà cela n’a pas de sens. Les
signes de la stupidité sont évidents pour celui qui voit et d’avertir le
monde du scandale. C’est comme les plantes médicinales par laquelle on a
créé une loi début mai 2011 pour arrêter de mettre sur le marché des plantes
médicinales. Pourquoi cherche-t-on à dénigrer des plantes médicinales qui
existent depuis des centaines d’années ? Si vous supprimer la société
d’argent, il n’y aura plus de spéculateurs pour nous imposer des produits
équivalents appauvris et se créer un nouveau marché contrôlé par une ou des
multinationale ? C’est exactement comme les bouteilles de plastique dont on
accuse qu’elle s’attaque à la reproduction humaine en les rendant stériles ?
Toujours ces multinationales, de plus en plus puissantes grâce à la
stupidité humaine. Ces oligarchies qui imposent leur volonté et qui sont
occupé de monopoliser le monde et les gouvernements, ces esclaves du saint
argent qui mettent les gouvernements à leur pied et qui en font des
marionnettes. Arrêtez ce saint pognon et vous retrouverez votre dignité et
vous mettrez les multinationales à vos pieds.

Ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaînes. (Rosa Luxemburg)
Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; ce n’est pas de
subir la loi du mensonge triomphant qui passe. (Jaurès)

Oubliez vos différences et acceptez-vous, soyez philosophe et tolérant,
l’argent peut disparaître mais ce qui demeure éternel c’est l’amour, ne
restez pas indifférent :
http://www.dailymotion.com/video/x76oxv_l-argent-est-fictif-l-amour-est-ree_
webcam

Et ceux de l’otan, qui bombarde la ville de Tripoli en Libye comme des
aveugles sans regarder où vont les obus et tuez des civils et des enfants,
vous croyez-vous meilleurs que Kadhafi, vous n’êtes pas meilleurs avec votre
morale à la petite semaine. Et certains envisages même d’empirer les
bombardements. Mais quand comprendrez-vos, assassins puisque vous connaissez
les risques. Arrêtez de prendre les gens pour des quotas de seconde zone. Où
sont les Hommes ? Où sont les Chevaliers ? Arrêtez de bombarder et de vous
justifier faussement par des excuses car le mal est fait. Les preuves sont
là : vous « assassinez » Jésus qui a dit - « ce que vous faites à ces
enfants, c’est à moi que vous le faites (Matthieu 25:40 ») - car au lieu de
les aider selon la charité vous les tuez, et vous vous en lavez les mains
sur le sang innocent comme Ponce Pilate. Pour qui prenez –vous les libyens
pour les traiter de la sorte ? Ne sont-il pas vos égaux devant Dieu et
l’humanité ? Vous devriez être jugé pour racisme et assassins, pour dénigrer
leur droit à vie, leur droit au respect et les traiter de la sorte ? Ces
enfants morts, qui sont vos enfants comme toute l’humanité, doivent-ils
payer pour la stupidité humaine des adultes qui ne peuvent reconnaître leurs
tors sur ces bombardements aveugles et prendre leurs responsabilités ? Vous
êtes tellement arrogant dans votre ignorance et avez une telle suffisance
que vous ne pouvez reconnaître vos tors et arrêter et, jusqu’à preuve du
contraire vous me donnez raison. Prouvez-moi le contraire et Dieu vous le
rendra par votre acte de charité. Vous n’êtes qu’une dérision, une
lamentable représentation de notre humanité.

Le Taliban afghan se bat pour sa liberté contre l’occupant. Mais vous
l’otan, pourquoi vous les combattez-vous ? Vous ont-ils opprimés ou traités
injustement ? Croyez-vous que notre Seigneur est avec vous ou avec eux ? Le
Seigneur est toujours au côté des justes. Ne croyez-vous pas que c’est eux
qui vivent une dictature ?

