Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Spiritualité -> Développement Personnel
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sunlightwalkin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 06:59 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

Une Grande Imposture



« Depuis plus de 360 ans, il n’a jamais été vraiment certain qu’un des occupants du Potala, y compris l’actuel Dalaï-lama, ait été un vrai Dalaï-lama, c’est à dire une véritable incarnation de Gendun Droub. »
Western Shugden Society


Ce n’est pas la première fois qu’un livre fait état des anomalies et des dérives du bouddhisme tibétain. Mais le public occidental ignore généralement les accusations formulées par des bouddhistes tibétains eux-mêmes, parmi lesquels figurent des lamas érudits.


La Western Shugden Society, qui compte dans ses rangs d’éminents bouddhistes, a édité « Une Grande Imposture », c’est un réquisitoire contre l’absolutisme du Dalaï-lama, son intolérance religieuse, ses ambitions politiques, ses contradictions... Le texte comprend une étude historique de première importance.


Le Dalaï-lama, chef de file emblématique d’un nouveau spiritualisme scientifico-newageux, est-il un guide religieux fiable ? Des Tibétains répondent négativement. Ils sont convaincus que le quatorzième Dalaï-lama est le représentant d’une subversion religieuse qui, au 17ème siècle, a fait de l’institution des Dalaï-lamas, telle que nous la connaissons actuellement, une dictature. L’assassinat d’un grand lama, du nom de Ngatrul Dragpa, opposé à l’union de la religion et de la politique, scella le complot et la prise du pouvoir politique par le cinquième Dalaï-lama. (Quelques temps avant le dictature du « Grand Cinquième », le Père Antonio d’Andrade fut reçu au Tibet en 1624 et y séjournera plusieurs années, suivi d’autres jésuites portugais, les pères Cabral et Cacella. Les représentants de l’ordre jésuite, la milice politique et religieuse fondée par Ignace de Loyola (1), a-t-elle joué un rôle dans l’altération de l’institution des Dalaï-lamas par Lobsang Gyatso (1617-1682), le « Grand Cinquième » qui mélangeait politique et religion pour satisfaire sa soif de pouvoir ? « Une Grande Imposture » ne traite pas de la présence des jésuites au Tibet au moment où le système fondé pour pérenniser la pureté de l’enseignement de Tsongkhapa est noyauté. Mais cette coïncidence interpellera les personnes qui s’informent sur les sociétés politico-religieuses et leur plan de domination mondiale.)


Les réseaux alternatifs d’information révèlent l’existence d’une offensive générale contre les libertés orchestrée par l’oligarchie de l’empire anglo-américain. Malheureusement, les médias alternatifs diffusent trop de litanies déprimantes concernant la déroute démocratique en Occident. Ces médias font rarement allusion au combat spirituel ou bien, quand ils le subodorent, leurs analyses se référent à l’Apocalypse, ce texte est incompréhensible sans les véritables clés de décryptage. Dans « Une Grande Imposture » la dimension subtile est souvent en filigrane. On découvre le rôle néfaste des entités communiquant par l’intermédiaire de l’oracle de Néchung. Cet oracle a une grande influence sur la politique du Dalaï-lama. Aussi nous apprend-on, Dordjé Shougdèn, le protecteur abhorré par le 14ème Dalaï-lama, est un protecteur d’un bouddhisme pur qui empêche que la religion bouddhiste ne soit utilisée à des fins politiques.


Depuis Dharamsala, l’autocrate tibétain en exil est à la tête d’une structure internationale constituée d’une myriade de centres voués à la pratique du néo-bouddhisme. Ce bouddhisme frelaté est utilisé pour soutenir des opérations de déstabilisation de la Chine conduites par la CIA au nom de l’indépendance du Tibet ou de la persécution du Falun Gong (2). Plusieurs plans de la CIA ont échoué en Asie grâce à la vigilance des Chinois. La Central Intelligence Agency a effectivement recruté le Dalaï-lama. Un religieux Guélougpa, respectueux de ses vœux monastiques, peut-il accepter de travailler pour une organisation criminelle comme la CIA ? Les auteurs du livre, « Une Grande Imposture », écrivent : « Depuis plus de 360 ans, il n’a jamais été vraiment certain qu’un des occupants du Potala, y compris l’actuel Dalaï-lama, ait été un vrai Dalaï-lama, c’est à dire une véritable incarnation de Gendun Droub ».