Je voudrais dire à ceux qui nous parlent de protection, tel le président
français, c’est que nous avons d’abord besoin de respect. Quand un peuple
par référendum vous demande de gardez son autonomie et qu’elle ne veut pas
rentrer dans l’Europe, c’est de respecter son choix.  Le choix d’avoir fait
rentrer la France dans l’Europe c’est votre « choix » et non celle des
français. Le citoyen n’a pas besoin de paternalisme mais d’être écouté quand
il a exprimé librement son choix en conformité des droits de l’homme. Vous
avez violé un droit élémentaire du droit à s’exprimer et de respecter ce
libre choix. Croyez-vous que le citoyen est irresponsable et incapable
d’exprimer son choix en toute indépendance ? Ce référendum n’est nullement
caduque, c’est vous qui l’avez rendu caduque unilatéralement et vous n’avez
pas respecté son choix. N’êtes-vous pas au service de votre peuple ou est-ce
l’inverse ? C’est à vous de représenter la volonté de votre peuple et non la
vôtre. Il ne faudrait pas confondre. Voyez l’url :
http://www.dailymotion.com/video/xdcu4a_nigel-farage-face-a-nicolas-sarkozy_
news
Un chef ne doit-il pas suivre la voie de son peuple : même mention pour les
Pays-Bas et l’Irlande que le député européen britannique, Nigel Farage, a
nommé bien justement. Arrêtez d’enfoncer votre peuple dans le mépris !
Vous qui n’écoutez pas la voix de votre peuple, vous vous préparez un
monceau de colère par votre cœur endurci (Romains 2:5). La majorité est
silencieuse mais si elle se réveille où irez-vous vous cachez ? Regardez
l’Afrique du Nord et d’autres, cela faisait 30 ans qu’ils encaissaient en
silence aujourd’hui, ils crient justice.  Regardez, la Grèce, l’Islande,
l’Irlande, le Portugal et bientôt l’Espagne que gagnerez-vous avec vos plans
d’austérité : la colère. Pourquoi n’écoutez-vous pas votre peuple ?
Croyez-vous que vous agissez en toute justice et que vous arriverez à vos
fins ? Vous ne comprenez pas que ces plans d’austérité sont stupides ? Tous
ces pays qui lâchent les biens sociaux des contribuables pour les privatiser
sont un non-sens. Vous vous appauvrissez en abandonnant ces biens auprès de
multinationales qui n’attendent que çà pour spéculer et laisser libre cour
au marché qui fait réduire le pouvoir d’achat des petits et en même temps
vous vous serez la ceinture à vous étouffer avec un peuple qui s’énerve.
C’est cela qui accentue le déséquilibre. Tous vous êtes endettez, tous vous
augmentez votre endettement et votre déficit. Jusqu’à quand allez-vous
comprendre et prendre le temps de la réflexion ? Vous avez des exemples avec
les premiers pays qui lâchent mais vous ne comprenez toujours pas. Mais
votre tour viendra si vous ne réagissez pas et demeurez dans l’erreur de
votre conditionnement millénaire et dépassé. Devez-vous défendre les
multinationales qui attendent que vous lâchez le morceau ou défendre ceux
qui vous ont élus ? Quand comprendrez-vous ? Si vous continuez à lâcher les
biens sociaux, les Etats tomberont en déconfiture l’une après l’autre et
vous allez disparaître et créer des oligarchies de multinationales et les
conflits. Vous vous faites manœuvrer et c’est votre peuple et vous-mêmes qui
en faites les frais et vous ne serez plus rien. Ne voyez-vous pas que votre
système poussent les gens à la stupidité de la colère mais qui ne résout pas
le problème ? Ne sentez-vous pas la menace ? Pourquoi vous a t’on élus ?
Depuis 30 ans déjà le modèle de société aurait dû changer, voyez l’url
ci-dessous :
http://dotsub.com/view/39ae1f18-c482-4adb-bef1-83f818106e97
Vous voyez selon cette vidéo qu’en 1800, 98% des travaux en Amérique était
fait par la main de l’homme. Puis à partir de 1890, le pourcentage de la
main d’œuvre commence à baisser au profit de l’automatisation mais en même
temps c’est la naissance proportionnelle d’un endettement. A partir de 1900
la production automatisée industrielle croit de plus en plus avec une chute
du pouvoir d’achat et une augmentation constante de l’endettement. En 1980,
l’Amérique arrive au sommet de sa production avec 89.000 calories par