Le Dalaï-lama accuse Dordjé Shougdèn de nuire à sa politique. Il le combat par tous les moyens. Avant lui, le cinquième Dalaï-lama ordonna à ses meilleurs magiciens de le détruire par le feu en recourant aux pratiques rituelles. Ce fut un échec. L’actuel Dalaï-lama ne parvient pas plus que son prédécesseur à anéantir le coriace et subtil adversaire. Cela attise sa colère contre les fidèles de Dordjé Shougdèn qui sont victimes d’une impitoyable persécution religieuse. Depuis 1996, de nombreux temples de Shougdèn furent fermés, des autels détruits, des maisons de pratiquants brûlées, des centaines de moines expulsés de leurs monastères…


Reportage à revoir :
http://www.france24.com/fr/20080808-inde-tibetain-dalai-lama-bouddhistes-de…




« Une Grande imposture » met en exergue une des plus grandes mystifications de l’époque moderne. Cette incroyable imposture spirituelle a bénéficié du soutien de plusieurs organisations, de la CIA à la fondation Rockefeller (3) en passant par le comité d’attribution du prix Nobel.


Extrait :


Les incitations au meurtre



« En août 1996, un groupe se faisant appeler « La Société secrète des éliminateurs des ennemis extérieurs et intérieurs du Tibet, proféra publiquement des menaces de mort contre les deux jeunes réincarnations de maîtres tibétains hautement réalisés :


« Quiconque va à l’encontre de la politique du gouvernement doit être ciblé, arrêté, et condamné à mort […] Quant aux réincarnations de Trijang [le propre guide spirituel du Dalaï-lama] et de Zong Rinpoché [un autre grand maître spirituel tibétain de la tradition guéloug], si elles ne cessent pas de pratiquer Dolgyal (Dordjé Shougdèn) et continuent de contredire les paroles de Sa Sainteté le Dalaï-lama, non seulement nous ne serons pas en mesure de les respecter, mais leur vie et leurs activités subiront la destruction. C’est notre premier avertissement. »


Suite à cela, ces deux jeunes lamas réincarnés furent obligés de se cacher.


Dans un entretien avec le Dalaï-lama figurant dans le numéro de novembre 1997 du magazine américain « Mother Jones », Robert Thurman demanda au Dalaï-lama :


« La perte de votre nation aux mains de la Chine fut utilisée comme un exemple de la futilité de la non-violence et de la tolérance. Quand une chose mérite-t-elle d’être défendue ? »


Le Dalaï-lama répondit :


« […] si la situation était telle qu’il ne reste qu’un seul lama expérimenté ou qu’un seul pratiquant authentique en vie, et que la mort de cette personne fasse perdre à l’ensemble du Tibet tout espoir de conserver son mode de vie bouddhiste, il est concevable, que dans le but de protéger cette personne, il soit justifié d’éliminer de un à dix ennemis, s’il n’existe aucun autre moyen. »


En février 1998, suite aux paroles « éliminer de un à dix ennemis » prononcées par le Dalaï-lama et croyant, à tort, que les pratiquants de Shougdèn travaillent pour les autorités chinoises, des affiches portant les noms des « 10 ennemis jurés du Dalaï-lama et du Tibet » furent distribuées dans les colonies tibétaines en Inde et au Népal. Ces affiches préparées par la branche recherche et analyse du Ministère de la sécurité du gouvernement tibétain en exil, présentaient la photo et des informations biographiques concernant chacun de ces dix personnes et encourageaient la population tibétaine à tuer ces dix pratiquants innocents de Dordjé Shougdèn. Depuis la première publication, cette liste a été distribuée aux communautés tibétaines partout dans le monde. »


Le livre « Une Grande Imposture » est publié par la Western Shugden Society (WSS)www.westernshugdensociety.org


Pour se procurer le livre :


http://bouddhanar-1.blogspot.com/2010/01/kalachakra-initiation-ou-contre.htm


(1) Eric Phelps est l’auteur d’un ouvrage au vitriol intitulé « Vatican assassins », ouvrage historique extrêmement bien documenté qui montre au lecteur où se situent le vrai pouvoir et le contrôle de cette planète.
http://www.vaticanassassins.org/


(2) Le Falun Gong arme de la CIA contre le « Grand dragon rouge »http://www.voltairenet.org/article157853.html


(3) En 1960, la Fondation Rockefeller implante huit centres d'études tibétaines aux USA et invite 17 lamas tibétains.