personnes et par jour contre 2.000 calories par personnes et par jour en
1800. Donc on voit très bien que l’on a plus tellement besoin de la main
d’œuvre humaine et que c’est à ce moment que la société aurait dû changer de
modèle de société mais il est évident que les puissances monétaires n’ont
pas voulu le changement de système et se sont accrochés à leurs pouvoirs.
Or, on voit bien que l’automatisation permettait de produire les besoins à
la population uniquement en pressant sur les boutons de productions pour
créer les produits finis.  Donc, pour que le travailleur continue à gagner
sa vie, on a développé le statut des travailleurs intellectuels ou
tertiaire, puis ensuite l’emploi sur les ordinateurs et les petits finances
tous à 100% leurs maisons. L’endettement des USA est passe de 0,2 billions
en 1875, puis à 6 billions en 2000, puis à 14 billions en 2010. Donc vous
voyez qu’aujourd’hui nous vivons à la majorité au-dessus de nos moyens
depuis un bon moment et que notre situation n’est plus que du vent avec une
banque centrale qui vent du crédit à vide depuis un bon moment. Si
l’automatisation produit 99% et la main d’œuvre 1% comment les ménages
tiennent le coup si ce n’est que des emprunts que reçoivent les entreprises,
les sous-banques et les gouvernements ? Et le reste des travailleurs se
trouvent au chômage. C’est l’automatisme donc qui a rendu le système de
l’argent caduque et obsolète mais ceux qui sont au sommet, ont cachés cette
vérité car ils préfèrent exploiter les ignorants ou aveugles et continue à
faire tourner la planche à billets jusqu’à l’obtention de leurs objectifs en
pressurisant et opprimant tous ces endormis qui ne prennent pas le temps de
réfléchir tellement ils courent après leurs objectifs. Et celui qui est
arrivé au sommet a eu le temps de penser et il a exploité « le filon » au
lieu de la révéler mais il sait que tant que les gens courent après leur
argent, ils n’ont pas le temps de penser, donc il les fait travailler, c’est
le roi des « filous » ou des aveugles. Un borgne est un roi parmi le royaume
des aveugles. Repends-toi et il te sera pardonné et fait le bien. La banque
« centrale » ne fait que tourner la planche à billets ou le crédit
électronique qui produit du vent et rachètera tout sans que cela lui coûte 1
centime et quand vous ne saurez plus rembourser vous perdrez vos avoirs au
profit de qui ? Remontez la filière et vous verrez à qui profite cela. Alors
décidez-vous d’enlevez la crotte de pigeon de vos yeux avant la déconfiture
totale et changer immédiatement votre modèle de société en pratiquant le
modèle Zeitgeist immédiatement car il vous démontre que l’argent n’est pas
nécessaire pour vivre ensemble et que ce sont les machines qui doivent être
à votre service et non la main d’œuvre qui est de plus en plus sous-payée
pas rapport à la fluctuation des prix à la hausses provoquées par les
spéculateurs du marché. Et que c’est l’argent qui crée les voleurs, les
filous et les fornicateurs. Arrêtez de marcher sans voir, vous avez la
science et l’automatisation à votre service et le moyen d’instaurer ce
système dans le monde entier selon « la charité » qui est le propre de «
l’édifice qui fait notre humanité ». Vous avez juste à vous adapter, à «
vous remettre en question », à arrêter d’enfoncer le bouton de la stupidité,
à aller vers vos frères, à vous pardonner, à vous relever de l’aveuglement
et amener que l’équilibre s’installe partout et veiller que rien ne vienne
de l’Ouest pour perturber cet équilibre fraternel qui pourrait se mettre en
place partout. Comptez sur la charité et non l’égoïsme et vous serez sauvé
si vous veillez constamment sur celui « qui résiste » au bon sens. Jusqu’à
quand allez-vous rester en léthargie ou endormis et vous faire des cheveux
blancs et vous laisser enfoncer dans du vent, de la fiente et vous relever
dans la fraternité ? Vous voyez que tout s’écroule et vous restez bloquer en
vous disant quoi ? Que vivent les conflits ? Vous ne faites que tourner la
planche à billets ou le vent du crédit électronique.

Nous savons très bien que la société capitaliste est la terre de l’iniquité
et que nous ne sortirons de l’iniquité qu’en sortant du capitalisme.
(Jaurès)

La faiblesse du Père est plus forte que les hommes (1Corinthiens 1:25) car
c’est sa miséricorde infinie. Comme Jésus a dit : « Aimez-vous l’uns les
autres, comme je vous aimés » (Jean 13:34), c’est-à-dire comme son Père,
avec une infinie miséricorde et de toute sa bonté. N’avez-vous pas compris
que le seul choix du Père et du Fils , c’est de vous voir « grandir en
vous-même », d’arrêter d’être des bébés fornicateurs et disputeurs et que
vous compreniez ce qu’est la grandeur d’âme ? Où sont les sages, où sont les
généreux, ceux qui dispense leurs bontés, leurs bienfaits (Tao 8) où sont
les nobles cœurs (1Corinthiens 1:26) ? De quoi avez-vous à vous glorifier
devant Dieu (1Corinthiens 1 :29) et non devant les hommes, Lui, qui connaît
vos âmes ? Quand sanctifierez-vous le Seigneur par votre exemple afin de le
glorifier (1Corinthiens 1:31) ? Cette sagesse que « l’œil » n’a pas reconnue
car il n’a pas veillé, que l’on n’a pas entendue dans les écritures et qui
n’ont pas éveillé le cœur de l’homme mais que le Père a réservée dans son
Royaume à ceux qui auront compris cette sagesse même (1Corinthiens 2:9) par
son messager, le oint conducteur, l’Elie qui sonde les profondeurs du Père
(1Corinthiens 2:10). Pour l’enfant de pauvreté ces paroles saintes ne sont
que pure folie (1Corinthiens 2:14) car il est prisonnier de sa petitesse et
qu’il a besoin qu’on le grandisse en lui-même. Abandonnez-vous pour sauver
autrui. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Ne perdez pas ce qui a
de meilleur en soi : notre humanité. Ne vous inquiétez pas de celui qui peut
prendre la vie de votre corps mais inquiétez-vous plutôt de celui qui peut
prendre ou faire perdre votre âme (Matthieu 10:28), c’est-à-dire votre
esprit égoïste, hypocrite, colérique et injurieux ou votre manque
d’humanité. Vous, les humains, de tous les êtres vous êtes les plus grands
disputeurs (Coran 18:54). 

Ne dit-on pas que les enfants sont plus méchants entre eux que les adultes ?
Eh bien, parallèlement, les adultères ou infidèles de la parole le sont
aussi car ils ne pratiquent pas la charité qui fait l’unité mais
entretiennent les divisions, colères, haines et guerre à l’inverse des
Saints de Dieu. Misérable humanité !

Voilà des hommes de l’amazonie, les Yawalapiti, qui parlent justes, sans
fioritures, ils sont sincères et un exemple d’intégrité et d’observation et
de contemplation de la vie:
http://www.youtube.com/watch?v=FjAP16tUkA0

Les « réfugiés » de Tunisie, ils ont tout un pays à reconstruire, ils ont de
jeunes bras, qu’ils travaillent leur terre natale, c’est là que l’on a
besoin d’eux mais vous pouvez les aider à reconstruire leur pays. Qui a-t-il
de plus chez vous que chez eux ? La Tunisie n’est-elle pas sortie de la
spoliation ? Ils fuient quoi, ils se réfugient de quoi, une dictature ou
autre chose ? Il y a des terres à cultiver chez eux et un nouveau pays qui
devrait être prêt à partager ses richesses de la Terre. Ont-ils de la
dignité ? Sinon pourquoi ils ont fait une révolution si c’est pour demeurer
des esclaves du troupeau qui « fuient leurs responsabilités » ? Avec ce
nouveau système de société, ils ne seront plus dans la pauvreté. Attiré par
le saint d’argent ils ne réfléchissent même plus.