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 4 Mai - 06:59 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
delphino
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 07:42 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

ben, si j'ai pu admirer ce type il y a 20 ans, j'avoue que depuis quelques années, je lui trouve une sale tronche
sa rolex est jolie, en revanche
pour lui, le tarif d'un plateau télé, c'est 45000 euros, le prix de la grâce a prit du plomb depuis sa sainteté  Mr. Green Mr. Green Mr. Green
...comme la non-violence 
 
Revenir en haut
sunlightwalkin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 07:44 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

MOI JE DEMANDERAIS 50000 SI PAR MALHEUR ILS VOULAIENT M'INVITER À PARLER DANS LA BOITE À MERDE DES MERDIAS Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire
Revenir en haut
Sandrine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 08:46 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

je sais ce que vous pensez! j'ai lu...

moi, je l'aime bien le dalai lama Crying or Very sad

PAS TAPER
Revenir en haut
sunlightwalkin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 09:18 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

IL A UNE TRÈS BELLE ROLEX..... ET IL DÉTESTE LA FEMME QUI EST UN ANIMAL IMPUR POUR LUI, TU L'AIME? TOUJOURS? Mr. Green
Revenir en haut
Sandrine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 09:42 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

 
*****

en fait, ce que j'aime sunlight, c'est le message de paix qu'il a donné au monde :

"ne pas riposter à la haine et la violence par la haine et la violence..."

c'est ça que j'ai aimé chez lui...

genre gandhi quoi...

après, le reste, je dis pas...il y a sûrement à redire...

mais disons que cela ne suffit pas pour moi, à effacer ce message qu'il a transmis...
Revenir en haut
sunlightwalkin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 09:46 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

OUI COMME SAI BABA A DIT AIMEZ VOUS LES UNS LES AUTRES!!!
 le message des mots est tellement facile pour tromper les hommes ....
Revenir en haut
Sandrine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 09:49 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

mais c'est aussi passé par les actes chez le dalai lama...

il est resté en paix...

enfin, d'après moi...
Revenir en haut
sunlightwalkin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 10:01 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

OUI D'APRÈS TOI, IL EST EN PAIX CAR RICHISSIME ET GAVÉ D'ARGENT PAR ROCKEFELLER IL PRONE LA PAIX C'EST SUR; FAITES CE QUE JE DIS PAS CE QUE JE FAIS!
Revenir en haut
Sandrine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 10:06 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

n'utilise-t-il pas cet argent pour son peuple avant tout? Okay

même si il fait des extras rolex de temps à autres pas bien Mr. Green
Revenir en haut
sunlightwalkin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 10:21 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

POUR SON PEUPLE?   TU CROIS? Mr. Green
Revenir en haut
sunlightwalkin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 10:25 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

Bouddhisme tibétain et "walk-in"

Des personnes prétendent que leur corps est habité par une autre âme. Selon elles, l’esprit peut quitter (walk-out) prématurément le corps physique afin qu’une entité y entre (walk-in).

Un "walk-in" affirme : "Je suis Noah Shoran, plus connu sous le nom de Noah, je suis un homme et j'ai 60 ans, et je suis un authentique "walk-in" de Véga…".
Un autre dit : "Je suis un "walk-in". La première âme de mon corps a fait walk-out. Je sais qui je suis et pour quelle raison j'ai fait walk-in…". (source :http://kosmic.centerblog.net/3383647-OUVERTURE-DU-BLOG-ouverture-de-la-porte-des-Etoiles-pour-un-voyage-infini-vers-le-cosmos-omniverse )
S’agit-il de troubles de la personnalité ou de véritables cas de possession ?

Le spiritualisme moderne a promu hâtivement le lamaïsme au rang d’une science de l’esprit. Des lamas tibétains se font fixer des électrodes sur leur crâne tondu. D’après les électroencéphalogrammes des moines, on prétend que la méditation est excellente pour la santé du corps et de l’esprit. Les déclarations de scientifiques convertis au lamaïsme incitent à pratiquer la méditation en méprisant les risques encourus.

La principale méditation enseignée par les maîtres du Vajrayana, le bouddhisme magique du Tibet, est une visualisation élaborée. Cette pratique méditative vise à la totale identification avec la déité personnelle (Yidam) de l’adepte du Vajrayana. "Le Yidam, écrit John Blofeld (1), est généralement choisi de manière à correspondre aux souhaits ou au tempérament du disciple. Par exemple, le choix tombe parfois sur une déité terrible tel le bleu Yamantaka à tête de taureau et aux bras multiples, qui dans une mer de flammes danse sur des cadavres prostrés. […]
Le Yidam est en même temps considéré comme une entité réelle – le Protecteur, le Bien-aimé, et cependant une création mentale de l’adepte, une personnification des forces abstraites de sagesse et compassion, et donc un synonyme de la vacuité de l’Ultime Source. C’est un tour de prestidigitation psychologique et la meilleure preuve de sa valeur est l’attitude et la conduite de ceux qui le font. Il ne serait pas surprenant de voir des psychiatres blâmer en lui un chemin menant directement à l’insanité ; les Tibétains, qui vénèrent presque tous un Yidam, sont pourtant dans l’ensemble un peuple éminemment sain et dépourvu des tensions et des complexes qui font tant de ravages parmi les peuples du monde moderne."