Regardez que devient la Terre, l’augmentation des exclus, le déséquilibre du
monde, les droits de l’homme à la dignité ? Ne cherchez-vous pas à
comprendre si vous vous égarez ? Quand viendra l’annonce de la construction
des murs et du temple à Jérusalem en cette année 2011 douterez-vous encore
de qui dit la vérité? Soyez attentif à cette révélation.  Regardez les
troubles en Syrie avec les sunnites et les Alawites, s’ils ne se calment pas
cela va enflammer le Moyen-Orient. Ils vont se chercher des boucs
émissaires.
Réveillez-vous pour rétablir la vérité. Ne soyez pas lâche, montrez que vous
voulez le changement de modèle de société. Chacun est responsable de sa vie,
de son futur, de sa famille alors ne confiez pas votre vie comme des
aveugles. Vous avez autant de droits que ceux qui vous dirigent et s’ils
vous dirigent, c’est pour vous servir et non l’inverse. Arrêtez de faire des
lois comme des prisons mais agissez ensemble pour que chacun retrouve sa
dignité. Croyez-vous qu’en mettant les gens en prison vous guérissez le mal,
non, c’est en apprenant le respect des valeurs humaines et de créer ce monde
nouveau où il n’est plus besoin de voler ou de spéculer pour survivre.
Montrez l’exemple de la charité aux « adultères de la parole » ou aux «
impudiques » qui vous parlent de protection des droits de l’hommes pour
obtenir des faveurs et ne se cachant même plus pour « prostituer les valeurs
humaines » tellement petits et hypocrites qu’ils sont devant leur idolâtrie
de l’argent et « qui ne pratiquent pas » le partage sans arrière pensée.
Montrez l’exemple aux « humains ramollis » qui ont peurs de se sacrifier
pour autrui pour préserver l’harmonie de l’humanité et de la Terre, de faire
face à leurs responsabilités et de s’affranchir de la peur. Montrez
l’exemple en combattant ceux qui avec leur « sagesse ivre » détruisent la
vie et qui ne comprennent pas l’importance primordiale de cette sagesse
éprouvée pour le respect de la vie, de l’air, de l’eau, de la modération
dans l’usage des bienfaits et de la Terre.

Vous avez le monde que vous avez mérité ou laissé créer. Et la loi de
l’harmonie ou de Dieu est implacable pour ceux qui refusent de voir la
vérité en face. Vous êtes aujourd’hui sur une lame de rasoir, alors ne vous
irritez pas comme dit la charité mais relevez vous pour retrouver l’esprit
d’égalité, de respect de la vie et de charité. Si vous ne comprenez, vous
perdrez tous, même le peu d’humanité qui vous reste, parole biblique, si
vous ne changez pas. N’ayez pas de sourire arrogant, plein de malice car ne
pensez pas que ces paroles sont gratuites, elle sont dans « le fonds de mon
âme » sans malice et/ou austère, mais je le redis, si vous ne comprenez pas,
la vie vous fera comprendre dans pas longtemps votre inconscience ou votre
manque de charité. Tout acte ou parole trouve sa réponse et le cycle de la
vie à un temps puis la terre est labourée sans colère et sans haine et quand
vient la fin de la saison, les fruits secs ou pourris demeureront comme
engrais pour la terre et serviront à enrichir la prochaine récolte. 

Je sollicite en toute humilité de participer au Conseil des Nations Unies en
septembre 2011 pour me présenter et m’adresser verbalement au monde. Très
sincèrement, votre serviteur, Géry de Coen
URL:
Bhavad Gita: http://www.bhagavad-gita.org/index-french.html
Tao to King: http://home.pages.at/onkellotus/TTK/_IndexTTK.html
Pour cet url cliquer sur “le nom” en dessous de la langue du pays que vous
avez choisi. Pour le français j’ai choisi l’auteur « Lauer ».
Coran: 
http://www.quranexplorer.com/quran: Allemand, anglais, français, espagnol,
indonésien, malaisien, turc
http://www.lexilogos.com/coran.htm: Allemand, anglais, français, espagnol
Bible: http://www.lexilogos.com/bible_multilingue.htm
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 27 Juin - 09:10 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pi Chun
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Juin - 09:22 (2011)    Sujet du message: UN SEMBLANT D'UNITÉ POUR SERVIR L'EGO; UN CHRIST DE PLUS! Répondre en citant

Bordel, ce que c'est long et chiant ! Plus la force de lire un texte qui ne vibre pas...  Mr. Green
Revenir en haut
Pat Atrac


Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2011
Messages: 1 380
Localisation: Bretagne sud

MessagePosté le: Lun 27 Juin - 09:34 (2011)    Sujet du message: UN SEMBLANT D'UNITÉ POUR SERVIR L'EGO; UN CHRIST DE PLUS! Répondre en citant

  Idem pi Chun  Okay   ........t'as pas la version en BD  Mr. Green   Mr. Green ......j'adore les BD
_________________
" Est ce nous qui dansons, ou la terre qui tremble "
Revenir en haut
Babas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Juin - 10:14 (2011)    Sujet du message: UN SEMBLANT D'UNITÉ POUR SERVIR L'EGO; UN CHRIST DE PLUS! Répondre en citant

ra putain !!

l'égo est de partout !!

Revenir en haut
Pi Chun
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Juin - 10:26 (2011)    Sujet du message: UN SEMBLANT D'UNITÉ POUR SERVIR L'EGO; UN CHRIST DE PLUS! Répondre en citant

Pat Atrac a écrit:
  Idem pi Chun  Okay   ........t'as pas la version en BD  Mr. Green   Mr. Green ......j'adore les BD





Pas lu, mais pas tellement envie...  Laughing
Revenir en haut
le_sisko
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Juin - 10:55 (2011)    Sujet du message: UN SEMBLANT D'UNITÉ POUR SERVIR L'EGO; UN CHRIST DE PLUS! Répondre en citant

Quelqu'un a un résumé de ce fichu texte ?

C'est tellement long que le mec qui va recevoir ça va le tej aux ordures.
Revenir en haut
Babas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Juin - 11:06 (2011)    Sujet du message: UN SEMBLANT D'UNITÉ POUR SERVIR L'EGO; UN CHRIST DE PLUS! Répondre en citant

ecoute jl ...


Revenir en haut
Lucille
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Juin - 11:23 (2011)    Sujet du message: UN SEMBLANT D'UNITÉ POUR SERVIR L'EGO; UN CHRIST DE PLUS! Répondre en citant

J'ai pas lu non plus, c'est trop trop long ! et vu la chute du texte...

Pour l'égo spirituel, c'est un vrai caméléon et un coriace dans le sens où il prend l'habit pour sauver son monde... Rolling Eyes

Mais y a rien à sauver, on sort d'ici... Youhouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu !!!
Revenir en haut
Daviken
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Juin - 12:37 (2011)    Sujet du message: UN SEMBLANT D'UNITÉ POUR SERVIR L'EGO; UN CHRIST DE PLUS! Répondre en citant

A quand les textes condensés? Je me tape au moins 4 à 5 heures de lecture par jour sur différent forums,sites et autres blogs mais la je commence à fatiguer avec toutes ces tartines sans fin! Crying or Very sad Nous avons quand meme des moyens de communications très limités voir chiants dans cette matrice! Vivement l'échange téléphatique et la compréhension instantanée! Very Happy
Revenir en haut
Nounie


Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2011
Messages: 1 363
Localisation: Provence

MessagePosté le: Lun 27 Juin - 12:48 (2011)    Sujet du message: UN SEMBLANT D'UNITÉ POUR SERVIR L'EGO; UN CHRIST DE PLUS! Répondre en citant

l'important n'est pas les textes mais la vibration

perso je lis le minimum

je laisse mon coeur choisir les topics qui m'interressent.

le reste je le laisse à mes freres et soeurs en chemin

qui ont besoin de nourritures intelectuelles

qui nourrissent leur ego

et qui va leur permettre de faire la difference entre les fausse et les vrais info.

avant de passer à l'etape ressentie energetique

il faut passer par le ressenti egotique.
_________________
Que la Lumiere vienne pour que la paix survienne.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:12 (2017)    Sujet du message: UN SEMBLANT D'UNITÉ POUR SERVIR L'EGO; UN CHRIST DE PLUS!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Actualités -> NewPolitique&Social Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com