Blofeld a bien conscience des critiques que soulève la visualisation tantrique lorsqu’il évoque un "chemin menant directement à l’insanité", mais il a recours au mythe de la population de sages du Tibet , "peuple éminemment sain" selon lui, pour justifier de la valeur des pratiques lamaïstes. De nos jours, nous connaissons mieux la société tibétaine et la véritable mentalité qui régnait au Tibet. L’affirmation de Blofeld n’est pas crédible. Le récit de voyage du professeur Tucci, pourtant l’ami dévoué des lamas, ne plaide pas en faveur de l’épanouissement de l’ensemble de la population tibétaine :
http://bouddhanar-7.blogspot.com/2007/10/tucci-au-tibet.html
Des écrits de voyageurs objectifs ne manquent pas pour démentir la déclaration de Blofeld.

La méditation du Yidam, l’identification à une déité tantrique, peut-elle favoriser l’entrée (walk-in) dans le corps du méditant d’une entité qui n’est pas une simple création mentale ? Les lamas considèrent que toutes sortes d’entités nous entourent. Dans le petit monastère de Nechung, l’oracle en transe est possédé par une entité qui délivre des prédictions très prisées par les dignitaires tibétains de Dharamsala .

Un reportage montre la transe de l’oracle de Nechung. (Au début, une petite prophétesse hindoue, Sambhavi, prédit le retour du dalaï-lama au Tibet en 2012.)


 

Le contexte cultuel des tibétains, les méditations et les visualisations tantriques sont propices aux phénomènes de "walk-in" ou de possession. Mais ce ne sont certainement pas des esprits évolués qui prennent possession des corps des méditants.

Depuis plusieurs siècles, depuis que les hiérarques tibétains se sont entichés de politique et ont asservi le peuple, le lamaïsme véhicule des influences psychiques ambiguës. L'importation en Occident de pratiques magiques décadentes n’est pas sans danger. 

Les personnes qui se réclament du lamaïsme sont sous l’emprise d’une doctrine qui porte atteinte à leur identité et à leur liberté. Elles sont assujetties au gourou par de nombreux serments (samaya). Elles se livrent à des pratiques addictives (2) et croient volontiers qu’une déité ou qu'un maître invisible peut prendre le contrôle de leur vie et de leur corps. Tout cela est très éloigné du message libérateur du Bouddha.



(1) John Blofeld «Le bouddhisme tantrique du Tibet», éditions du Seuil.
(2) Le bouddhisme peut-il se révéler addictif et créer de nouvelles dépendances ?http://pagesperso-orange.fr/marc-bosche/wsb3911575201/9.html

Photo : sirensongs.blogspot.com 
Revenir en haut
Sandrine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 10:39 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

Citation:
POUR SON PEUPLE?   TU CROIS? Mr. Green


ben oui...je ne connais pas tout...mais il y a des associations...

http://www.montagnedubonheur.org/projets_realisations.php?cat=2

et ça par exemple :

DALAÏ LAMA 
France 2008 
6ème cycle d’enseignements bouddhistes 
par Sa Sainteté, le XIVème Dalaï Lama, Tenzin Gyatso 
Programme Nagarjuna 
12 – 23 août 2008 
DOSSIER DE PRESSE 
 
Tout excédent financier éventuel de l’événement de Nantes sera entièrement reversé 
à des projets humanitaires choisis par Sa Sainteté le Dalaï Lama.
Revenir en haut
Babas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 10:41 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

les beaux maux sont l'apanage des séducteurs
Revenir en haut
Fafa
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 10:41 (2011)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN Répondre en citant

Pareil, j'y ai cru au Dalaï Lama, j'étais fan, sniffff une illusion qui s'écroule  Mr. Green


Mais en regardant la vérité en face, en effet le Dalaï Lama ressemble à une marionnette aux fils d'or.


Le peuple Tibetain il s'en fou, lui il vadrouille partout dans le monde, il se la pète, il serre la main à ses potes franc maçons et illuminatis (Obama, Sarko,...), il est pété de tune, il vend ses livres et attire les foules, il est adulé.


Bah oui nul ne peut être grand dans le royaume des cieux s'il n'est pas petit ici bas  Razz


Et pis, oui, grotesque toute cette propagande au JO sur le Tibet, un scénario bien élaboré : c'est l'arbre qui cache la forêt. Manipulation médiatique, manipulation des foules,...


AU CHIOTTE LE DALAI LAMA 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:21 (2018)    Sujet du message: LA GRANDE IMPOSTURE DU BOUDDHISME TIBÉTAIN

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Spiritualité -> Développement Personnel Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com